Assemblée AQPS Centre-Est 2019 : un grand projet à faire aboutir à l'automne

02/05/2019 - Actualités
Pour sa 1ère assemblée des AQPS du Centre-Est en tant que Président, Claude-Yves Pelsy (Elevage d'Airy) a dévoilé un grand projet moderne pour la mise en valeur de la race dans toute l'Europe, avant de remettre les prix aux meilleurs éleveurs 2018.

 

Le projet, qui murissait depuis quelques mois, paraissant innacessible au début, a pris forme au début du printemps et a été jugé suffisamment avancé pour être présenté publiquement. Ainsi l'Union des AQPS du Centre Est va proposer à tous ses membres, rassemblant presque tous les éleveurs de la Nièvre, de l'Allier, de la Saône-et-Loire et certains de la région Est, de profiter d'un nouveau service internet, moderne, interactif. A la place du catalogue d'élevage imprimé tous les ans, le syndicat fera en sorte d'avoir un moteur de recherche complet qui va rassembler toutes les informations possibles et imaginables sur toutes les poulinières AQPS, leur production, leur ascendance, leurs éleveurs avec informations détaillées et références, plan de monte, annonces, etc...Le moteur de recherche géolocalisé permettra ainsi à n'importe quel client, depuis son ordinateur ou son téléphone dans la voiture, de dénicher tout ce qu'il peut rechercher en un seul clic, d'un produit de Cokoriko, où un petit-fiils de Maresca Sorrento dans l'Ouest, ou tout ce qu'il veut d'autre. Toutes les performances des AQPS en France mais aussi dans le monde seront référencées.  On pourra aussi retrouver les pages de pedigrees d'une vaste majoriité des produits AQPS existants, à travers l'immense base de données établie au quotidien par France Sire, qui intègre toutes les pages de catalogues de toutes les ventes et les concours en Europe depuis 2010, avec en plus les vidéos et les photos correspondantes.

En effet, les AQPS du Centre Est, aussitôt rejoints dans cet effort national par les AQPS Ouest, ont confié cette mission à France Sire, où seront ainsi développés tous les éleveurs d'AQPS membres des associations à travers des pages élevages complètes. Quant aux applications dédiées, elles seront publiées sur le site aqps.fr. Le chantier est considérable mais réalisable et l'objectif est de le lancer pour les 48H00 de l'obstacle, le 1er week-end de novembre, également la veille de l'ouverture des élections de France Galop. Le projet est porté principalement, dans les associations, par Thibault Juhen, Guillaume Thomas et bien sûr Claude-Yves Pelsy.

Après cette présentation, les meilleurs éleveurs ont été sacrés. Le héros de la soirée a été Thierry Cyprès, meilleur éleveur de l'Union en obstacle en 2018.

 

 


Thierry Cyprès


Nicolas de Lageneste


Charles Magnien et Thibault Juhen


Bruno Vagne, Jacques Cyprès, Thierry Cyprès.

 

PRESENTATION GENERALE DU PRESIDENT ET DEROULEMENT DE L'ASSEMBLEE :

  • L’évènement est l’entente pour l’avènement des 48h de l’AQPS…
Ceci est plutôt apprécié et cela a amené une communication commune
Bien sûr il y a une concurrence stimulante entre les deux évènements, mais il y a aussi une coopération féconde pour l’organisation et les idées, malgré quelques difficultés. Coopération et compétition sont deux principes universels de vie, opposés et complémentaires. Cela débouche sur une synergie. 
Nous n’avons pas eu le temps pour réussir à aboutir à une soirée commune cette année, mais faisons confiance aux jeunes.
  • Le catalogue :
Il est avancé, merci à tous les annonceurs, et aux éleveurs d’inscrire leurs juments. Les juments PSA suitées ou pleines d’un AQPS pourront y figurer.
La grande nouveauté dont nous parlerons plus tard, est le projet national d’un progiciel des familles en lien avec Ouest AQPS. Cela n’empêche pas l’initiative de "Nos Poulains" plus directement orienté pour une mise en lien acheteur-vendeur, notre catalogue restant plus pour la présentation des élevages et des juments avec leur production.
Cela n’a été jamais fait mondialement, et c’est une initiative AQPS, d’où une sollicitation des régions pour un plan pluriannuel avec des subventions Auvergne, BF-C, Grand Est, Ouest, Normandie, etc.
Notre but commun aux deux grandes régions, est que la charge restant à l’éleveur soit suffisamment incitative pour qu’il ne soit pas possible de ne pas y souscrire, et ainsi de rassembler l’ensemble des juments en fRance
 
