Equistratis met en garde contre une mise en scène de l'Etat

06/10/2018 - Actualités
 Même s'il se réjouit des discours récents de Cyril Linette, le nouveau patron du PMU, puisqu'il s'inscrit dans la droite ligne de ses recommandations depuis près de 2 ans, le groupe de réflexion Equistratis soulève une mise en garde face à une probable mise en scène de l'Etat afin de privatiser le PMU, d'éliminer des hippodromes en masse et réduire considérablement les allocations aux socios-professionnels ainsi que le cheptel équin en France. Lire le communiqué.

 


Voir aussi...

Equistratis : la renaissance des courses en France ? (2/4)

 Pour le 2ème épisode de la série d'interviews réalisées avec Equistratis, Jacques Carles, le délégué général d'un groupe de réflexion très actif depuis 2 ans, revient sur le cas des paris sportifs. Les lourdes pertes occasionnées par le développement des paris sportifs par le PMU, dans le cadre d'une stratégie aujourd'hui remise en cause par son nouveau directeur Cyril Linette, est en effet un cheval de bataille depuis la création du think thank. Jacques Carles fait un point précis et chiffré.

Equistratis : la renaissance des courses en France ? (1/4)

Au moment, où le bilan désastreux du PMU est assumé par sa nouvelle direction, et que de plus en plus d'acteurs exigent un changement radical de la stratégie des courses, Jacques Carles a accordé une interview en 4 parties à France Sire. Après bientôt 2 ans de travail et d'explication, le groupe de réflexion Equistratis voit ses prédictions confirmées et ses idées reprises par des personnages de l'importance de Cyril Linette, Gérard Augustin-Normand et bien d'autres. Une fois le diagnostic établi, il faut passer aux soins. Avant de détailler 3 grandes thématiques dans les prochains épisodes (les paris sportifs, le programme, France Galop), Jacques Carles revient tout d'abord sur l'actualité chaude des derniers jours, particulièrement fournie.

Equistratis : le replay de l'intervention de J. Carles

Quelques jours après la remise d'un rapport de la cour des comptes particulièrement sévère à l'encontre des institutions des courses, et dans l'attente du rapport Arthuis, le think thank Equistratis, analyse et soulève publiquement ce type de problèmes depuis 2 ans. Avant le début de la vente Osarus chez Louis Baudron au Haras des Rouges Terres, Jacques Carles a prit la parole pour faire le point de la situation. Les élections de France Galop et du Trot, prévues fin 2019, et qui décideront si les courses ont un avenir ou si le suicide collectif se poursuit, se lanceront sans doute dès maintenant !