Fancy Blue, le coup du chapeau irlandais dans le Prix de Diane

05/07/2020 - Actualités
Si Pierre-Charles Boudot conserve son titre dans le Prix de Diane (Gr.1) ce dimanche en selle sur Fancy Blue, cette dernière offre un premier succès à son jeune entraîneur irlandais, Donnacha O'Brien, le fils cadet du maître de Ballydoyle, Aidan O'Brien, installé entraîneur depuis l'an dernier seulement après une magnifique carrière de jockey ponctuée de 9 Gr.1 et 2 Cravaches d'Or sur l'île d'Émeraude.

 

 

Écoutez la réaction de Pierre-Charles Boudot après sa victoire avec Fancy Blue

 

 

Fancy Blue et Pierre-Charles Boudot, lauréats du Prix de Diane 2020 (©APRH)

 

"Tout vient à point à qui sait attendre" nous dit le proverbe, tiré d'une citation des oeuvres de Clément Marot du XVIe siècle. Attendre, c'est très précisément ce qu'ont fait nos amis irlandais pendant tout juste un demi-siècle, depuis la victoire de Sweet Mimosa en 1970, avant de voir un autre cheval entraîné sur l'île d'Émeraude inscrire son nom au palmarès du Prix de Diane (Gr.1). En effet, Fancy Blue a mis à l'honneur tout un pays en s'adjugeant ce dimanche les Oaks françaises, et ce face à deux autres de ses compatriotes, Alpine Star et Peaceful, terminant respectivement deuxième et troisième d'une épreuve marquée par une magnifique lutte à quatre dans la phase finale.

Rapidement placée à la hanche de l'animatrice Alpine Star (Sea The Moon) par son partenaire, Pierre-Charles Boudot, Fancy Blue (Deep Impact) a amorcé son effort au poteau des 400 derniers mètres et a ensuite très bien accéléré, se montrant extrêmement courageuse pour conserver une courte encolure au passage du poteau à Alpine Star, qui ne démérite absolument pas sur un terrain un peu trop rapide pour elle. Quant à Peaceful (Galileo), un instant prise de vitesse au moment de l'emballage final, elle s'est très bien ressaisie pour arracher le second accessit à Raabihah (Sea The Stars), première tricolore de cette épreuve.

 

 

Invaincue à 2 ans, remportant notamment sa première course sur l'hippodrome de Naas avec Donnacha "in the saddle" et triomphant ensuite dans les Straffordstown Stud Stakes (L.) au Curragh, Fancy Blue a ensuite rejoint les boxes de son jeune metteur au point, installé dans le comté de Tipperary depuis la fin d'année dernière, et s'est classée bonne deuxième des 1.000 Guinées irlandaises (Gr.1) pour sa rentrée, juste derrière Peaceful qu'elle retrouvait ce dimanche. Côté origines, Fancy Blue est une fille de la légende nipponde Deep Impact, un gagnant de sept Gr.1 au Pays du Soleil Levant devenu ensuite un étalon exceptionnel, père de plus de 40 lauréat(e)s de Gr.1 dont font partie Saxon Warrior, Gentildonna, Study Of Man ou encore Beauty Parlour. Sa mère, Chenchikova, a gagné dès ses débuts pour l'entraînement d'Aidan O'Brien avant de se révéler en tant que poulinière, donnant naissance à plusieurs produits black-types dont Casterton, victorieux des Prix Vulcain (L.) et Lord Seymour (L.) ainsi qu'avec Pierre-Charles Boudot en selle, ou encore Smuggler's Cove, gagnant de Listed sur le "all-weather" de Dundalk et troisième des Dewhurst Stakes (Gr.1) de Belardo en 2014. Cette petite-fille de Kasora, la mère d'un certain High Chaparral - 10 victoires en 13 sorties dont six Gr.1 devenu ensuite père des excellents Toronado, So You Think et Free Eagle -, est envisagée pour participer aux Irish Oaks (Gr.1) le 18 juillet prochain, sur l'hippodrome du Curragh.

 

Une lutte âpre et engagée, dont Fancy Blue (toque bleue) en est sortie victorieuse (©APRH)

 

Après Channel en 2019 pour l'entraînement de Francis-Henri Graffard, Pierre-Charles Boudot conserve son titre dans l'épreuve reine des femelles de 3 ans en France, mais offre un premier succès au plus haut-niveau au metteur au point de Fancy Blue, Donnacha O'Brien, le dernier du clan O'Brien, faisant du fils d'Aidan et frère de Joseph un entraîneur classique à seulement 21 ans ! Un (très) jeune professionnel qui compte pourtant l'un des plus beaux palmarès en tant que jockey, s'illustrant notamment dans l'Irish Derby (Gr.1) en 2018 avec Latrobe, mais également par deux succès d'affilée dans les Moyglare Stud Stakes (Gr.1) avec Intricately en 2016 et Happily en 2017. En Grande-Bretagne, Donnacha O'Brien s'est doublement imposé dans les 2.000 Guinées anglaises, avec Saxon Warrior en 2018 et Magna Grecia l'année suivante, ce dernier lui ayant offert les Vertem Futurity Trophy (Gr.1) un an plus tôt. Sans oublier les Oaks d'Espom (Gr.1) avec Forever Together en 2018, les Cheveley Park Stakes (Gr.1) avec Fairyland ainsi que les Middle Park Stakes (Gr.1) avec Ten Sovereigns durant cette même année.

 

Joseph, Donnacha et Aidan O'Brien, trois entraîneurs classiques réunis sur une même photo (©Horse Racing Ireland)

 

Ayant raccroché les bottes le 25 novembre 2019 seulement, année de sa deuxième Cravache d'Or en Irlande, le petit-fils de Denis O'Brien, également entraîneur, s'occupe aujourd'hui d'une petite vingtaine de chevaux, appartenant pour la plupart aux familles Smith, Tabor et Magnier (Coolmore Studs) ainsi qu'à sa mère, Ann-Marie O'Brien. Avec déjà quatre victoires à son actif dont un Gr.1 et 12 places pour à peine plus de 30 partants, Donnacha O'Brien effectue des débuts en fanfare en tant que metteur au point et fait même mieux que son frère ainé, Joseph, qui a dû attendre trois ans après son installation pour seller un gagnant de Gr.1 - Latrobe dans l'Irish Derby (Gr.1) en 2018 monté par Donnacha lui-même - ainsi que son père, qui a sellé le gagnant des Vincent O'Brien National Stakes de 1996, Desert King, à l'âge de 27 ans. Les chevaux, l'entraînement, la victoire: une affaire de famille, somme toute chez les O'Brien !


Voir aussi...