Les "sires" pur-sang du Sud-Ouest en 2022: Ă©pisode 10, #Ivawood

15/02/2022 - Zoom Etalon
 Alors que la saison de monte 2022 approche à grands pas, et que de nombreux éleveurs ne savent toujours pas à quels sires envoyer leurs juments, voici l'occasion de découvrir plus en détails les étalons pur-sang qui officieront dans le Sud-Ouest cette année. Intéressons-nous aujourd'hui à Ivawood, un double gagnant de Gr.2  à 2 ans stationné depuis maintenant deux saisons au Haras de Gelos de Catherine de Lartigue.

Ivawood, l'un des trois étalons pur-sang anglais du Haras de Gelos pour 2022

 

Haut lieu d’élevage dans le Sud-Ouest, repris par la société Sorelis à l'arrêt des Haras Nationaux puis désormais par Catherine de Lartigue elle-même, le Haras de Gelos offre une incroyable diversité à chaque éleveuse ou éleveur souhaitant amener une jument à l'étalon. En effet, l'établissement béarnais, implanté au sud de Pau, dans les Pyrénées-Atlantiques, stationne à l'année aussi bien des étalons de sport que de courses, ces derniers étant d'ailleurs au nombre de 11 pour la saison 2022, qu'ils soient pur-sang anglais, pur-sang arabes ou Anglo-Arabes. Parmi eux, le "pur" Ivawood, arrivé au haras l'an dernier après une période à Coolmore puis au Haras du Mont Goubert, et auteur d'une prolifique carrière de courses à 2 ans.

 

Catherine de Lartigue, animatrice du Haras de Gelos, au sud de Pau

 

Placé entre les mains expertes de Richard Hannon, un entraîneur qui sait y faire avec les 2 ans, et presque systématiquement associé à l'excellent Richard Hugues (avant que ce dernier ne prenne sa retraite, à l'issue du festival de Goodwood, en 2015, ndlr), Ivawood a su très rapidement se distinguer à cet âge, remportant ses trois premières sorties avec une facilité déconcertante, deux d'entre elles ayant d'ailleurs eu pour cadre les convoités July Stakes (Gr.2) de Newmarket ainsi que les Richmond Stakes (Gr.2) de Goodwood. Battu du plus petit des "nez" par Charming Thought dans les Middle Park Stakes (Gr.1) de Newmarket, ce représentant de Fiona & Ian Carmichael-Jennings a ensuite été revu en piste à 3 ans, où il est parvenu à se classer troisième des Greenham Stakes (Gr.3), ainsi que des 2.000 Guineas (Gr.1) et des Irish 2.000 Guineas (Gr.1), seulement battu par des champions de la trempe de Gleneagles, Muhaarar ou encore Territories. Il a terminé sa carrière sportive avec un total de trois victoires, dont deux "black-types", et quatre places obtenues en dix sorties, pour un total de 259.476€ de gains.

 

 Ivawood, lors de sa victoire dans les Richmond Stakes de Goodwood, en 2014

 

Acheté 65.000€ foal à Goffs (November Foal Sale) puis 220.000 Guinées yearling à Tattersalls (October Yearling Sale Book 1), Ivawood, élevé par Mmes Davison & Kitchin, a pour père le regretté Zebedee, autre sprinter de grande classe à 2 ans, sorti notamment vainqueur des Molecomb Stakes (Gr.3) et des Flying Childers Stakes (Gr.2)... déjà sous la selle de Richard Hugues ! Entré étalon à Tally Ho Stud en 2011, Zebedee a également produit Barraquero, lauréat des Richmond Stakes (Gr.2), ainsi que Magical Memory, qui a plusieurs fois passé le poteau en tête au niveau Groupe, notamment dans les Duke Of York Stakes (Gr.2), les Hackwood Stakes (Gr.3) et les Abernant Stakes (Gr.3).

 

Zebedee, le père d'Ivawood, lors de l'Irish Stallion Trail de 2015

 

Côté maternel, Ivawood est le premier produit de la triple lauréate en plat Keenes Royale, elle-même issue de l'excellente Kinnaird, une gagnante du Prix de l'Opéra (Gr.1) et des May Hill Stakes (Gr.2) devenue ensuite une très bonne reproductrice. En effet, sur neuf produits, six sont parvenus à passer le poteau en tête. Keenes Royale donc, mais aussi Berkshire, vainqueur des Royal Lodge Stakes (Gr.2) ainsi que des Darley Stakes (Gr.3) et aujourd'hui étalon, sans oublier Abdon, lauréat de Listed en Australie (AH Mcdonald Wagga Wagga Gold Cup, ndlr) et Ben Vrackie, deuxième des March Stakes (Gr.3). 

