Prix Grandak : Ajas pour No Risk At All

08/04/2017 - Zoom Etalon
 Une semaine après avoir décroché son 1e succès en haies à Angoulême, No Risk At All remporte sa 1e victoire à Auteuil avec Ajas qui brille dans le convoité Prix Grandak sous la selle de David Cottin.
 
Ajas, monté par David Cottin (PHOTO APRH)
 
Ce printemps 2017, la pression est forte sur les épaules de No Risk At All, car il a sailli énormément de juments dès sa 1e saison de monte en 2013 (131 poulinières) et que ce soutien de la part des éleveurs n'a pas flanché, bien au contraire, car son carnet de bal a culminé à 145 juments en 2016. Rançon de la gloire, le cheval n'a pas le droit de décevoir une telle attente. Frère cadet du défunt Nickname, issu d'une des plus grandes familles d'obstacle en France, No Risk At All a donné son 1e vainqueur à 2 ans en été 2016 en Pologne, puis sa fille Absolute Summer a gagné à Hyères et Lyon.
 
Mais c'est évidemment en 2017, avec ses premiers 3 ans, que le pensionnaire du Haras de Montaigu est attendu. Après le succès en plat de Mia Wallace à Nantes, puis celui de Royale Maria Has sur les haies d'Agoulême le 2 avril, voilà que No Risk At All enlève un trophée très important puisqu'il se situe à Auteuil dans le convoité Prix Grandak.
 
 

No Risk At All
 
 
Elevé par Ulf Sjoberg dans l'Orne, qui le possède toujours, Ajas a débuté en plat aux Sables-d'Olonne par une 6e place à l'automne dernier et s'est envolé pour ses 1e pas en haies. Il a ainsi laissé à 9 longueurs son plus proche poursuivant, Spirit Sun, un neveu de Perfect Impulse (Prix Troytown 2017) par Zambezi Sun.
 
Ajas est né d'une souche de plat anglaise que son éleveur a décidé de réorienter sur les obstacles. En effet, sa mère Seraglio (Singspiel) a été sailli, avant No Risk At All, par Kapgarde, ce qui a donné Goddess Freja, lauréate à Pau cet hiver mais tombé dans le Prix ce 8 avril dans le Prix André Girard.

Voir aussi...

Zoom Etalon

Literato, le gagneur poursuit son oeuvre

 En course, Literato avait impressionné par sa combativité, encore plus spectaculaire chez un petit cheval, lui ayant permis d'offrir son 1e Gr.1 étranger à Jean-Claude Rouget dans les Champion Stakes. Le fils de Kendor poursuit son oeuvre en tant qu'étalon, toujours malgré l'adversité. Jamais soutenu par une jumenterie nombreuse, il démarre pourtant une saison 2017 sur les chapeaux de roues dans la foulée d'une année 2016 remarquable ponctuée par la vente de Kambura pour 220.000 € en décembre à Deauville.

Focus Elevage

Plan de monte : de nouvelles poulinières d'obstacle au Haras de Montaigu

Plusieurs nouvelles poulinières ont intégré la jumenterie du Haras de Montaigu en 2016 et notamment des juments d'obstacle. Cela n'est sans doute pas le fruit du hasard car "Montaigu" vie et pense obstacle. Parmi les nouvelles recrues figurent Blue Beryl, une soeur de Questarabad, Dans l'Espas, une soeur de Pafadas ou encore Norita Has, une soeur de Notario Has. Découvrez le plan de monte des 28 poulinières d'Aliette Forien et de l'EARL Haras de Montaigu en 2016.