Une pouliche de 2 ans vendue pleine à Keenland pour $2.850.000!

07/11/2014 - Ventes & Shows
Souvenez-vous de The Green Monkey, le pur-sang le plus cher jamais vendu sur un ring de vente. Ce fut en février 2006, le poulain était alors âgé de 2 ans. Au bout d'une incroyable bataille d'enchères, Coolmore avait finalement eu le dernier mot à $16,000,000 ! Lors des actuelles ventes de Keenland, qui ont débuté mardi 4 novembre, une autre 2 ans, une pouliche, a été adjugée $2,850,000 alors présentée pleine de Distorted Humor et achetée par Don Alberto Corp du Haras Don Alberto basé au Chilie. Déjà toute blanche, cette pouliche nommée Modeling née dans la pourpre (voir le pedigree ci-dessous) le 14 Mai 2012 était présentée par Hill'n'Dale Sales Agency, l'un des consigners leaders du marché américain.

Voir le passage sur le ring de Modeling, une pouliche âgée de 2 et pleine de Distorted Humor ainsi que son pedigree ci-dessous

 

A notre connaissance, les pouliches saillies à 2 ans, ne sont pas légions. Mais nous avons retrouvé une «devancière», remontant à 1986.

Elevée par Ballydoyle Stud (Vincent O’Brien) et née le 9 mars 1986 dans le Kentucky, la fille de Seattle Slew et de Lisadell (Forli), Glenveagh, est exportée en Irlande mais ne verra pas un hippodrome, tout du moins en course officielle. Pourtant, elle est issue d’une souche extraordinaire (voir ci-dessous).
Saillie «illico», dès le printemps de ses 2 ans, par Sadler’s Wells, qui n’est autre que son cousin, elle donnera naissance en avril de l’année suivante à Saddlers Gal, une pouliche qui est élevée par Lyonstown Stud.
A l’entrainement chez Michael Cunningham, cette Saddlers Gal ne sera pas capable d’empocher la moindre livre après 9 sorties. Elle est exportée aux USA en 1993 et sera saillie par Kingmambo, pour la famille Watanabe. Son rejeton 1995 s’appellera El Condor Pasa, un crack qui n’a perdu l’Arc de Triomphe face à Montjeu, sachant qu’il en aurait été autrement si on avait inversé les jockeys…
 
 
NOTES :
 
  • Vincent O’Brien avait acquis, dans les années 80, Lyonstown Stud, un haras à mi-chemin entre Cashel et Rosegreen dans le Comté de Tipperary. Il était la propriété du millionnaire americano-irlandais, John A. Mulcahy (propriétaire par ailleurs de Kilfrush Studl). A l’époque, le haras était destiné recevoir les foals et yearlings du haras voisin, Coolmore Stud (acheté par l’association Sangster-O’Brien-Magnier vers 1973).
     
  • Lisadell (élevée par Claiborne Farm)avait remporté les Coronation St (Gr.2 à l’époque) pour les couleurs de John A. Mulcahy (propriétaire à l’époque de Lyonstown Stud) et à l’entrainement chez V. O’Brien. Elle était une fille de Forli et de Thong donc sœur, entre autres, de Thatch, de King Pellinore, de Special...Cette dernière n’est autre que la mère de Nureyev ainsi que la grand-mère de Sadler’s Wells, dont cousin de Saddlers Gal.

Voir aussi...

Storm Cat : cela commence bien mal, et pourtant !

Il venait de fêter ses 30 ans, le 27 février dernier et moins de 2 mois plus tard, le fils de Storm Bird nous a quittés. Son enfance ne se présente pas sous les meilleurs auspices. Quoiqu’inscrit aux July Selected Yearling Sale de Keeneland, l’organisme de ventes refuse son passage sur le ring suite à un contrôle positif à l’Artérite Virale Equine. Et pourtant, quelques années plus tard, il aura engendré quelques 176 «blacktype winners ».