 

 Kinnaird, la grand-mère d'Ivawood, sortie lauréate du Prix de l'Opéra (Gr.1), à Longchamp, sous la selle de Kevin Darley (© Edward Whitaker)

 

Exempt du sang de Sadler's Wells, Danehill, Kendor, Storm Cat ou encore Kaldoun, et donc très facile à croiser, Ivawood est entré au haras en 2016, à Coolmore Stud, afin d'y entamer sa nouvelle carrière de reproducteur. Passé ensuite par le Haras du Mont Goubert avant d'arriver au Haras de Gelos, chez Catherine de Lartigue, il n'a pas tardé à être mis à l'honneur par quelques produits issus de ses deux premières générations, notamment grâce à Chares, resté invaincu en trois tentatives en France (avant d'être exporté en Grande-Bretagne puis à Hong-Kong), l'une d'entre elles ayant eu pour cadre le Critérium de Lyon (L.). Père également des placés "black-types" Unique Artist, Sopran Vesuvio, Lexington Quest, Navello et Sopran Ival, Ivawood a obtenu sa toute première victoire de Groupe en tant qu'étalon l'an dernier, Hurricane Ivor, également issu de sa première génération, ayant fait sien avec brio les World Trophy Stakes (Gr.3) sur l'hippodrome anglais de Newbury.

 

 En remportant les World Trophy Stakes (Gr.3) de Newbury l'an dernier, Hurricane Ivor a permis à son père, Ivawood, de signer une première victoire de Groupe en tant qu'étalon (© Racing Post)

 

Déjà père de cinq gagnants depuis le début de cette année 2022, ce puissant cheval d'1m65 au garrot a tapé dans l'oeil de bien des éleveuses et des éleveurs à s'être déplacés de tout le Sud-Ouest pour la traditionnelle journée Portes Ouvertes du Haras de Gelos, début février. Un étalon à ne surtout pas négliger au moment de constituer/peaufiner son plan de monte, d'autant plus qu'il est proposé au tarif très avantageux de 2.300€ HT/PV la saillie cette saison.

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Les "sires" pur-sang du Sud-Ouest en 2022 : Ă©pisode 9, #Devastar

Alors que la saison de monte 2022 approche à grands pas, et que de nombreux éleveurs ne savent toujours pas à quels sires envoyer leurs juments, voici l'occasion de découvrir plus en détails les étalons pur-sang qui officieront dans le Sud-Ouest cette année. Intéressons-nous aujourd'hui à Devastar, cheval dur comme un roc et quintuple lauréat "black-type" outre-Rhin, fin prêt à entamer sa troisième saison au Haras du Mazet de Mathieu Talleux.

Les "sires" pur-sang du Sud-Ouest en 2022 : Ă©pisode 8, #Gutaifan

Alors que la saison de monte 2022 approche à grands pas, et que de nombreux éleveurs ne savent toujours pas à quels sires envoyer leurs juments, voici l'occasion de découvrir plus en détails les étalons pur-sang qui officieront dans le Sud-Ouest cette année. Intéressons-nous aujourd'hui à Gutaifan, un fils de Dark Angel extrêmement prolifique comme étalon, et entamant sa deuxième saison chez Alain Chopard au Haras des Faunes.  

Portes Ouvertes 2022 du Haras de #Gelos: le plaisir de se retrouver, au pied des Pyrénées

Annulées l'an dernier en raison de la pandémie, les Portes Ouvertes du Haras de Gelos ont pu bel et bien avoir lieu ce samedi 05 février 2022, sous un ciel pour le moins clément, ayant incité bien des éleveuses et des éleveurs du Sud-Ouest à faire le déplacement jusqu'au sein de l'établissement de Catherine de Lartigue, afin d'y découvrir les 11 étalons de courses qui y feront la monte cette saison. Retour sur cette chaleureuse journée, en photos et en vidéo.

Les "sires" pur-sang du Sud-Ouest en 2022 : Ă©pisode 6, #Earnshaw

Alors que la saison de monte 2022 approche à grands pas, et que de nombreux éleveurs ne savent toujours pas à quels sires envoyer leurs juments, voici l'occasion de découvrir plus en détails les étalons pur-sang qui officieront dans le Sud-Ouest cette année. Intéressons-nous aujourd'hui à Earnshaw, seul fils du grand Medaglia d'Oro à faire la monte en France, et entamant sa troisième saison au Haras des Granges de Mathieu Daguzan-Garros.