Jean-François Dassin : qu'est ce que la géobiologie ?

26/10/2019 - Actualités
 Rencontré à Deauville, le girondin Jean-François Dassin se présente comme un sourcier et géobiologie. Si la 1ère activité est bien connue, la 2ème reste obscure pour le commun des mortels. Pourtant, le sujet des énergies  terrestres et des ondes électromagnétiques perturbantes devient de plus en plus d'actualité. Il fournit ci-dessous quelques explications.

 
Jean-François Dassin.

 

Les sourciers sont ces gens qui marchent avec deux baguettes dans les mains sans chercher de sushis. Quand celles-ci se mettent à bouger, il peuvent vous indiquer qu'il faut creuser un puit à cet endroit pour trouver de l'eau et même vous indiquer la profondeur. Tout le monde sait que leurs résultats sont très fiables. Les sourciers sont nombreux, beaucoup plus que les pratiquants de la géobiologie. " Nous étudions l'environnement souterrain et aérien, ainsi que les plantes, pour définir les relations avec les êtres vivants et chercher les solutions aux problèmes de comportement inexpliqués. Il s'agit là de dénicher les ondes électromagnétiques qui perturbent beaucoup une certaine catégorie de personnes tel que cela est constaté aujourd'hui. "

Créateur de l'association Terres & Eaux, Jean-François Dassin (07 82 86 82 06) fait partie de ces personnes qui auraient fini au bûcher pendant l'inquisition. Ainsi, considérés longtemps comme pratiquant la sorcellerie, ou l'imposture, ces "chamanes" dont le domaine de prédilection est l'étude et l'arrangement avec les forces naturelles de la terre, ont toujours été combattus férocement par les pires adeptes de la pensée morale absolue, c'est à dire les religieux (puisque le pouvoir n'est que divin), les scientifiques à binôcle (puisque le pouvoir est leur propre savoir) et les socialo-communistes (puisque le pouvoir, c'est eux-mêmes). Aujourd'hui, les nouvelles tendances ramènent les foules notamment urbaines (et argentées) au goût de l'authentique et du pastoralisme, et donc au respect de la nature avec ces forces qu'il vaut mieux respecter que combattre. Ainsi, il est devenu évident de couper des pieux de chataîgners à la lune descendante plutôt que montante. Précurseurs, les vignerons en biodynamie sont aujourd'hui des papes de la viticulture. Au niveau des courses, on trouve deux adeptes avec deux des principaux entraîneurs d'obstacle en Europe, le jeune Gabriel Leenders et la légende tchèque Josef Vana, qui met ses chevaux sous des cônes géants avant les courses.

 


Voir les pyramides de Josef Vana, le plus célèbre adepte de l'ésotérisme en Europe.
 

 

" Je pratique la géobiologie depuis 15 ans sur l'humain et je m'intéresse de plus en plus aux chevaux, car des problèmes peuvent être les mêmes. Les questions ne se posent pas vraiment en plein champ, mais beaucoup plus dans des zones construites, en l'occurrence les écuries, puisque le problème vient du confinement. Par exemple, on peut trouver l'emplacement des cheminées cosmo telluriques, y compris en pleine forêt grâce à la forme des arbres. Il y a, à ces endroits des phénomènes d'énergies trop importantes par rapport à la moyenne. Or, si un cheval est confiné à cet endroit, il pourra avoir un comportement anormal. Et cela n'est pas de la sorcellerie. Les premiers à avoir compris cela sont les hommes du néolitiques qui choisissaient des zones hautement energétiques pour l'implantation des dolmens, qui sont des tombeaux, et parfois aussi des menhirs. Autre exemple qui fait l'actualité, les éoliennes provoquent des nuisances sonores et le bruit des pales entraînent des ondes. Quand aux lignes à haute tension, il faut bien sûr les éviter : c'est le 1er cas de leucémie chez le nourisson. Toutes les zones électromagnétiques sont potentiellement dangereuses. Les militaires le savent très bien car les pilotes portent des combinaisons spécialisement conçues pour cela dans les avions de chasse qui sont bourrés d'électronique.  En revanche, les clôtures électriques dans les champs ne posent aucun problème tout simplement car il y a de l'espace, et d'ailleurs les chevaux ne s'en approchent pas en général."

Attention toutefois, il n'y a pas d'égalité dans ce domaine, chez les chevaux comme les humains. Des études ont démontré que sur 100 humains, 70 auront des réactions à des degrés très divers et 30 ne ressentiront strictement rien, de façon inexplicable. Mais malheureusement, comme les résultats ne sont pas positifs dans 100% des cas, la science répond que le phénomène n'existe pas." 

Voir aussi...

A la clinique vétérinaire : le réveil post opératoire après anésthésie

 Bien que méconnue, la phase de réveil est une étape cruciale d'une opération chez le cheval. En effet, cet animal, par naturel une proie sujette à la panique, est malheureusement capable de s'accidenter grièvement lors d'un réveil après une anésthésie. Le Dr Tamara de Beauregard, de la clinique de Meslay-du-Maine, vous emmène avec un cheval dans une salle de réveil pour vous faire découvrir toutes les mesures de sécurité mises en place avec un exemple réel.

L'opération du cornage, avec le Dr Tamara de Beauregard

 La fameuse opération du cornage....Une des grandes maladies moderne du cheval de course conduisant à des difficultés respiratoires en plein effort, le cornage est l'objet d'innombrables opérations qui sont délicates, pas tant pour la vie du cheval mais plutôt quant à ses résultats. Vétérinaire à la clinique de Meslay-du-Maine, le Dr Tamara de Beauregard nous fait une démonstration en vidéo et nous fournit de nombreuses explications.