Cobra de Larre, un sauteur venu du pays du trot

13/03/2017 - Actualités
 Entrainé par Louis Baudron et élevé par Sylvain Roger, un autre grand professionnel du trot, le 5 ans Cobra de Larre a battu des grosses pointures dans le Prix Hubert d'Aillères 2017 à Auteuil. Racheté 80.000 € à Osarus en novembre 2016, il reste attaché à son mentor.


Cobra de Larré, monté par Erwan Chazelle (PHOTO APRH)

Cet homme n'est pas comme les autres. Petit-fils de Jean-Pierre Dubois, Louis Baudron est capable de faire le grand ou plutôt l'immense écart entre les trotteurs de Vincennes et les pur-sang d'Australie, où il a également gagné en tant qu'entraineur installé sur place. Tout cela en passant...par les obstacles d'Auteuil ! " Je n'ai que 3 ou 4 chevaux d'obstacle à la maison", explique Louis Baudron. " La plupart des autres ont été vendus en Angleterre. Cobra de Larre est toujours là...car il n'a pas passé la visite d'achat !" Et en plus il a l'auto-dérision. Car avec son physique massif, son cheval Cobra de Larre a bien le profil pour l'export.

Cadet de la course à 5 ans, affichant au départ la plus faible valeur handicap en haies d'un lot certes dénué à la dernière minute du champion Storm of Saintly, le fils de Discover d'Auteuil a fait une belle démonstration sous la selle d'Erwan Chazelle. Il a dominé un excellent Plumeur, en pleine forme à 10 ans chez Gilles Chaignon (dont toute l'écurie brille actuellement), et le bon finisseur Mocalacota Has, un cheval tout de même acheté 260.000 € par Robert Collet en novembre 2015 à Deauville. Cobra de Larre était passé sur le ring d'Osaurs en novembre 2016 au Lion d'Angers, mais il avait été racheté pour 80.000 €, juste après un succès dans le Prix Robert Bates, et avant deux 2e places dans les Prix Huron et Morgex (Gr.3).

 


Cobra de Larré, avec Erwan Chazelle et son entraineur Louis Baudron.

 

 

Il porte les couleurs de son éleveur Sylvain Roger (CI-CONTRE), un figure de Vincennes, éleveur, entraineur propriétaire et driver, installé sur la commune de Larré, et très en vue cette hiver avec Bad Boy du Dollar, Easy Turgot, Clip du Pommerux et bien d'autres.

" Sylvain est situé tout près de chez moi dans l'Orne." exlique Louis Baudron. " Il avait acheté la mère Camivilla pendant sa carrière de course, puis il l'a gardé poulinière. C'est, à ma connaissance, sa seule jument de galop. Il m'avait contacté pour prendre le frère aîné de Cobra de Larre, parce qu'il était le dernier poulain qui lui restait dans les prés, mais il n'était pas bon au travail. Cobra, lui, a montré de grandes qualités."

Camivilla avait gagné en débutant à réclamer chez Arnaud Chaillé-Chaillé, sans répéter. Fille de Villez, un ancien étalon leader en obstacle après été le meilleur 3 et 4 ans d'Auteuil, elle descend de la famille de La Lagune à travers une branche passée chez Lagardère sans réussir. Sylvain Roger a choisi de la croiser avec de bons étalons d'obstacle. Après son choix initial d'Antarctique, il est resté chez Daniel Lassaussaye pour présenter Camivilla à Discover d'Auteuil, le père d'Or Noir de Somoza, ce qui a donné Cobra de Larré. Ensuite, il y a un 4 ans par Sleeping Car qui a échoué pour ses 3 premières tentatives, puis un 3 ans par Chichi Creasy et un yearling par Martaline. Camivilla a été saillie en 2016 par Ballingarry.

 

Voir le pédigrée de Cobra de Larre


Voir aussi...