1000 Guinées : Mother Earth toujours pour Aidan, mais avec Dettori

02/05/2021 - Actualités
Pour son 7e titre dans les 1 000 Guinées de Newmarket, Aidan O'Brien a sellé Mother Earth en mettant en selle non pas Ryan Moore, mais bien Frankie Dettori, éternel à 50 ans, qui n'avait plus gagné le classique anglais depuis 2011 ! La gagnante, dure comme un roc à 2 ans, offre un premier sacre classique au défunt Zoffany, qui fait regretter son absence à Coolmore. 

Mother Earth et Frankie Dettori décrochent la grosse timbale dans les 1000 Guinées ! (©PA WIRE)

 

A tout juste 50 ans, Frankie Dettori est encore le crack jockey qu'il a toujours été. C'est en 1998 à l'âge de 28 ans qu'il avait gagné ses premières 1 000 Guinées avec Cape Verdi pour Godolphin. Ce sont d'ailleurs pour les "Boys In Blue" qu'il a acquis ses 2 autres titres de la course, avec Kazzia en 2002 et Blue Bunting en 2011. 10 ans après ce dernier sacre, le phénomène italien fait la passe de 4 pour une autre superpuissance des courses mondiales, Coolmore, en dominant sûrement la meute avec la petite mais drôlement vaillante Mother Earth. Il s'agit du 7e titre pour Aidan O'Brien, le 3e consécutif, ce qui le rapproche un peu plus du record de 9 succès de Robert Robson, qui avait gagné la course 9 fois en 10 ans dans les années 1820 ! Il est de bon ton de penser que l'artiste de Ballydoyle sera à terme le recordman.

 

 

Mother Earth n'était donc pas montée par le 1er jockey de la maison Ryan Moore, qui termine 4e en selle sur Santa Barbara. Seulement gagnante d'un maiden qui était propulsée grande favorite de l'épreuve, cette dernière n'a pas à rougir de cette 4e place, car elle a flotté dans les derniers hectomètres, mais a visiblement un énorme potentiel. La 2e, Saffron Beach, une fille de New Bay, court de première, tout comme Fev Rover, qui a consommé devant et fait un vrai bout pour finir sur le podium. Elle offre une belle publicité à son père Gutaifan, qui prouve qu'il n'est pas seulement un père de 2 ans, une aubaine pour son nouvel étalonnier Alain Chopard ! Précoce et ultra-courageuse à 2 ans, Mother Earth faisait sa rentrée après avoir couru 8 fois à 2 ans de juin à novembre ! Jamais sortie du podium à part à une reprise, elle avait terminé sa saison de superbe manière en concluant 3e du Fillie's Mile et 2e de la Breeder's Cup Juvenile Fillies Turf. De gagnante de Gr.3 et placée de Gr.1, elle passe à gagnante classique à l'orée d'une nouvelle saison pleine. 

 

Frankie Dettori célèbre son 4e titre dans la course !

 

Mother Earth n'est pas un produit de l'élevage Coolmore, mais un achat à 150 000 € de Michael Magnier à la Orby Sale de Goffs. Elle a été élevée par la famille Wallace à Grenane House Stud en Irlande. Ce haras historique est aujourd'hui tenu par Adrian Wallace et son frère Mark, ancien entraîneur qui a notamment gagné l'Abbaye de Longchamp en 2007 avec Benbaun. Pour l'anecdote, il a travaillé avec Aidan O'Brien avait de devenir entraîneur, puis éleveur à succès de cette pouliche classique. Issue d'une vrai famille de vitesse, avec une mère par Green Desert qui avait gagné listed et s'était placée de groupe. Cette famille est celle des championnes 2 ans Anthem Alexander et Lady Alexander, mais aussi de l'étalon à succès Dandy Man. Ce n'est donc pas là une famille pure Ballydoyle qui a attiré les associés de Coolmore, mais surtout un soutien à leur regretté étalon Zoffany, qui brille là pour la première fois dans un classique anglais. 

Mort cet hiver à l'âge de 13 ans, Zoffany faisait la monte depuis 2012 à Coolmore, ayant démarré à 7500 euros, avant de s'élever avec l'âge parmi les valeurs sûres européennes. Il avait vraiment pris une nouvelle dimension en 2019 avec le succès d' Albigna dans un Gr.1, ponctuant une saison canon avec ses 2 ans. Il a confirmé en 2019 avec le succès de Gr.1 au Curragh de Thunder Moon. Fils de Dansili avec une mère par Machiavellian, Zoffany avait été ultra-précoce, gagnant en avril de ses 2 ans avant de poursuivre une grande saison qui l'avait vu remporter les Phoenix Stakes (Gr.1). Il avait fini à 3 ans 2e de Frankel à Royal Ascot, puis 2e du Jean Prat, avant de mal conclure sa saison. Il a aujourd'hui un seul fils étalon en France, Afandem, cousin d'Elliptique gagnant de listed et placé de Gr.1 acquis par Georges Lacombe pour faire la monte chez lui à la Berthaudrie dans le centre de la France. 

 

Zoffany, classique à titre posthume 


Voir aussi...