Aujourd'hui : Newmarket
October Yearling Sale - Book 4
Aujourd'hui : Baden-Baden
Sales & Racing Festival
Lexington, Kentucky - du 21/10/2019 au 24/10/2019
The October Sale
Kill - du 21/10/2019 au 22/10/2019
Autumn Yearling Sale
Deauville - du 22/10/2019 au 25/10/2019
Vente de Yearlings d'Octobre
Kill - le 22/10/2019
Autumn HIT Sale
Doncaster - le 24/10/2019
Autumn Hit & Yearling Sale
Newmarket - du 28/10/2019 au 31/10/2019
Autumn Horses In Training 2019
Maisons-Laffitte - le 31/10/2019
100% Obstacle

Cheikeljack dans le Djebel : et dire que Myboycharlie est resté en Australie...

07/04/2016 - Zoom sur
Début janvier, la décision était prise de ne pas ramener ?Myboycharlie ?d'Australie au Haras du Mézeray pour le printemps 2016. Depuis, en France, il a sorti Camprock et surtout Cheiklejack, le gagnant du Prix Djebel (Gr.3) à Maisons-Laffitte.


Cheikeljack s'impose en puissance dans le Prix Djebel 2016 à Maisons-Laffitte ©APRH
 

Gagnant de ses 2 premières courses comme un avion à réaction à 2 ans au Lion d'Angers, puis 3ème du Thomas Bryon (Gr.3), Cheikeljack a vite effacé la déception de sa 5ème place pour sa rentrée dans l'Omnium avec un succès dans le Djebel, le 1er Gr.3 pour les 3 ans en France. Le pensionnaire d'Henri-Alex Pantall portant la casaque de Jacques Cygler pourra donc prétendre à la Poule d'Essai ou même aux 2000 Guinées. Il n'a pas été acheté cher à Deauville, seulement 15.000 € par Paul Nataf, ce qui est un prix très bas pour les standards de son vendeur, le Haras des Monceaux. Sa mère Sanderlea, achetée elle-même 125.000 € puis restée inédite avait donné des gagnants mais aucun black type. Alors le rêve s'était effacé d'autant plus vite que sa soeur Elizabieta, une fille de Monsun payée 200.000 € n'avait pu gagné qu'à Amiens...

Sanderlea, fille de Quest for Ladies par Giant's Causeway, a été croisée avec les étalons les plus variés mais l'alchimie s'est vraiment faite avec Myboycharlie. Après quelques saisons fastes couronnées par le succès de Gr.1 de sa fille Euro Charline dans les Beverly D. STakes 2014, Myboycharlie a subi une décote de popularité au cours de l'année 2015, ce qui a conduit son entourage à le laisser en Australie où sa réussite est constante, avec dernièrement sa dernière vedette Jameka qui a gagné un Gr.1 et fini 2ème de l'Australian Derby.

 

 

Le comble est qu'il a quand même remporté le classement des étalons de première année de monte en France avec les 2 ans, grâce à 7 vainqueurs de 9 courses différentes. Mais il est très difficile de marcher dans les traces de Siyouni à ce titre. De plus, il n'a pas donné de gagnant de black-type avec ses premiers 2 ans en 2015. Or les éleveurs attendaient beaucoup de ce gagnant du Prix Morny qui a sailli 103 juments en 2012 pour sa première saison française.

L'année Myboycharlie, qui devait avoir lieu en 2015, surviendra-t-elle en son absence en 2016 ? Ce n'est pas impossible car avant Cheikeljack, le fils de Danetime s'était déjà distingué le 12 mars à Saint-Cloud avec la victoire de Listed de Camprock dans le Prix Rose de Mai. Et surtout, sa génération de 2 ans à venir est issue d'un harem record de 176 juments saillies en 2013 ! Pour l'instant, le brave Muhtathir est resté seul dans la cour d'étalon du Haras de Mézeray, mais il serait logique qu'il retrouve son jeune voisin de boxe après un an d'absence en 2017.


On en parle dans l'article