Pierre-Antoine Lachèze : le film d'un nouveau débourreur pré-entraineur en Anjou

30/11/2021 - Focus Débourrage
Pierre-Antoine Lachèze s'est installé récemment dans les structures des Ecuries de la Ridaudière (David Lumet) pour se  lancer à 100% dans le débourrage et pré-entrainement. Cavalier accompli, il a découvert les pur-sang via le Horse Ball et s'est construit une expérience avant de se lancer dans le grand bain avec un programme de développement.

 

La région angevine est une mine d'or pour le débourrage et le pré-entrainement. L'un des derniers "membres du club" s'est installé à Bécon-les-Granits dans la structure d'un précurseur de cette profession, David Lumet, qui a défriché le métier il y a 30 ans, à une époque où les poulains étaient débourrés directement chez les entraineurs. Aux Ecuries de la Ridaudière, il bénéficie, en plus de la piste bien connue où se déroule le Show Lumet, de toutes les installations refaites à neuf : rond de débourrage, marcheur, arène de dressage, etc... Pour les boxes, Pierre-Antoine Lachèze utilise le barn qui avait été construit pour l'effectif de chevaux de sport de Fanny Lumet (la fille de David), qui a construit depuis les Ecuries de la Somone à la sortie de Bécon-les-Granits. Ce barn est distant de 300 m environ des écuries Lumet.

 

 

Excellent cavalier, Pierre-Antoine Lachèze n'a pas grandi dans le monde des courses mais a découvert les pur-sang via son activité d'origine : le horse ball. En effet, ce sport se nourrit en grande majorité d'anciens chevaux de courses, souvent petits en taille (c'est plus pratique pour aller chercher le ballon au sol), où leur vitesse naturelle est très utile. Rapidement, Pierre-Antoine Lachèze s'est pris de passion pour le pur-sang, mais il a su prendre le temps d'en appréhender tous les aspects chez plusieurs professionnels régionaux avant de  lancer sa propre entreprise de débourrage et pré-entrainement.

 Bref, ce n'est pas le personnage, comme il y en a eu d'autres, qui se lance dans le monde des courses en venant de celui du sport dans le but unique de trouver un gagne-pain. Homme organisé, il est arrivé là par vocation forgée pendant des années. D'ailleurs, il n'est pas seul, venant d'embaucher en contrat fixe un cavalier qu'il a formé lui-même.



Voir aussi...