L'arrivée de Vision d'Etat au Haras de Grandcamp

17/01/2011 - Découvertes
Porte-drapeau de la France qui a fait retentir la Marseillaise de l’hippodrome de Royal Ascot en Angleterre jusqu’à celui de Sha Tin à Hong Kong, Vision d’Etat vient de commencer une 2e vie. En effet, le champion de Jacques Détré et Eric Libaud est arrivé le 15 janvier au Haras de Grandcamp chez Eric Lhermite dans l’Orne pour y entamer sa 1e saison d’étalon en 2011. Devant les caméras de France Sire, il retourne dans un paddock et y galope en liberté…pour la 1e fois depuis 4 ans  !

  

Elevée par Gaetan Gilles dans le Maine-et-Loire (49), Vision d’Etat a déjà connu le Haras de Grandcamp dans sa jeunesse. En effet, son éleveur l’avait confié à Eric Lhermite pour la préparation aux ventes de yearlings de décembre à Deauville. Ce fils de Chichicastenango y avait été acquis pour la belle somme de 39.000 €. Depuis, Vision d’Etat s’est imposé comme un champion, en France tout d’abord à l’occasion du Prix du Jockey-Club (Gr.1), puis en Europe dans lors de ce succès mémorable dans les Princes of Wales’s Stakes face à la Reine d’Angleterre à Ascot, et enfin dans le monde lors de sa victoire dans la Hong Kong Cup. Avec un quatrième Gr.1 remporté dans le Prix Ganay, et un total de gains de 2,8 millions d’euros, il a conclu sa carrière lors de la Hong Kong Cup 2010 (voir le magazine sur Hong Kong) à la mi-décembre.

 

vision d'état au paddock

 

Après son retour d’Asie, il a passé trois semaines de décompression dans les écuries de son entraineur Eric Libaud à Luché-Pringé (72). Le 15 janvier 2011, Vision d’Etat a changé de vie en arrivant au Haras de Grandcamp, où il va devenir étalon aux côtés de l’autre débutant Evasive, et du jeune Linda’s Lad. Pour la première fois depuis quatre ans, Vision d’Etat met dans pieds dans un paddock. Très surpris au début par le gazon et la liberté, Vision d’Etat compris vite et retrouve son action de course devant les caméras de France Sire TV.


Voir aussi...