Derby de l'Ouest pour Directa et Joël Boisnard, fan de Nantes

05/07/2020 - Actualités
Quand il était jockey vedette, Joël Boisnard adorait déjà Nantes. En tant qu'entraineur, il a transmis à ses chevaux cet attrait pour le profil du Petit Port et a remporté son 2e Derby de l'Ouest le 4 juillet 2020 avec la femelle Directa.


Très facile succès de Directa dans le Derby de l'Ouest, sous la selle de Théo Bachelot.

 

Bien sûr, l'épreuve a perdu de son lustre depuis que les meilleurs entraineurs régionaux n'en font plus un objectif suprême pour leurs meilleurs poulains, car les temps ont changé et c'est le revers de la médaille pour les grands prix de province qui se sont retrouvés noyés dans la masse de la globalisation. Mais le Derby de l'Ouest, même s'il a perdu son label Listed il y a 2 ans pour se retrouver un statut de Classe 1, reste une course fort en symbole, remportée en 2020 par un un authentique fan de l'hippodrome de Nantes : Joël Boisnard, vainqueur de tant de courses à Nantes en s'infiltrant à la corde à la sortie du bois, juste avant l'entrée de la ligne droite en montée.

 

 
Joël Boisnard (photo APRH)

 

Quand il était le jockey vedette des courses de l'ouest, en tant que 1e monte de l'écurie Pantall, il a gagné 3 éditions du Derby de l'Ouest en selle sur Sporran en 1983, Pebble en 1984 et Pierrion en 1987. Devenu entraineur à Senonnes au début des années 2000, il a retrouvé la victoire dans son cher Derby de l'Ouest en 2003 avec son 1e champion, French Polo. L'an dernier, Joël Boisnard nous disait qu'il avait une génération de 2 ans de grande qualité, avec laquelle il a d'ailleurs gagné beaucoup de courses. Agée désormais de 3 ans, cette génération n'a pas eu beaucoup d'occasions de s'exprimer à cause du Coronavirus, mais Directa fait en sorte de rattraper le temps perdu. La fille d'Anodin, un étalon que Joël Boisnard apprécie beaucoup, aligne ici sa 3e victoire consécutive après une rentrée gagnante à Durtal le 17 mai et un facile succès de Classe 1 le 15 juin au Lion d'Angers.

 


Anodin au Haras du Quesnay.

 

Directa avait gagné en débutant l'été dernier à Rochefort/Loire, un de nos hippodromes préférés dans le monde, au sud d'Angers, le jour de l'anniversaire de son propriétaire angevin. " Monsieur et Madame Maryvonne Blot ont des chevaux à la maison depuis 4 ans. Ils ont bonne main car leur 1e cheval a été Fatale Béré (NDLR : gagnante de Gr.1 aux Etats-Unis après son exportation). Nous avons acheté Directa à Deauville, pour 13.000 € à l'amiable. Elle me plaisait et elle était dans mes prix." Joël Boisnard, c'est l'humilité personnalisée. Elevée par Lady O'Reilly, cette cousine de Nahoodh, Misgebotten et Not Just Swing ne soulevait pourtant pas les foules sans sa jeunesse. Malgré la réussite de son frère aîné Mc Queen, multiple placé de Listed et Groupe en Allemagne, elle n'a été vendue que 4000 € foal puis a été rachetée au marteau 15.000 € par Julie Mestrallet (Haras de l'Aumônerie).

Désormais, Directa viste une Listed à Vichy, à moins bien sûr qu'elle ne quitte le sol français.


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Lingfield: Les français en reconquête...sous l'oeil de France Sire !

 Ce vendredi auront lieu les finales du All Weather Championship à Lingfield Park en Angleterre. Cette réunion avait été le théâtre d'une razzia française l'an passé, et avait révélé au grand public des diamants bruts comme l'excellent sprinter City Light. Cette année, nos frenchies attaquent en nombre, avec pas moins de 7 compétiteurs. On vous explique tout sur l'évènement, car cette année, notre équipe ira vivre cette journée sur place ! 

Gloire Ă  Fransir des Mottes Ă  Pornichet !

 Notre petit chouchou Fransir des Mottes, petit mais costaud, pas très bon mais bien brave a remporté la 2ème victoire de sa courageuse carrière sur son hippodrome préféré de Pornichet lors de la nocturne du 23 janvier 2019. Le 4 ans élevé au Haras des Mottes par Claudie et Joël Poirier, fils de Rajsaman et d'une jument achetée par vos serviteurs pour 400 € en République Tchèque, a fait une véritable DEMONSTRATION...à réclamer ! Bravo à son entraîneur Joël Boisnard et à son jockey Richard Juteau.