Cheltenham - le 24/04/2020
Cheltenham April Sale

Vidéo Rock, le drôle destin d'un étalon noir

22/12/2009 - Chefs de race
5 ans après sa mort, Vidéo Rock va être couronné pour la 1e fois meilleur étalon d'obstacle par les gains en France en 2009. Chose étonnante, il décroche le titre presque uniquement grâce à sa production AQPS, dont le champion issu de sa dernière génération Rendons Grâce. Pourtant, Vidéo Rock avait entamé sa carrière dans l'anonymat le plus complet.

 

Il était beau et il était noir et...il était là. C'est à peu près tous les arguments connus qu'avaient Vidéo Rock pour lui lorsqu'il a débuté sa carrière d'étalon. Personne ne pouvait soupçonner ses qualités d'améliorateurs qui lui assurent déjà, quelques jours avant la fin de l'année, d'être sacré meilleur étalon d'obstacle par les gains en France en 2009. Ce classement est bien différent de celui de France Sire, consacré lui aux étalons pratiquant actuellement sur le territoire. Vidéo Rock avait terminé 2 fois 2e en 2001 et en 2007, derrière Cadoudal puis Mansonnien.

 

Vidéo Rock, étalon noir comme l'ébène



Juste après avoir conçu son ultime génération, dont fait partie le malheureux champion Rendons Grâce, Vidéo Rock a disparu le 9 août 2004 d'une mort idiote et très commune chez le cheval, des coliques, au Haras National de Cluny. Pendant toute sa carrière d'étalon, Vidéo Rock n'est jamais sorti au paddock. La raison est simple. Cercy la Tour n'était pas encore établie en station permanente et équipée comme aujourd'hui, le cheval ne sortait du boxe que pour saillir au printemps et restait à Cluny hors saison. Or, le Haras National de Cluny est situé en pleine ville. Le cheval ne pouvait donc se détendre qu'en promenade en main...

Vidéo Rock décroche le titre 2009 uniquement grâce aux AQPS, ce qui n'est tout pas un mince événement. En effet, il frôle les 1,5 millions d'euros. Dans cette somme, seuls 3 PS ont apporté leur contribution ! Et seulement à hauteur de 40.000 € au total.

 

Rendons Grâce, issu de l'ultime génération de Vidéo Rock



Il n'est jamais sorti au paddock


Vidéo Rock a connu une fameuse histoire d'amour avec les AQPS du Centre, là où il a fait toute sa carrière. Il a commencé à Cercy la Tour en 1990. Sa famille, un peu vieille France, n'était pas vraiment à la mode, surtout avec un père de mère très douteux comme Home Guard. Mais la mère avait quand même produit 9 vainqueurs. Le père, No Lute, pas très "fashion" non plus allait se révéler généreux avec les Haras Nationaux, à travers la réussite de son autre fils étalon Lute Antique.


Un vainqueur de tiercé


Tardif, non placé de ses 2 sorties à 2 ans, puis vainqueur de tiercé à 3 ans, Vidéo Rock avait gagné 2 listeds. Son fait d'arme reste sa 2e place derrière Trempolino, futur vainqueur d'Arc de Triomphe, dans le Prix Niel 2007. Les Haras Nationaux, qui achetaient beaucoup de chevaux à l'époque, l'avait acquis pour une somme modique. Durant l'hiver 1989-1990, la région centre demandait 3 nouveaux étalons. Il y a eu Trebrook, un autre dont le nom a aussi été oublié, et la place vacante a été prise par ce Vidéo Rock dont personne ne voulait et qui restait sur le carreau. Son atout premier: son physique superbe avec une robe noire d'ébène.

