2 gagnants en 2 jours pour le défunt The Wow Signal !

25/07/2019 - Actualités
Vainqueur du prix Morny 2014, The Wow Signal était devenu étalon en France au Haras de Bouquetot, avant de se révéler malheureusement infertile, puis de mourir de fourbures en 2018. Avec seulement une douzaine de produits nés de sa 1ère génération, il a sorti 2 vainqueurs en 2 jours, en France et en Angleterre !

 

The Wow Signal avait été un très bon vainqueur du prix Morny en 2014 (APRH)

 

Tragique destin que celui de The Wow Signal, qui est allé de déceptions en déceptions au cours de sa courte carrière. Pourtant, tout ceci avait bien commencé à 2 ans, car le pensionnaire de John Quinn avait enlevé successivement les Coventry Stakes (Gr.2) à Royal Ascot, puis le prix Morny à Deauville devant l'américain Hootenanny mais surtout Ervedya (Poule d'essai, Coronation Stakes, Moulin de Longchamp) et Goken (3e King Stand Stakes, étalon). Malheureusement, le poulain quittera prématurément la compétition, victime d'une blessure l'empêchant de suivre le parcours classique à 3 ans. Annoncé alors au Haras de Bouquetot, The Wow Signal apparaît à l'époque comme une recrue de choix...seulement il n'aura pas l'occasion de le prouver. 

 

Starspangledbanner, le père de The Wow Signal.

 

En effet, The Wow Signal aura hérité de son champion de père Starspangledbanner, outre la classe, son infertilité. Champion sprinter en Australie, puis en Europe sous la responsabilité d'Aidan O'Brien, le fils de Choisir (comme Olympic Glory) remportera les Golden Jubilee et la July Cup au nez et à la barbe des meilleurs sprinters européens. Entré étalon à Coolmore, Starspangledbanner révèlera des problèmes de fertilité, ne donnant naissance qu'à très peu de produits, parmi lesquels The Wow Signal, mais aussi la gagnante de Gr.2 Anthem Alexander. Revenu en Australie, l'étalon retrouvera miraculeusement sa mécanique, et sa 1ère vraie génération de 2 ans a gagné de nombreuses courses cette année, comptant notamment la bonne Lady Kermit, placée de Listed. Un retour en grâce que n'aura pas eu le temps de connaître The Wow Signal, puisque en 2 ans, il aura fait naître à peine vingt produits en Europe et une quinzaine en Australie, avant de partir en retraite, et malheureusement succomber à une fourbure en 2018, alors âgé de 6 ans seulement...

 

Glory Maker est devenu le 1er gagnant européen de The Wow Signal mardi à Compiègne. (APRH)

 

Pourtant, 2 produits de sa première génération ont gagné 2 courses en 2 jours, lui offrant ses premières victoires en tant qu'étalon. Mardi à Compiègne, son fils Glory Maker, entraîné par Karl Burke, a bien gagné un gros réclamer, étant acheté 45 000 euros par Pia Brandt ! Vendu à OSARUS La Teste yearling pour 22 000 euros, il a été pinooké par Con Marnane qui l'a revendu 22 000 guinées à la Craven Breeze Up Tattersalls cette année à Amadh Al Shaikh. Elevé par Geneviève Neveux et Hubert Delpech, ce poulain, petit neveu des bons Désert Blanc et Satwa Queen, avait été vendu yearling par le Haras de Saint-Vincent de Thierry Dalla Longa. Hier, c'est Space Ace, petite nièce de Whipper et Divine Proportions, qui a triomphé à Lingfield pour sa 3ème sortie, entraîné par Archie Watson, redoutable avec les 2 ans. 

The Wow Signal commence à faire parler de lui, et sera peut-être capable de briller avec peu d'éléments comme l'avait fait son père. L'avenir nous le dira, en tous cas 2 autres de ses produits sont déclarés à l'entraînement en France chez Maurizio Guarneri et Jean-Marie Béguigné...

 

The Wow Signal n'est peut être pas tout à fait mort...(APRH)


Voir aussi...