Cheltenham 2021 : Flooring Porter, le rêve éveillé du quincaillier et des limonadiers

18/03/2021 - Actualités
 Entraîné en Irlande par le très doué Gavin Cromwell, Flooring Porter n'a pas tremblé pour son premier essai dans la Mecque des courses d'obstacle, s'imposant de bout en bout dans le Stayers' Hurdle (Gr.1) en ce troisième jour de festival à Cheltenham, à la plus grande joie de ses propriétaires associés, le quincaillier Ned Hogarty et les gérants de pub Kerril Creaven, Tommy & Alan Sweeney.

Flooring Porter et Danny Mullins, lauréat aujourd'hui du Stayers' Hurdle (Gr.1) à Cheltenham (© Racing Post)

 

"Qui trouve un ami, trouve un trésor" dit le proverbe. Une chose est sûre, Ned Hogarty, Kerril Creaven, Tommy & Alan Sweeney, quatre grands amis irlandais, ont bel et bien trouvé un joyau en l'espèce de Flooring Porter, un pensionnaire de Gavin Cromwell sur lequel ils sont associés comme propriétaires au travers du syndicat... Flooring Porter ! En effet, ces derniers ont eu la joie, en ce troisième jour de festival à Cheltenham, de voir leur habit de lumière noir et blanc porté par leur représentant passer le poteau en tête dans le tant convoité Stayers' Hurdle (Gr.1)... alors qu'il s'agissait là de leur tout premier partant dans la Mecque des courses d'obstacles !

 

Flooring Porter, après une victoire à Cork, avec ses co-propriétaires du Flooring Porter Syndicate (© Horse Racing Ireland)

 

Monté au pied levé par Danny Mullins, en remplacement de son partenaire attitré, Jonathan Moore, mal remis d'une récente chute en course, le protégé de Gavin Cromwell a rapidement pris la tête du peloton, imposant son rythme à l'épreuve tout en sautant bien une à une les différentes difficultés du parcours. Allant encore très librement à deux obstacles de l'arrivée, Flooring Porter s'est montré intraitable d'un bout à l'autre de la phase finale, remettant un bon coup d'accélérateur sur le plat pour contenir le retour du "FR" Sire du Berlais (Saint des Saints). Le frère de Castle du Berlais, étalon au Haras du Lion, a en effet très bien terminé pour s'adjuger la deuxième place aux dépens du vainqueur 2019 de cette épreuve, Paisley Park (Oscar), dont l'accélération finale n'est, certes, plus aussi tranchante que par le passé, mais lui a néanmoins permis de venir s'octroyer la dernière place du podium. 

 

Baptisé en l'honneur du fait que l'un de ses co-propriétaires, Ned Hogarty, tient une quincaillerie dans le comté de Galway vendant tous types de revêtements pour le sol ("floor" en anglais) et que les autres sont à la tête d'un pub dans le même secteur où l'on peut y déguster de délicieuses pintes de "Porter", Flooring Porter a pour père le "Coolmore" Yeats, un stayer d'exception, vainqueur notamment de quatre Gold Cup (Gr.1) à Royal Ascot, devenu depuis un étalon leader en obstacle outre-Manche. Élevé à l'ouest de l'île d'Émeraude par Sean Murphy, qui avait trouvé sa grand-mère, Miles Apart, en feuilletant les petites annonces de l'Irish Farmers Journal (!), Flooring Porter est l'unique gagnant à ce jour donné par Lillymile, une fille de Revoque s'étant illustrée dans un Point-to-Point mais aussi dans deux "hurdles" sur 4.000 mètres minimum.

 

Yeats, le père de Flooring Porter, lors de l'Irish Stallion Trail 2016

 

Acheté 6.000€ foal, en 2015, par le courtier Richard Rohan à la December National Hunt Sale de Goffs, avant d'être racheté 5.500€ à 3 ans, lors de la Land Rover Sale - alors qu'il n'était pas encore nommé ! - Flooring Porter a donc rejoint les boxes irlandais de Gavin Cromwell, dans le comté de Meath, qui a ensuite posté une photo et une annonce de ce dernier, avec d'autres de ses pensionnaires, sur ses réseaux sociaux pour dire qu'il était possible de s'en porter acquéreur. Tombant sur ce post Facebook, les quatre comparses Ned Hogarty, Kerill Creaven, Tommy & Alan Sweeney, allant depuis longtemps et régulièrement aux courses ensemble, décident de sauter sur l'occasion et de former un syndicat de propriétaires sur ce poulain, espérant que ce dernier puisse au moins gagner un petit handicap sur de petits champs de courses populaires de l'île d'Émeraude, comme Roscommon ou Kilbeggan par exemple.

 

Danny Mullins, qui laisse éclater sa joie après sa victoire à Cheltenham dans le Stayers' Hurdle (Gr.1) avec Flooring Porter... (© Racing Post)

 

Après quatre premières sorties infructueuses, leur rêve a été exaucé puisque Flooring Porter est parvenu à remporter son maiden en haies, sur le très charmant hippodrome de Bellewston, à la toute fin du mois d'août 2019, déjà sous la selle de Jonathan Moore. C'est d'ailleurs grâce à lui, et à tout le travail fourni par l'écurie de Gavin Cromwell, que ce fils de Yeats a réussi à aligner deux autres victoires en plus de trois autres accesits lors de ses six sorties suivantes, jusqu'à son brillant succès en décembre dernier dans un handicap très bien doté à Navan. Un magnifique aboutissement en soi pour tous ses co-propriétaires, déjà sur un petit nuage, mais propulsés au septième ciel à la Noël, lorsque leur champion a remporté de la tête et des épaules le Christmas Hurdle (Gr.1) de Leopardstown !

 

... et qui n'a pas manqué de la partager avec l'infortuné jockey Jonathan Moore, qui aurait dû être associé à ce pensionnaire de Gavin Cromwell (© Matt Chapman)

 

Offrant ainsi successivement deux victoires d'envergure à son entourage, et une première à Cheltenham pour son partenaire du jour, Danny Mullins, neveu du top-entraîneur Willie Mullins, Flooring Porter met en exergue la très belle histoire de quatre "Monsieur Tout-le-monde", qui ont un beau jour décidé de franchir le pas du propriétariat tous ensemble, sans savoir où cela allait les conduire. Quatre passionnés de chevaux et de courses d'obstacle, sans grands moyens ni projets faramineux, qui ont simplement voulu vivre ensemble leur rêve et profiter de chaque instant. "Living the dream" comme ils diraient eux mêmes. Un simple rêve qui pourtant a pris vie ce jeudi et les a portés au sommet de l'obstacle mondial. Nul doute que la Porter va couler à flot ce soir dans tout le comté de Galway !

 

Ces Anglais, les rois de l'humour ! (© Twitter Birdie)

Voir aussi...

Cheltenham 2021 : Allaho souffle le chaud et "Leffray" dans le Ryanair Chase !

Les "FR" ont du attendre le 3e jour du Festival de Cheltenham pour enfin s'imposer ! Le doute n'a pas été permis dans le Ryanair Chase quand Allaho s'est envolé vers la victoire sous la selle de l'inévitable Rachael Blackmore. Le géant fils de No Risk At All gagne un premier Gr.1 mérité, et met à l'honneur l'élevage familial d'Eric Leffray, bien aidé par son fils Thomas, qui avait déniché la mère Idaho Falls pour une bouchée de pain grâce à une annonce en ligne.