Mali Borgia et le retour du roi Cottin

05/03/2017 - Actualités
 Absent d'Auteuil depuis son grave accident l'été dernier, David Cottin, qui a profité de son repos forcé pour passer sa licence d'entraineur, a fait d'emblée étalage de sa classe exceptionnelle en faisant d'emblée un triplé dont le Prix Robert de Clermont-Tonnerre qui semblait pourtant ingagnable  à la sortie du dernier tournant avec Mali Borgia face à Carriacou, sans son inalterable rage de vaincre.


Mali Borgia, en tête au passage du gros open-ditch, monté par David Cottin. (Photos APRH)

En plus d'une tête bien faite, David Cottin a des grands bras, des grandes jambes et un gros coeur. Cet automne, il ne savait même pas s'il pourrait un jour remonter en course, suite à son grave accident subi l'été dernier. En février, il obtient coup sur coup son autorisation de remonter, qu'il n'attendait pas si rapide, et sa licence d'entraineur ! Mais plutôt que de vouloir tout faire en même temps, et vu qu'il a réussi à perdre le poids nécessaire, David Cottin a annoncé qu'il se lancera sereinement dans l'entrainement à partir de l'automne 2016 pour dresser sa 1e génération de 2 ans, afin de les avoir prêts pour 2018.

 

 

En attendant, il remonte en course. Et ne fait pas semblant. Prêt à en découdre le 28 février, il a du attendre avant de revenir à Auteuil ce dimanch 5 mars. Et bim il gagne la 1e course avec Dalahast, pour son père Philippe. Et rebim il gagne la 2e course, le Prix Rohan, avec Up Todate Du Casse, pour François Plouganou. 3e du Prix Juigné avec Blue Dragon, David Cottin décroche une victoire qui semblait impossible avec Mali Borgia dans le Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr.3). En effet, le fils de Malinas semblait largement dominé par Carriacou, revenant aussi de Pau, à la sortie du dernier tournant. Mais plein de hargne, Cottin soulevait de terre Mali Borgia qui est finalement revenu sur son rival et l'a facilement dominé dans les derniers mètres !

Mali Borgia n'est pas une révélation à ce niveau, car il avait déjà remporté le Prix Morgex (Gr.3) à 4 ans, mais c'est un destin atypique, car Philippe Cottin est son 5e entraineur ! Il a débuté non placé à 3 ans chez son éleveur, Jean-Jacques Lenouvel, qui l'a confié aussitôt après à Patrice Quinton pour qui il a immédiatement gagné à 3 ans à réclamer à Compiègne. Acquis par Antoine de Watrigant, il regagne dans la foulée à Auteuil à réclamer, où il est cette fois acheté par Francis Téboul ( déjà propriétaire de Gemix) qui le confie à Marcel Rolland. C'est à l'automne 2015 que Mali Borgia, passé sous la bannière de Gemini Stud, l'écurie de Francis Téboul, quitte Paris pour l'Anjour et Philippe Cottin. Sa saison 2016, après une 2e place dans le Grand Prix de Pau (Gr.3) a été hésitante. Il venait de retrouver la victoire à Pau dans l'important Prix Gaston Phoebus.

Fils de Malinas, étalon vendu depuis à Yorton Farm et placé aujourd'hui à Glenview Stud en Irlande, Mali Borgia a donc été élevé dans la Loire-Atlantique par Jean-Jacques Lenouvel, un homme discret, qui vient de prendre sa retraite après avoir eu la confiance pendant des lustres de la famille Papot qui lui a confié son effectif au pré-entrainement. Jean-Jacques Lenouvel avait commencé à exploiter la souche depuis près de 40 ans avec l'achat, à la fin des années 70, de sa 4e mère Lucretia au sein de la succession de la Comtesse Batthyany. La famille avait fait quelques bons chevaux presque tous entrainés par Jean-Jacques Lenouvel lui-même, dont la grand-mère Lucie Borgia, mais jamais encore un classique d'Auteuil.

Voir aussi...

Machecoul : David Cottin pour sa dame et pour M. anti-GDE

Malgré l'accumulation de ses titres parisiens, David Cottin n'hésite jamais à parcourir les régions. Le lendemain de son succès dans le Prix Hypothèse avec Blue Dragon à Auteuil, il a fait le doublé à Machecoul le dimanche 5 avril avec Ganndar pour son père Philippe sous la casaque de sa compagne Amanda Zetterholm, puis avec le revenant Pierrot Bay pour Guy Chérel sous la casaque de Fabrice Simon, un des plus fameux acteurs du combat anti-GDE.