Aujourd'hui : Pompadour
Grand Cross de Pompadour -Trophée National du Cross
Demain : Le Pertre
Grand Cross du Pertre -Trophée National du Cross
Fairyhouse - du 18/08/2020 au 19/08/2020
Derby Sale
Fairyhouse - le 20/08/2020
May Store Sale
Newmarket - du 24/08/2020 au 26/08/2020
August Sale
Saint-Clément-de-la-Place - le 25/08/2020
Anjou Foal Show
Bécon-les-Granits - le 26/08/2020
Show Lumet avec Arqana
Fairyhouse - le 27/08/2020
August National Hunt Sale Part 1
Fairyhouse - le 28/08/2020
August National Hunt Sale Part 2

La 4ème vie de Network au Haras d'Enki...sous la selle d'un cavalier

18/12/2015 - Mercato des étalons
Lorsqu'il a reçu la visite de 2 acheteurs français au fin fond de l'Allemagne dans le froid hiver germanique alors qu'il avait 4 ans, Network, issu d'un père alors méconnu, Monsun, ne pouvait pas se douter du grand destin qui allait le mener aujourd'hui pour sa 4ème vie au Haras d'Enki dans l'Allier à l'âge de 18 ans. Sa liste sera limitée à 50 juments alors qu'il a un nouveau traitement "moral" qui lui fait retrouver un cavalier sur son dos.


Network a retrouvé un cavalier 14 ans après sa dernière course ! Sous la selle d'Esteve Rouchvarger, il n'a rien perdu de son dressage et de sa prestance.

 

Network était logiquement l'objet de tous les intérêts lorsqu'il est entré en scène dans le ring de vente d'Arqana le 8 décembre 2015. Il symbolisait le terme définitif de l'histoire des Haras Nationaux avec les étalons, une histoire qui, grâce à cette excellente inspiration de François Gorioux et Michel de Gigou il y a près de 15 ans, se termine en fanfare.

Acquis 290.000 € par David Powell pour le compte de la famille Papot, il a été confié à Christelle et Estève Rouchvarger, les animateurs du Haras d'Enki dans l'Allier. Pour palier à ses divers problèmes rencontrés jusqu'alors, et surtout de libido, il change radicalement de régime à l'âge de 18 ans pour ce qui est sa 4ème vie.

Pour faire court, le destin de Network a commencé en Allemagne. Fils de Monsun, alors en début de carrière d'étalon avant de se révéler un chef de race, avec une mère par le mémorable français Reliance (la fameuse génération 1962 avec Sea Bird et Carvin), Network figure parmi les meilleurs 3 ans de sa génération. Il remporte ainsi l'Oppenheim Union Rennen, un Gr.2 préparatoire au Derby sur les 2200 m de Cologne. sous la férule d'Andreas Schutz. Un an plus tard, fin 2001, deux émissaires français pré-cités, l'achètent pour le compte des Haras Nationaux, dont il n'est pas encore question de la fin.

La 2ème vie de Network commence alors en tant qu'étalon HN. Il débute à la station de Cercy dans la Nièvre, puis voyage au Lion d'Angers, à Sartilly dans la Manche, à Tréban dans l'Allier. Il est déjà réputé délicat à saillir, mais dès sa 1ère production, son talent de reproducteur s'affirme des 2 côtés de la Manche. 

Il y a 3 ans, alors que le plan de fermeture des HN est acté, Network s'installe au Haras de Cercy pour sa 3ème vie, définitive... en attendant la suite ! Mais alors que Network atteint le sommet de sa popularité grâce à tous ses champions dont Sprinter Sacré, alors que les Anglais et Irlandais deviennent de plus en plus voraces de sa production, ses soucis pour saillir s'amplifient jusqu'à devenir un réel problème de fonctionnement pour l'organisation du haras.

 


Network se roule dans son nouveau boxe au Haras d'Enki.

 

Après son passage sur le ring et son arrivée au Haras d'Enki, la 4ème vie de Network commence, sous la responsabilité d'Estève Rouchvarger: 

Sauvé d’une vente certaine aux Anglais, Network le père des Cracks Sprinter Sacré, Rubi Ball, Net Lovely et Adriana des Mottes découvre une nouvelle vie au Haras d’Enki.
 
Lors de son passage sur le ring des ventes Arquana, le fils de Monsun a été soutenu par de nombreux acheteurs conscients que le départ d’un étalon de cette envergure serait une perte irrémédiable pour l’élevage français.
 
Dans son nouvel environnement, Network va bénéficier de soins spécifiques  afin d’assurer  une saison de monte entière.
N’étant pas dans une logique de rentabilité à tout crin,  le cheval devrait saillir seulement 50 juments.
 
Dès son arrivée au Haras il a été pris en charge par le Docteur Ostéopathe, Acupuncteur Jean SERVANTIE  plus connu chez nos amis trotteurs pour s’être notamment occupé longtemps du vainqueur du prix d’Amérique Maulne du Corta.
Après un premier examen le Docteur SERVANTIE se montre très confiant quant aux capacités reproductrices de Network. En appliquant pour ce cheval le bon sens paysan, il a donc préconisé que ce dernier fasse un travail léger quotidien afin de le divertir et de lui redonner du moral ainsi qu’un physique d’athlète. Après son travail, Network passe sa journée au pré et donne déjà des signes évidents de gaité.
 
 

Esteve Rouchvarger
 
 
Dès le mois de janvier, il partira en thalassothérapie afin de parfaire sa condition physique. Il commencera ensuite sa saison de monte suivi par le Docteur Tullis vétérinaire anglais spécialiste de l’étalonnage. Une aire de monte spécialement conçue pour lui, permettra aux juments d’être en léger dévers tout en évitant au cheval des efforts inutiles.
Les avis et les conseils de tous ces professionnels nous permettent de penser que le crack étalon devrait pouvoir honorer dans de bonnes conditions sa saison de monte.
 
Le Haras d’Enki et ses propriétaires remercient tous les très nombreux sympathisants de Network pour les messages amicaux qu’ils ont reçus après l’achat du cheval."

Network fera la monte à 10.000 €. Mais les personnes ayant acquis par ailleurs une part de son voisin de boxe Kitkou pourront avoir la saillie à 7.000 €, tandis que ceux prenant une saillie dudit Kitkou bénéficieront du tarif de 8.000 €.

NOTE :

Adrien, un fidèle lecteur nous précise: "  Il a été monté à de nombreuses reprises après la fin de sa carrière en course.

Au début de sa carrière d'étalon national, le cheval n'intéressait pas grand monde. Or plusieurs éleveurs du monde des sports équestres avaient remarqué ses qualités en tant que cheval de selle, et donc potentiellement comme étalon de croisement avec des juments de concours hippique.

Le cheval fut donc présenté à la commission France Dressage (qui donne un label pour les chevaux qui semblent doués pour produire dans cette discipline). Pour cela il fut présenté sous la selle, comme un cheval de dressage. Il a d'ailleurs eu de très bonnes notes et un commentaire très élogieux. Une vidéo en atteste:

http://dai.ly/x3kk1v

Le cheval a peu sailli pour le concours hippique car depuis les années 1990 les éleveurs de chevaux de selle ne veulent plus utiliser de courants de sang course pour produire des chevaux de sport. Il a néanmoins eu quelques juments intéressantes dans cette optique. 
 
Voilà pour la petite histoire "