Aujourd'hui : Kill
December National Hunt Sale
Demain : Cheltenham
Cheltenham December Sale

Les nouvelles photos de Petillo chez Gildas Blain

21/12/2016 - Zoom sur
Petillo, l'étalon de Gildas Blain aura ses premiers foals en 2017. L'éleveur propriétaire nous avait ouvert ses portes chez lui à Saint Laurent dans la Creuse en octobre dernier pour une séance photo du neveu de Balko.

Petillo dans son paddock chez Gildas Blain dans la Creuse

 

Né en 2011, Petillo est un des rares fils de Sommertag. Ce dernier, fils de Tiger Hill avec une mère par Monsun et frère de Sommerabend, avait effectué une seule saison de monte dans le département voisin qu'est celui du Puy-de-Dôme étant mort durant l'été 2010. Petlillo est l'un de ses deux seuls foals. Si l'origine partenelle de Petillo est bien connue outre-rhin, sa lignée maternelle est l'une des plus vivantes en obstacle en France. Sa mère Klyne fut gagnante à Auteuil du Prix Lindor sous l'entrainement de Philippe Peltier et pour la casaque et l'élevage de Gildas Blain. Cette dernière n'est autre que la soeur des gagnants de groupes à Auteuil Piraya et Balko. Jadis le meilleur 3 ans sur le steeple en France, Balko et aujourd'hui l'un des meilleurs étalons du parc français en obstacle.

Petillo, tout comme sa mère, a comme particularité d'avoir été débourré par son éleveur. Placé à l'entrainement chez Guillaume Macaire, il a directement débuté sa carrière sportive à Auteuil par une 3ème place dans le Prix Emilius. A 4 ans, il s'impose facilement dans le Prix du Jurançon à Enghien et le Prix Caldarium à Auteuil et se place encore derrière d'excellents coursiers (cf Bon Augure et La Sulfureuse) en fin de saison. Mais lors de ses deux dernières courses, le cheval n'est que l'ombre de lui-même et Gildas Blain décide de rentrer le cheval chez lui dans la Creuse en vue d'une future carrière d'étalon.

Présenté lors du 1er symposium de Vichy en février 2016 quelques jours avant ses premières saillies, Petillo est vu par hasard par l'ostéopathe équin Jean-Pierre Himbert lors de la présentation des étalons dans l'Allier et l'homme va résoudre un problème important. Souvenez-vous, Petillo n'avait guère digéré ses deux dernières courses étant très loin dans les choux car il souffrait de la machoire. Mais cette gêne en question a été découverte bien plus tard : à Vichy par Jean-Pierre Himbert. En 30 ans de métier, ce dernier n'avait encore jamais une telle pathologie. Une fois soigné, le cheval aurait pû recourir mais la plus sage des décisions a été prise, celle de continuer sa carrière d'étalon. Sans cette grosse gêne, son entourage pensait aligner Petillo dans les groupes d'Auteuil.

Petillo restera au même tarif pour sa deuxième saison de monte à savoir à 1.200€ HT le saut poulain vivant. En 2016, il a très bien été servi en saillissant entre autre Loulia (Prix Orcada Gr.3, Prix Edmond Barrachin Gr.3, Prix La Périchole Gr.3) ; Latyle (Prix Philippe Menager Listed) ; Flameche (Prix Hamilton) ; Stari, une soeur de Bellaville et Jedville, deux gagnants à Auteuil ; la gagnante Cacnea, soeur du bon Gillo ou encore Merciki, la mère du bon Fago.

 

GALERIE PHOTO

(octobre 2016)


On en parle dans l'article