Aujourd'hui : Deauville
Vente d'Elevage
Aujourd'hui : Ascot
Ascot December Sale
Demain : Timonium, Maryland
Midlantic December Mixed & Horses of Racing Age
Kill - du 11/12/2019 au 12/12/2019
December National Hunt Sale
Cheltenham - le 13/12/2019
Cheltenham December Sale

Djidani, le fils des champions Oasis Dream et Darjina devient Ă©talon !

30/12/2015 - Mercato
C’est un papier qui laisse bouche bée. Le nom de Djidani ne vous dit certainement pas grand-chose mais rien qu’à l’évocation de ses parents, de nombreux souvenirs resurgissent. Fiancés d’un jour, les champions Oasis Dream et Darjina sont les géniteurs de Djidani, un poulain né en 2012 qui deviendra étalon en 2016 au Domaine de la Lande dans le département de la Manche.
L'imposant et athlétique Djidani fera ses grands débuts d'étalon au Domaine de la Lande dans la Manche en 2016
 
Poulain de grande envergure, c’est la raison pour laquelle il est resté inédit, Djidani toise déjà 1.65m à l’aube de sa quatrième année. Arrivé au printemps de ses 2 ans à l’entrainement chez Alain de Royer-Dupré comme jadis sa maman, le poulain vient d'être acheté en cette fin d’année 2015 par Caroline Bressou, femme de Dominique, dans le but d'en faire un étalon. Sa nouvelle propriétaire l’a confié à Vincent Renaud. Ce dernier étant installé sur la commune voisine de Dragey, à Genêts (dans la Manche) précisément au Domaine de la Lande. Djidani va commencer sa nouvelle carrière d’étalon à seulement 1.000€ la saillie (HT Poulain Vivant).
 
Djidani a, comme sa mère et grand-mère, été élevé par la Princesse Zahra Aga Khan. Son arrière-grand-mère Daralbayda fut le premier gagnant pour la toute nouvelle casaque verte et chocolat de la Princesse un certain 11 juin 1996 à Saint-Cloud dans le Prix Flossie. Zahra Aga Khan avait sélectionné Daralbayda parmi un lot de plusieurs pouliches. Cette dernière fera ensuite florès au haras en produisant 3 chevaux de Stakes : Darkara (la grand-mère de l’espoir classique Almanzor, fils de Wootton Bassett), le mâle Darinski et l’autre femelle Darinska (3ème du Prix de Royaumont, Gr.3, de Dance Routine et Mer de Corail). Cette fille de Zilzal née en 1999 deviendra à son tour la mère de la championne Darjina grâce au croisement avec Zamindar.
 
Née en 2004, Darjina (en photo ci-contre à Hong Kong) est arrivée invaincue sur la Poule d’Essai des Pouliches (Gr.1) via un succès dans la préparatoire le Prix de la Grotte (Gr.3). Elle récidive dans les guinées françaises après une joute dantesque face à l’autre championne Finsceal Beo. Placée des Coronation Stales (Gr.1) à Royal Ascot, Darjina a ensuite empoché deux autres Gr.1 les Prix d’Astarté et du Moulin de Longchamp pour finir son année de 3 ans par une nouvelle 3ème place de Gr.1 dans le Hong Kong Mile. Conservée à l’entrainement à 4 ans, la belle Darjina a accumulé 6 places de 2 ème dans les Gr.1 : la Dubaï Duty Free, le Prix d’Ispahan, les Queen Anne Stakes, le Prix Rothschild, le Prix du Moulin de Longchamp, les Sun Chariot Stakes!
 
Ne produisant malheureusement plus, Darjina n’a qu’un seul fils encore entier, il s’agit de Djidani. Le père de ce dernier n’est autre que le triple lauréat de Gr.1 Oasis Dream. Sprinter de grand talent, Oasis Dream était l’adversaire de Choisir qu’il a notamment battu dans l’édition 2003 de la July Cup. Au haras ce fils de Green Desert a lui-même tracé sa propre voie. Il est à l’heure actuelle le père de 158 chevaux de Stakes dont 48 vainqueurs de groupe, 51 vainqueurs de Listed. On dénombre 14 vainqueurs individuels de Gr.1 tels Aqlaam, Arcana, Goldream, Midday, Muhaarar, Power et Prohibit. Son prix de saillie est monté jusqu’à £85.000 le saut (£75.000 en 2016) et plusieurs de ses fils sont déjà étalons : Gale Force Ten, Showcasing, Power, Muhaarar et les français Monitor Closely, Reply et Sri Putra.