Vers une relance du Cross par France Galop avec Lucien Matzinger

25/05/2019 - Actualités
Discipline aussi belle que populaire, mais souvent mal considérée, le Cross a fait l'objet d'une réunion au sommet organisée par France Galop avec tous les présidents des hippodromes concernés le matin du Grand Steeple. La volonté y est clairement affiché d'améliorer la visibilté du cross, un vaste sujet, souvent une passion de jeunesse qui a aidé tant de gamins à aimer les courses, et sur lequel il y a beaucoup à dire ainsi qu'à montrer.

 

 

Voilà qui tombe bien, car à France Sire, on adore le cross. Et le public nous le rend bien. Que ce soit à Craon, au Lion d'Angers, à Molières, à Corlay, à Vittel, à Senonnes, à Lignières voire d'autres encore, la couverture d'un grand cross en Facebook fait systématiquement un carton d'audience. Le cross, c'est toute une histoire entre les hommes et les chevaux, aboutie plus que dans n'importe quelle autre discipline, sans doute en raison de sa difficulté, du temps passé avec des compétiteurs qui peuvent courir au top niveau jusqu'à 13 ans comme Posilox dans le prochain Anjou Loire Challenge. Le cross, c'est la peur, c'est la joie, c'est l'émotion brute, sinon brutale. Sans parler de la beauté des parcours. Pour autant, la discipline, provinciale par essence, qui fut longtemps le must des champs de courses de France et de Navarre, a beaucoup perdu en prestige pendant les 20 dernières années. Il est vrai que si les grands cross sont bien dotés (44.000 € au minimum), les autres courses s'adressent souvent à des chevaux de faible qualité qui sont bloqués en gains à la moindre victoire.

 


Tornado de Kerser à Strasbourg.

 

Alors les Présidents des Sociétés de Courses qui organisent les principaux cross se sont réunis à Auteuil. Et Lucien Matzinger, président de Strasbourg, a été désigné pour être l'interlocuteur des hippodromes tant avec France Galop qu'avec les médias. Il est bien placé pour le savoir, lui qui vient d'assister au succès de Tornado de Kerser pour la 4ème fois conséctive dans le Grand Cross de Hoerdt en Alsace. Et pourtant, ce petit phénomène, lauréat de 16 courses dont les 8 dernières consécutivement, invaincu depuis juillet 2016, lauréat du Championnat de France en 2014 et plus fort que jamais aujourd'hui à 12 ans, reste un illustre inconnu sorti du milieu des puristes. Il faut que ça change !


Voir aussi...

Posilox et Océan Austral, les vacances réparatrices au Cap Fréhel

 C'est la grande forme pour l'écurie Menuet ! Les victoires en cross de Posilox et Ocean Austral ont sûrement donné de beaux espoirs pour la suite de la saison. Ces grands retours ont aussi été possibles grâce à une préparation optimale pour les deux chevaux, qui sont passés en thalassothérapie à l'Ecurie de Frehel, un centre de débourrage et de pré-entraînement qui connaît une sacrée réussite depuis le début de l'année ! 

Godolphin triomphe avec les mères Pantall

Quel est le point commun entre Cross Counter et Thunder Snow, mis à part le fait qu'ils représentent Godolphin et qu'ils aient gagné de grandes courses samedi à Dubaï ? Leur mères étaient entraînées par Henri-Alex Pantall ! L'homme de Beaupréau s'est toujours superbement débrouillé avec les élèves des Boys in Blue, alors qu'il recevait bien souvent les seconds couteaux...Cette culture des mères de gagnants de Gr.1 n'est pourtant pas une première comme vous allez le découvrir..

Waregem : Patrice Quinton le 8ème Roi des Belges avec Taupin Rochelais

On vous promettait du grand et beau sport en cet après-midi du 28 août à Waregem en Belgique car Taupin Rochelais n’a pas manqué de faire vibrer les 37.000 personnes présentes sur l’hippodrome. Revivez l’exploit du fils d’Al Namix associé à Thomas Beaurain qui remportent ensemble leur 4ème Grand Steeple-Chase des Flandres tandis que Patrice Quinton tient son 8ème Grand Steeple-Chase d’affilée. Voir également la galerie photo APRH.