 

El Paso III, le portrait type du vrai fils de Vidéo Rock



Une réussite immédiate au haras


Vidéo Rock avait un handicap pourtant pesant. Des dires même de son entraîneur Tony Clout,  il n'allait pas un mètre dans le terrain lourd, ce qui est a priori très fâcheux pour un étalon d'obstacle. Malgré cela, il a démarré sur les chapeaux de roues. D'emblée, avec sa 1e génération des "D" née en 1991, il a eu Darling de Thaix. Puis, dans les "E", il a Eloi II, vainqueur du Prix de Craon à Longchamp, le champion anglais Edmond, élevé par Hervé d'Amaillé, et bien sûr le grand El Paso III. A noter que dans quelques jours, France Sire consacrera un article à ce magnifique cheval noir comme son père, qui vient de revenir chez son éleveur Jacques Cyprès pour y poursuivre sa retraite.

 

Porto Rico, autre portrait craché de Vidéo Rock




El Paso III et tous les autres...


Puis ont suivi le riche Fou du Roy V, élevé par Guy de Villette, la crack du plat Gloria IV, les grands sauteurs Homme du Jour, Hussard Collonges (en Gb), élevé par les frères Delorme, Hard Rock, élevé par Patrick Joubert, Imposant, élevé par Bruno Vagne, Lycaon de Vauzelle, élevé par Françoise Beaudot, Moulin Riche, New Rock, Maurice, Porto Rico, élevé par Thierry Cyprès, etc... En 2009, Vidéo Rock a brillé avec le phénomène Rendons Grâce, élevé par le Haras de Saint-Voir, mais aussi avec l'excellente jument Quizas Jolie. Vidéo Rock transmettait sa beauté et ses tissus très sains chez les mâles. Cela était moins évident chez les femelles, qui avaient plutôt tendance à ressembler à leur mère. Quizas Jolie est une très belle jument, mais sa mère Gold Cup est un véritable château.

 

Lycaon de Vauzelle, un des rares alezans de Vidéo Rock, avec Gloria IV évidemment...


1 saillie = 1 sésame



Après avoir commencé à Cercy, Vidéo Rock a officié à Génelard, ancienne station nationale dans la Saone-et-Loire, puis il est revenu dans la Nièvre. Les dernières années, les saillies de Vidéo Rock sont devenues des sésames extrêmement précieux. Il saillissait 80 juments par an, triées sur le volet parmi des séries de 150 candidates par an, uniquement de 1e catégorie.

L'influence de Vidéo Rock n'est pas prête de s'arrêter car s'il n'a jamais eu de fils au haras, nombreuses de ses filles ont été conservées jalousement par les éleveurs du centre, plus quelques autres en France qui ont eu la chance de pouvoir "dégoter" de telles pouliches. Vidéo Rock n'était bien sûr pas un cheval parfait dans la mesure où il donnait souvent des sujets au caractère fort délicat et pas vraiment amateurs de terrains lourds. Son plus célèbre descendant, El Paso III, fâché avec la rivière des tribunes et les pistes profondes, en est la parfaite illustration.

 

Quizas Jolie. C'est avec ce genre de futures poulinières (nièce d'Al Capone II)
que le sang de Vidéo Rock va perdurer pendant des générations de sauteurs.




Son talent: mettre le feu aux poudres


Aujourd'hui, on peut conclure que la grande qualité de Vidéo Rock était de mettre "du feu" dans sa progéniture En effet, tous ses meilleurs produits sont issus de filles d'étalons de  grandes distances, de purs chevaux d'obstacle voire de tendance "tracteurs". Ainsi, on retrouve des grand-pères maternels comme Pot d'Or pour El Paso III, Quart de Vin pour Quizas Jolie, Hussard Collonges et Lycaon de Vauzelle, Olmeto (un stayer) pour Rendons Grâce, Homme du Jour et Hard Rock, Baraban (Grand Prix de Paris ancienne version) pour Edmond, Brezzo pour Gloria IV, etc...

NB: Le 9 janvier, l'annonce a été faite de l'entrée comme étalon au Harras de la Hétraie d'un fils de Vidéo Rock nommé Kap Rock, vainqueur à Auteuil, frère cadet de Géos et Kapgarde.
 


On en parle dans l'article