MAGARI : Pas de place au doute !

21/11/2015 - Actualités
Magari, que l'on peut traduire de l'italien par "peut-être" ou "pourquoi pas ?", n'a jamais laissé planer le doute sur l'issue du Prix Kerautem (B), mardi dernier à Angers. Ce mâle de 2 ans, élevé par Mathieu Daguzan-Garros et son asocié Frédéric Bragato, est maintenant titulaire de 3 victoires en 6 sorties. Sous les couleurs de Gérard Augustin-Normand, le fils de Denon et Shakila se place comme un espoir évident pour les belles épreuves du printemps 2016 et une vitrine pour le Haras des Granges. SOURCE : ECSSO.FR

 
Toujours en tête du petit peloton, Magari n'a pas été vraiment inquiété pour décrocher sa première "B".

 

 Pour Magari et son entourage, la belle histoire commence, évidemment, il y a presque quatre ans. Mathieu Daguzan-Garros est associé avec Frédéric Bragato sur cinq poulinières dont Shakila. Cette fille de Cadeaux Généreux, étalon et père de mère très apprécié par le patron du Haras des Granges, a été achetée à l'amiable pour son papier précoce (voir le pédigrée) et ses performances à 3 ans (2 victoires en 4 sorties) et il faut lui trouver un étalon pour la saison 2012...

C'est au coeur d'un "accord d'échange" entre Le Haras des Granges, où stationne Diamond Green,  et Le Haras du Petit Tellier de Patrick Chédeville, Denon vient d'arriver, que l'étalon quadruple lauréat de Groupe 1 aux USA est finalement choisi pour Shakila.

Magari naît donc début mai 2013 et passe sur le ring de Deauville lors des ventes d'Automne Arqana en Novembre 2014. Henri-Alex Pantall s'en porte acquéreur grâce à une enchère de 15.000 euros qui correspond à une certaine moyenne familiale puisque son grand frère Mikeltos était parti pour 13.000 euros trois ans plus tôt.

 

 

Revoir le passage de Magari, lot 322.

 

En compétition, Magari débute en juin dernier sur l'hippodrome du Petit Port, sous les couleurs de Mlle Ingrid Pantall. Deuxième favori, il est mis hors course dès la sortie des stalles... mais il ne tarde pas à démontrer ses qualités puisque les pendules sont vite remises à l'heure : un mois plus tard à Vichy, il ouvre son palmarès avec la manière. 

C'est encore sur les bords de l'Allier qu'il confirmera deux semaines après, toujours sous l'entrainement d'Henri-Alex Pantall, mais pour le plus grand plaisir son nouveau propriétaire Gérard Augustin-Normand.

Ensuite, deux fois troisième de "B" à Longchamp et Chantilly, Magari confirme donc sa progression et sa montée en puissance à Angers pour décrocher sa troisième victoire lors de sa sixième course.

De quoi ravir et faire rêver ses éleveurs qui avouent avoir eu un peu peur de la course de trop à ce jeune âge mais tiennent là une famille solide. En effet, Mikeltos, le grand frère, vient lui de décrocher à Bordeaux un sixième succès à l'âge de 5 ans et Shakila Green, 3 ans, fait preuve d'une remarquable régularité à chacune de ses sorties. Quant au yearling, une pouliche par Never On Sunday, elle a été vendue 20.000 € en octobre 2015 à Deauville. Shakila a eu ce printemps une foal femelle de Diamond Green. Elle est retournée ensuite au Haras du Petit Tellier pour y être saillie par Vespone


Voir aussi...

Zoom Etalon

Wissembourg , théâtre de la 1ère victoire de l'étalon Never On Sunday

La plus expérimentée du lot ayant déjà couru à deux reprises pour deux 3èmes places, Bibione, fille de Never On Sunday, s’est montrée la plus courageuse de l’épreuve d’ouverture de la réunion du jeudi de l’ascension à Wissembourg. Il s’agit là du tout premier succès du jeune étalon du Haras des Granges. VOIR LES PHOTOS de la pouliche Bibione et la VIDEO de son père Never On Sunday.

Focus Elevage

Voie des Tsars royale en débutant

Eleveur en Loire-Atlantique, à Vigneux de Bretagne, Olivier Piraud s'est distingué ce jeudi 2 octobre sur l'hippodrome de Compiègne puisque sa pouliche Voie Des Tsars a débuté victorieusement sur les 1800m du parcours. Cette dernière est issue du regretté Early March et de Shereda, une fille d'Indian Ridge, dont elle est le dernier produit. Cette pouliche de 2 ans a été achetée 14.000€ par son entraineur Henri-Alex Pantall aux ventes Breeze Up Osarus de Pornichet cette année. Par Loïc STECHER.

Ventes & Shows

Osarus La Teste Jour 2 : un top price historique Ă  130.000 euros !

Emmanuel Viaud, directeur d’Osarus, avait prévenu : pour la seconde journée de vente de yearlings à La Teste, il y avait quelques lots d’importance. Les acheteurs ne s’y sont pas trompés. De nouveaux portes-feuilles sont ainsi apparus pour la seconde journée et une femelle par l’irrésistible Le Havre s’est vendue 130.000€, du jamais vu à Osarus. Voir les statistiques, les infos et les vidéos.