Rêves de cracks... chez les Denuault : au pays de Voiladenuo

21/08/2020 - Focus Elevage
Installés entraineurs à Combrée en Anjou, Liliane et Guy Denuault viennent de profiter d'une fête surprise organisée par leurs 3 enfants pour leur 40 ans de mariage. Les Denuault, c'est la marque de l'ouest de l'amitié, de la convivialité, de la fidélité mais aussi d'un étalon qui a changé la vie de son mentor à plus de... 60 ans : leur propre élève Voiladenuo.


Guy et Liliane Denault avec leur fille Laetitia autour de la matrone Paresca, la mère de Voiladenuo.

 

Au printemps 2012, Guy Denuault fait une mauvaise année. Lui qui avait déjà connu de nombreuses années difficiles, avec les hauts et les bas de l'entrainement dans sa jeunesse à bord de la Simca 1000, le voilà qui retrouve cette odeur de souffre qu'il aurait préférer oublier. Quand le vétérinaire lui indique que l'opération de castration de son poulain Voiladenuo, un fils de Network qui est l'un des premiers poulains "maison" depuis qu'il a commencé l'élevage avec Liliane, coûtera au moins 1500 € car il n'a qu'une testicule apparente et qu'il faut le "coucher" à la clinique, Guy Denuault annonce qu'il n'a pas les moyens de payer et donc laisse le cheval alors totalement inconnu dans son état de monorchide, d'autant plus qu'il n'a aucune gêne apparente.

 


Voiladenuo, élève de la famille Denuault, étalon au Haras du Lion.

 

Cette décision, a priori anodine et prise dans la contrainte, changera sa vie. En effet, Voiladenuo entame dans la foulée une formidable carrière de course riche de 10 victoires en plat, en haies et en steeple, dont le Prix La Barka (Gr.2) à Auteuil. Le fils de Network, avec une mère par Maresca Sorrento fera rentrer 430.000 € dans les caisses de l'entreprise en 4 saisons de courses. Et aujourd'hui, cet unique étalon AQPS en France (avec Nidor qui est d'ailleurs son cousin éloigné) brille de mille feux avec sa 1e génération de 3 ans. Bref, la Haute Bergée, installation de 26 hectares qui a été transformée au fil des ans en un centre d'élevage et d'entrainement tout nickel chrome, est devenue le pays de Voiladenuo.

 

 

En effet, Guy et Lilane Denuault nomment avec une certaine malice tous leurs produits en intérgrant "Denuo". Voiladenuo a été le 1e dans ce cas, avant notamment ses deux frères et soeurs cadets black-type Atuvudenuo (Prix Predicateur, Listed) et Biendenuo (2e Prix Jacques de Vienne, Gr.1).

 

 

Aujourd'hui, ils ont toujours la matrone Paresca, et deux de ses filles donc soeurs de Voiladenuo. Paresca a donné naissance cette année à une fille de Kamsin, mais n'est pas pleine après un poulinage tardif. Son tout premier produit Ucocotte (Califet), gagnante de 4 courses, a donné naissance à un fils d'Elm Park. Elle n'a pas été saillie. En revanche, la soeur cadette Et'vladenuo (Spanish Moon), est pleine de Gemix après avoir pouliné d'un mâle de Chanducoq.

 


Koucou Denuo, femelle de Kamsin et Paresca née en 2020.

 

Guy et Liliane Denuault présenteront, le 17 septembre au Lion d'Angers, 2 de leurs 3 foals au Show AQPS du Lion d'Angers, le lot 6 Koukou Denuo (soeur de Voiladenuo par Kamsin) et le lot 34 Kanad Denuo (fils de Chanducop et Et'vladenuo). Ils espèrent bien-sûr faire aussi bien que l'an dernier où ils avaient remporté le 1e prix d'une section de foals avec Jijidenuo, une fille de Voiladenuo.

 

VOIR LES AUTRES DENUO EN PHOTOS


On en parle dans l'article

Voir aussi...

C'Lartist Maulde s'offre Bucefal dans le Grand Cross de Craon

Un deuxième Grand Cross de Craon pour Wilfrid Denuault, célébré sur tout l’hippodrome par sa famille ; un premier titre pour Augustin de Boisbrunet et Alain Dolley ; un favori battu du minimum ; des personnes hystériques sur l’hippodrome et à nouveau un grande fête des courses célébrée sur l’hippodrome de Craon en ce dimanche 2 septembre. Voir les différés de la journée, photos, anecdotes et interviews de l’entraîneur et de l’éleveur-propriétaire gagnant.