Grand Prix de Paris 2021 : qui se dresse face à Hurricane Lane ?

13/07/2021 - Evénements
Supplémenté dans le Grand Prix de Paris, Hurricane Lane est l'attraction de la course, après sa 3e place à Epsom et sa victoire éclatante dans l'Irish Derby. La question est la suivante : qui peut le battre ? 10 concurrents se dressent face à lui pour une course palpitante, que l'on vous présente ci-dessous. En partenariat avec France Galop, et à suivre en LIVE SUR FRANCE SIRE le 14 juillet à partir de 19h30. 

Suite à son éclatant succès dans l'Irish Derby, Hurricane Lane s'annonce comme l'attraction du Grand Prix de Paris (Gr.1)

 

A 4 jours du Grand Prix de Paris, une nouvelle alléchante nous est venue d'Angleterre. Lui qui réalise une année éblouissante avec Godolphin, Charlie Appleby a décidé de nous gratifier de la présence de Hurricane Lane, qui a été supplémenté pour la course. Fils de Frankel au physique aussi impressionnant que son changement de vitesse, Hurricane Lane n'est autre que le vainqueur de l'Irish Derby, où il a fait grosse impression. Avant cela, il s'était classé proche 3e du Derby d'Epsom, et avait remporté les Dante Stakes (Gr.2) à York, une course toujours très prisée et donc relevée. A ce stade, le bel alezan fait figure d'imbattable, mais on sait que les courses ne sont jamais décidées à l'avance. Face à lui, 10 concurrents tenteront de barrer la route au premier sacre de Charlie Appleby dans le Grand Prix de Paris. 

 

Jean Claude Rouget bien armé avec Saiydabad et Cheshire Academy (APRH)

 

Chez les français, le maître Jean Claude Rouget arrive avec 2 prétendants. Cette course lui rappelle de très bons souvenirs, puisque c'est l'un des premiers Gr.1 qu'il a remporté, en 1994 avec Millkom. Son premier champion était arrivé invaincu sur la course après avoir gagné le Prix Jean Prat. Il avait ensuite dû attendre 2010 pour renouer avec le sacre, grâce à l'Aga Khan Behkabad. Saiydabad présente un profil similaire, faisant partie des proches battus du Jockey-Club, où il a terminé en boulet de canon à la 4e place, laissant une belle impression en retrait. Depuis ses débuts, Jean Claude Rouget explique que les 2.400m seront parfaits pour lui, et un peloton plus réduit peut lui permettre d'aller très loin. C'est également le cas de Cheshire Academy, qui a été 5e du Jockey Club avec les meilleurs temps sur les derniers 200m, au terme d'un parcours compliqué. Il tentera de faire honneur à son père Flintshire, vainqueur de l'édition 2013. 

 

 

Bubble Gift retrouvera Gérald Mossé pour tenter de passer un nouveau palier (APRH)

 

Les autres frenchies sont emmenés par Bubble Gift, qui détient aussi une belle chance, encore plus si la pluie tombe. Beau vainqueur du Prix Hocquart, puis proche 2e du Prix du Lys (Gr.3), ce poulain tardif entraîné par Mikel Delzangles sera aidé par l'inoxydable Gérald Mossé, qui tentera d'offrir un beau moment à ses propriétaires/éleveurs, la famille Hakam. Il retrouvera son tombeur du Prix du Lys, l'allemand Northern Ruler, un fils de Ruler Of The World supplémenté par Andreas Wöhler, et associé au redoutable Maxime Guyon. Brice Levaique, propriétaire de Cash Equity, va quant à lui courir son tout premier Gr.1, tout comme l'entraîneur Ludovic Gadbin, et son jeune jockey Damien Boche. Ils amènent un cheval ultra-régulier, mais  un peu en dessous des meilleurs. Toutefois, il n'y a qu'un Grand Prix de Paris, et la fête sera belle quoi qu'il arrive dans le camp de Cash Equity ! Enfin, Baby Rider tentera d'oublier sa déconvenue du Jockey Club après un parcours en épaisseur. On se souvient de sa belle victoire dans le Greffulhe (Gr.2), et il convient de se méfier du tandem Bary/Bouchard, toujours très en verve. 

 

Supplémenté, l'anglais Alenquer est à surveiller de très près pour William Haggas 

 

L'X de la course est un autre supplémenté, nommé Alenquer. Elevé en France à La Motteraye Consignment (Gwenael Monneraye et Lucie Lamotte) par le Gestüt Romerhof, puis vendu foal,  ce fils d'Adlerflug entraîné par William Haggas est invaincu en 2 tentatives cette année. Après avoir battu un certain Adayar (futur gagnant du Derby d'Epsom) à Sandown, il a convaincu à Royal Ascot dans un Gr.2 sur 2.400m. Son talent est indéniable, mais son vrai niveau est encore difficile à évaluer. Ce sera son premier vrai test. 

 

Mogul, tenant du titre, avait permis à Aidan O'Brien de remporter son 3e Grand Prix de Paris à la suite ! (APRH)

 

Autre habitué de la course, Aidan O'Brien est le triple tenant du titre avec Kew Gardens, Japan et Mogul. Il l'a en tout cas remporté 5 fois, et délègue 3 partants cette année. Sir Lamorak a gagné 2 courses au printemps, avant d'être battu d'une encolure dans un gros handicap à Royal Ascot. Là encore, il est un peu hors-ligne, mais s'attaque tout de même à très forte partie. Son compagnon de box The Mediterranean vient lui d'être 4e d' Alenquer à Ascot, et semble aussi devoir se contenter d'une place au mieux. Quant à Wordsworth, il a pris des places black-type cette année, et reste sur une 3e place dans l'Irish Derby, très loin toutefois de Hurricane Lane. Avant le coup, le maître de Ballydoyle devrait céder sa couronne à quelqu'un d'autre pour cette édition 2021... mais impossible n'est pas O'Brien !

 

Vous l'aurez compris, cette édition 2021 du Grand Prix de Paris s'annonce palpitante, et extrêmement ouverte derrière le grand favori Hurricane Lane. S'il gagne, il permettrait à la star Frankel de poursuivre une immense année, qui a vu ses fils gagné les Derby Anglais et Irlandais... et pourquoi pas briller à Paris ? Réponse mercredi 14 juillet vers 19h45, en LIVE sur FRANCE SIRE bien sûr !

 

Rendez-vous mercredi 14 juillet vers 19h30 en live sur France Sire pour le grand dénouement ! (APRH)


Voir aussi...

Le bonus Jean-Claude Rouget : " on vit un métier de fous "

Jean-Claude Rouget tentera bientôt de remporter un 5e Prix de Diane Longines en 2021 deux semaines après avoir tenté en vain d'aligner un tel score dans le Qatar Prix du Jockey-Club. En début de journée à Chantilly, Jean-Claude Rouget se confiait  au micro de France Sire sur les difficultés de son métier d'entraineur, même au niveau qu'il a atteint après 40 ans d'exercice, sans qu'il n'y ait jamais rêvé à ses débuts en obstacle en 1978... Il parle aussi de ses rencontres avec Peter Brant et le Prince Aga Khan.

France Galop : qu'est-ce qui est prévu dans le Programme du Galop 2021 ?

Ce matin, s'est tenue une e-conférence organisée par France Galop, à l'occasion de la présentation du Programme du Galop 2021. Différents thèmes y ont été abordés, des plans de relance pour le plat et l'obstacle au nombre de jeunes chevaux à l'entraînement, en passant par le meeting estival de Deauville à venir. Retrouvez toutes ces informations ci-dessous dans le communiqué de presse émis par la société mère.