  • Place des Chevaux d’obstacle dans nos évènements :
AQPS Ouest s’est interrogé sur le seuil de participations (70) à leur Show AQPS, l’AQPS Chaser Day a choisi depuis longtemps de compléter ses participations en ouvrant la participation aux PS, il est aujourd’hui l’heure d’une réflexion de fond, nous French Chasers, sur notre positionnement par rapport aux English Chasers nés en France… La situation de France Galop, les attaques contre l’obstacle, nous font trouver un projet commun qui s’exprime dans la liste Obstacle d’initiative AQPS aux élections de FG.
Nous devons rester, nous AQPS, leaders et initiateurs avec notre esprit et notre culture (et nous remercions la famille Cyprès de cette impulsion, imitée par tous), mais nous devons élargir nos bases pour notre survie. Sans perdre notre âme, voyons plus large et rassemblons derrière nous pour la défense de l'obstacle. 
Cela suppose une participation des syndicats PS à la promotion des concours et à leur financement. 
  • Projets futurs :
Laissons les jeunes réfléchir à la meilleure formule des concours, à une soirée commune, à l’éventualité d’un concours fin d’été, à une implication vers le prochain point to point, à une soirée de l’élevage, à trouver une formule pour les étalons, en regard du salon du Lion d’Angers, etc.
Depuis longtemps nous avons avec le FRBC, réservé un accueil privilégié aux étrangers, et cela doit s’élargir vers d’autres pays européens, en les engageant à conserver leurs achats à l’entraînement en France. Mais il est temps aussi de se pencher sur un accueil VIP de nos propriétaires français, pour les encourager à être présent sur nos évènements, et à se laisser séduire autant par nos poulains que par notre ambiance…
  • Evolution des institutions :
Les subventions ne peuvent plus désormais être versées aux syndicats départementaux. L’Union devient ainsi Le maître d’œuvre des événements ainsi que l’interlocuteur des régions. Administrativement, nous devons donc en prendre acte et faire évoluer nos statuts dans cet objectif. Le projet de Jacques LAURIOT, prolongé par Michèle JUHEN, est de transformer notre syndicat en un syndicat régional d’éleveurs, à suffrage direct. 
Cela n’enlève rien aux syndicats départementaux qui seront les comités de pilotage des évènements locaux, mais doit apporter pour une meilleure représentativité, en lien avec AQPS Ouest, sous l’égide du syndicat national.
 
  • Intervention de Thibaut Juhen, Arnaud Poirier, Guillaume Thomas pour la présentation du projet de catalogue numérique
  • Intervention C. Juillet pour les règles de distribution des subvention et le financement du catalogue
  • Intervention de L. Giscard d’Estaing pour le projet de subventions Auvergne-Rhône-Alpe
  • Intervention de H. D’Armaillé pour la vie du Syndicat National et la réussite formidable de nos élèves
  • Intervention de J. Cyprès et N. de Lageneste pour présenter le projet d'une liste Obstacle aux élections France-Galop

 

 

 


Voir aussi...

AG 2015 de l'Union AQPS du Centre Est : les trophées et les annonces

L’Union AQPS du Centre Est célébrait le jeudi 26 février ses meilleurs éléments pour la saison 2014 lors de l’Assemblée Générale au casino de Bourbon l’Archambault dans l’Allier à deux pas de Moulins. Après les rapports moraux et financiers 2014 lors de l’AG, plusieurs personnes sont intervenues notamment Michel Bourgneuf qui, au nom d’Hervé d’Armaillé Président de l’Association Nationale des AQPS, a déclaré la création de plusieurs courses de bumper (courses plates sur 3200m) supplémentaires. Riger Winkel, éleveur et notamment Président de la société de courses de Moulins, a proposé à France-Galop la tenue d’une course d’importance (Groupe ou Listed) sur son hippodrome du Centre en 2016 pour le centenaire de l’édition du Prix du Jockey-Club qui s’était tenu à Moulins. En 1916, l’édition du Derby français s’était en effet tenue à Moulins et fut remportée par le futur chef de race Teddy. Selon les dernières nouvelles, une course de sélection disputée Longchamp pourrait se dérouler à Moulins l'an prochain suite au début des travaux de l'hippodrome du Bois de Boulogne. En tant que commissaire, Roger Winkel a lui-même appelé à la candidature de nouveaux et "jeunes" commissaires. Voir également les palmarès 2014.