Aujourd'hui : Deauville
Vente de Yearlings d'Août
Aujourd'hui : Deauville
Darley Prix Morny
Ascot - le 20/08/2019
Ascot August Sale
Deauville - le 20/08/2019
Vente de Yearling V2
Doncaster - du 27/08/2019 au 28/08/2019
Premier Yearling Sale
Doncaster - le 29/08/2019
Silver Yearling Sale
Baden-Baden - le 30/08/2019
Jährlings Auktion

Saonois sort son 1e gagnant à Aix-les-Bains

26/06/2017 - Zoom sur
 Le champion français Saonois, célèbre "crack du boulanger", lauréat du Prix du Jockey-Club sous la casaque de Pascal Treyve, a remporté sa 1e victoire d'étalon avec la pouliche de 2 ans Mets La Ouache, elle-aussi entrainée par Jean-Pierre Gauvin, le dimanche 25 juin à Aix-les-Bains.

 

 

Il aura marqué les esprits, ce Saonois. Elevé par le regretté Olivier Corbière à Nonant-le-Pin, Saonois a réussi une saison de 3 ans extraordinaire sous la férule de Jean-Pierre Gauvin, entraineur installé près de Saint-Etienne. Passé par une victoire à réclamer en octobre de ses 2 ans Deauville, il s'est déclenché à Cagnes avec un succès de Listed dans le Prix Policeman, puis a enchaîné dans le Prix La Force (Gr.3) avant de triompher dans le Prix du Jockey-Club, sous la selle d'Antoine Hamelin, alors apprenti, et surtout la casaque d'un boulanger du forez. Ce monsieur tout le monde, très sympathique en vrai, en plus d'avoir le profil du gars sumpa, montait alors sur le podium de Chantilly à la place des princes et maîtres du monde qui l'occupent habituellement.

C'était LA belle histoire de la décennie, s'articulant de plus avec un tout petit cheval de seulement 1,57m, mais doté d'un coeurd'exception. Refusant toutes les offres, Pascal Treyve poursuit son rêve en gagnant le Prix Niel (Gr.2). Favori de l'Arc de Triomphe, après une proposition d'achat de plusieurs millions d'euros émanant du Qatar juste avant la course, il y subi un échec dans un terrain collant qu'il déteste et ne retouvera plus le bon rythme ensuite.

 


Mes La Ouache, lauréate à Aix-les-Bains.
 

 

Saonois, fils de Chichicastenango avec une mère par Homme de Loi, a été installé étalon au Haras du Mesnil, chez Antonia et Henri Devin dans la Sarthe, mais il n'a été que très peu soutenu par les éleveurs, qui ne lui ont envoyé que 21 juments en 2014, puis 22 en 2015, et moins encore en 2016 et 2017. Pourtant, dès son 2e partant, Saonois brise la glace avec la débutante Mets La Ouache, élevée dans le Morbihan. Cette fille de la brave Minute Libellule (2 victoires) s'est imposée en débutant dans un réclamer à Air-les-Bains, sous la férule de Jean-PIerre Gauvin, qui est associé à 4 autres personnes dont son frère Jean-Paul.