Aujourd'hui : Ascot
Ascot July Sale
Goodwood - le 31/07/2019
The Goodwood Sale
Le Pin au Haras - le 31/07/2019
National de l'obstacle

Konig Turf avec Konigssar : encore un coup signé Guy Chérel

22/04/2015 - Zoom sur
Novateur, batailleur, l'entraineur Guy Chérel se passionne de longue date pour l'élevage, jusqu'au choix de ses propres étalons. C'est ainsi qu'il parié sur le débutant allemand Konig Turf, et rafle d'emblée la mise avec sa 1e production de 3 ans comportant Konigssar, vainqueur du très convoité Prix Go Ahead devant le favori Choeur du Nord le 22 avril 2015 à Auteuil.

Konigssar arbore désormais la casaque de Gérard Augustin-Normand, ici portée par Bertrand Lestrade (photo APRH)

Et dire qu'il venait de donner la mère...En effet, après 5 produits nés chez Guy Chérel, dont les solides Soleara (Prince Kirk), Lord of The Rings (High Yield) et Ballinsara (Ballingarry), la jument Elessar se retrouve pleine de Konig Turf, le nouvel étalon débutant de Guy Chérel, à pouliner dans les prés bretons de Josiane et Daniel Milioux à Campenac dans le Morbihan, pour donner naissance en 2012 d'un certain Konigssar...qui sera entrainé plus tard par Guy Chérel. 

 

 

Mais à la finale, l'entraineur, issu lui aussi de Bretagne, aura tout gagné car il fait profiter au plus tôt à son étalon une 1e entrée en scène dans le théâtre le plus valorisant, celui d'Auteuil, a fortirio dans une épreuve très suivie comme le Prix Go Ahead, et encore plus en battant le grand favori archi bien né de Guillame Macaire Choeur du Nord. Il avait déjà tenté de mettre en avant son étalon avec Konigssar, dans l'excercice très particulier des 2 ans ultra précoces puisqu'il l'avait confié au spécialiste du Sud-Ouest Didier Guillemin. Mais bien qu'issue d'une mère par Kendor, il a échoué pour ses débuts en avril 2014. Cela ne l'empêche pas d'être précoce quand même, mais en obstacle. Revenu après 11 mois d'absence, il a gagné très vite le 1e réclamer pour les 3 ans à Enghien le 18 mars. Passé sous la casaque de Gérard-Augustin Normand, il efface brillamment dans le Prix Go Ahead sa 1e tentative ratée à Auteuil dans le Prix de Champaubert, remporté par Choeur du Nord.
 


Fils de la star de l'élevage précoce allemand Big Shuffle et d'une mère par Ile de Bourbon (recherché pour l'obstacle en France car père de Khayasi, El Triunfo, Guarde Royale, Of Yanof, Vieux Bourbon), Konig Turf a réussi une remarquable carrière de course couronnée par 4 succès de Groupe dont le Prix Edmond Blanc (Gr.3) à Saint-Cloud, alors qu'il était revenu au top niveau à 7 ans après une fracture du boulet. Issu de la souche maternelle des Konigsstuhl, c'est le propre frère aîné de Konig Shuffle, aussi installé en France au Haras de Saint Roch. Konig Turf fait lui la monte au Haras de Mirande dans la Manche, chez Isabelle Pacault, au côté du très confirmé Al Namix et du plus jeune Saddex. Avant Konigssar, Konig Turf avait obtenu un succès à 2 ans en juillet 2014 à Mont-de-Marsan avec Sing Sing, elle aussi confiée par Guy Chérel à Didier Guillemin, mais aussi une victoire en débutant fin mars dans une des 1e course d'AQPS pour 3 ans, à Augoulême, avec Calling des Blins, une nièce d'Orphée des Blins préparée par Jean-Claude Baudouin.


On en parle dans l'article