Aujourd'hui : Fairyhouse
November National Hunt Sale
Cheltenham - le 15/11/2019
Cheltenham November Sale
Fairyhouse - le 16/11/2019
Flat Foal & Breeding Stock Sale
Kill - du 18/11/2019 au 20/11/2019
November Foal Sale Part. 1
Deauville - du 18/11/2019 au 20/11/2019
Vente d'Automne
Kill - du 21/11/2019 au 22/11/2019
November Breeding Stock Sale 2019
Kill - le 22/11/2019
November Foal Sale Part 2
Newmarket - le 25/11/2019
December Yearling Sale
Newmarket - du 27/11/2019 au 30/11/2019
December Sale - Foals

Le Havre et son armée, des commandantes aux soldats

20/06/2016 - Zoom sur
 Dès sa 1e année de monte en 2010, l'équipe du Haras de la Cauvinière a misé sur le nombre avec Le Havre. C'est ainsi que le gagnant du Prix du Jockey-Club est aujourd'hui capable de faire des classiques comme La Cressonnière mais aussi des vainqueurs en série comme s'ils sortaient d'une usine à succès. Retour sur une étonnante séquence pour le Havre.


La Cressonnière offre son 2e Prix de Diane à La Havre, 2 ans après Avenir Certain. (PHOTOS APRH)

 

Lui qui fait évidemment le titre de la Semaine des Etalons après la victoire de La Cressonnière dans le Prix de Diane 2016, Le Havre demande un focus plus approfondi car il présente des résultats plus rares. En effet, dans la vie normale, comme le dit Clint Eastwood, le monde se divise en 2 catégories : ceux qui ont un pistolet chargée, et ceux qui creusent. En matière hippique française, cela se traduit par les étalons qui gagnent les Gr.1 à Paris, en général stationnés en Irlande, et nos bons vieux serviteurs franchouillard qui tirent la queue du mickey dans les kermesses comme les aime en été, ou rampent dans la boue des handicaps les plus obscurs de l'hiver.

Le Havre, lui, devrait faire de la politique tant il est rassembleur. D'ailleurs aussi chaud du pignon qu'un vrai politique puisqu'il a décroché déjà 2 titres de Rocco d'Or, le fils de Noverre ratisse large. En ce dimanche de gloire à Chantilly où il a gagné le Prix de Diane avec une élève de son propriétaire et 1e supporter, Gérard Augustin-Normand, il a aussi pris conclu 3e du Bertrand du Breuil (Gr.3) avec Sea Front, une élève d'Angela Kurth. Mais bien loin des fastes cantiliens, Le Havre a aussi fait un doublé à Royan avec Lilly du Havre, co-élevée par les Cyprès et les Poirier, et le bon vieux Saane qui court toujours pour GAN. Enfin, à Madrid en Espagne, un autre solide combattant de 5 ans nommé Tapon de Oro a décroché un succès en Espagne.

 


Le Havre au Haras de la Cauvinière.

 

Quand on pense que Le Havre a aussi brillé deux jours plus tôt avec Sotteville qui a battu les mâles dans le Derby du Languedoc à Toulouse, quand on trouve en tête de sa production black type Avenir Certain, Zghorta Dance, Queen Bee, Transylvania, Noce, Sainte Amarante, Summer Surprice et La Hoguette, et même si on a aussi les mâles Orbec, Auvray et Suédois, on constate clairement que Le Havre présente une propension à faire des femelles très supérieures. Cela lui offre des bonnes perspectives de postérité en tant que père de mères. Pour ce qui est de savoir si sa production peut sauter, on n'a pas vu assez d'exemples en obstacle pour se faire une vraie idée. Mais comme dit l'autre avec à propos, quand un cheval est bon...il est bon.

 


Une équipe qui apporte beaucoup aux courses françaises.

 

En tout cas, Le Havre domine son sujet et c'est une très bonne chose pour l'élevage français, d'autant plus qu'il devance actuellement au classement des étalons de France Galop, Wootton Bassett, Siyouni, Dubawi, Elusive City et Kendargent. C'est à dire qu'il n'y a qu'un seul étalon étranger dans les 7 premiers "aux balances", chose très rare après la série des classiques printaniers.

Les rois du sexe

Au niveau du nombre de saillies, Le Havre, aujourd'hui proposé à 35.000 €, tient des standarts extrêmement élevés. Il en est actuellement à 188 juments saillies au printemps 2016, sachant qu'il en avait déjà fait 199 en 2015. Donc, il tient la corde pour un nouveau titre de Rocco d'Or, car il avait été devancé l'an dernier par son voisin de boxe Rajsaman qui avait sailli 219 juments mais qui en 2016 ne peut que talonner son aîné avec 183 juments.


On en parle dans l'article