Timos et Chichi Creasy chez Daniel Lassaussaye dans l'Orne

20/11/2012 - Mercato des étalons
Situé à 2 pas de la sortie Gacé de l'Autoroute Le Mans/Rouen, la cour d'étalons de Daniel Lassaussaye qui comportait encore il y a peu le fameux Reste Tranquille, plus vieil étalon de France (jusqu'à 28 ans !) et glorifié à titre posthume par son fils Le Tranquille, prend un coup de jeune en 2013.

En effet, Timos qui est arrivé à la fin du printemps 2012 va attaquer sa vraie 1e saison de monte, aux côtés du confirmé Antarctique et Le Malemortois. Seul fils de Sholokhov en France, avec une mère par Surumu, Timos est né d'une souche allemande solide et très vivante (Theo Danon). Il  présente un modèle imposant (1,67 m) et un palmarès à l'avenant. Vainqueur tous les ans de 3 à 6 ans, dont 2 Listed. En effet, lauréat de sa 1e Listed à 3 ans, il a réédité pour sa rentrée à 4 ans, toujours à Saint-Cloud. Dauphin d'Allied Powers dans le Grand Prix de Chantilly (Gr.2), il a pris une remarquable 3e place dans le Prix Foy (Gr.3) de Duncan et Nakayama Festa, devant Byword, Daryakana et Chinchon. Encore vainqueur à 6 ans à Cagnes/Mer du Prix W.A. Ruinat. Timos était entrainé par Thierry Doumen, dont l'épouse Ludivine a pris en charge la gestion de cet étalon ainsi que celle de Chichi Creasy.

 

Timos



Ce fils de Chichicastenago quitte ainsi le Haras du Grand Chesnaie en Mayenne pour rejoindre la Normandie, alors que sa 1e génération de 2 ans qui ne comporte pourtant que 8 éléments vient de se distinguer avec la 2e place en débutant de sa fille Breakneck dans un bon maiden à Vichy, sous l'entrainement de Jean-Pierre Gauvin. Ce dernier a du être sensible au croisement d'où est né Chichi Creasy (Chichicastenango avec une mère par Garde Royale) car c'est le même que celui de Saonois, répétant aussi celui de Vision d'Etat. Chichi Creasy a été un excellent miler à 3 ans, battant 2 fois Lawman (futur auteur du doublé Poule d'Essai / Jockey-Club) à l'occasion du Prix Machado et du Prix de Fontainebleau, sa dernière sortie.

 

Chichi Creasy


On en parle dans l'article

Voir aussi...