Roman Saddle démarre une 2e carrière dans la Haute Marne

17/05/2012 - Mercato des étalons
C'est un fils direct de Sadler's Wells, gagnant de Groupe, beau cheval et père de black-type. Il a pourtant été vendu par les HN faute de succès commercial. Mais un éleveur de la Haute-Marne n'a pas manqué l'occasion.

" Voilà longtemps que je cherchais un étalon. Je suivais les ventes des Haras Nationaux aux Bérviaires sans trouver le cheval qui me convienne. Puis Roman Saddle a été inscrit en fin d'année dernière, et c'est exactement l'élément qu'il me fallait. "

Eric Gauthier est un nouveau venu dans le monde des courses, mais pas dans celui du cheval. Dans sa famille, on élève de père en fils depuis plusieurs générations. " Cela remonte depuis au moins le début des années 1800 ! A la base, nous avions de l'anglo-arabe. Quand j'ai repris l'exploitation agricole il y a 10 ans, j'ai acheté 3 juments SF tout en voulant les croiser avec du PS. Récemment, j'ai eu l'occasion d'acheter une jument pur-sang, Satwar du Désert, par Beaudelaire, puis sa fille par Kendor, Paloma du Désert." La mère a gagné 3 courses en 6 sorties chez Jean-Marie Béguigné, tandis que la fille par Kendor s'est imposée 1 fois en 2 sorties. " J'ai acheté Roman Saddle car il était bien adapté au croisement pour l'obstacle et a un très bon mental. Je l'avais vu avant la vente en photo et en vidéo sur France Sire lors de la présentation des étalons du Lion d'Angers en 2010. Depuis, j'ai déjà eu des contacts d'un ostéopathe et d'un dentiste de la Manche qui élèvent et sont intéressés pour envoyer des poulinières. "

 

Roman Saddle lors d'une présentation des étalons au Lion d'Angers.



En effet, cette présentation au public avait donné un délai à Roman Saddle aux Haras Nationaux, car le cheval est très plaisant physiquement (1,65 m) et avait donc suscité quelques convoitises. Mais dans l'ensemble, il est passé à côté de sa carrière entamée après sa carrière de course couronnée par une victoire dans le Prix Berteux (Gr.3), en cours de saison 2003. Trop tard pour assurer un bon démarrage. Il a intégré la station de Craon (53), aujourd'hui fermée, ou personne ne l'a vu. Il a ensuite atterri à Cercy la Tour (58), dans l'indifférence quasi générale. Puis à 2 doigts d'être jetté par dessus bord, il a trouvé refuge au Lion d'Angers, avant d'être vendu en 2011. En résumé, descendant d'une belle souche Wertheimer (celle de Gay Minstrel, Alexander Goldrun, Getaway, etc...) n'a que très peu sailli depuis ses débuts et a du se contenter de juments de choix souvent secondaire . Et malgré ses maigres chances de percer, Roman Saddle, née en 1998, a pu donner quelques bons vainqueurs comme Roman's Boy, Snowbell Bey, Qlymane, Lucky Saddle, Roman Lib, Roman Kouk et surtout Sadhos, titulaire de 6 victoires et placé de listed à Enghien. Roman Saddle fera la monte à 900 €, comme avant aux HN. A noter que Roman Saddle est le 2e étalon PS installé en Haute-Marne, après Prince Arch, qui travaille chez Gérard Husson au Haras du Broussard.
 


Voir aussi...