Aujourd'hui : Kill
November Foal Sale Part. 1
Aujourd'hui : Deauville
Vente d'Automne
Kill - du 21/11/2019 au 22/11/2019
November Breeding Stock Sale 2019
Kill - le 22/11/2019
November Foal Sale Part 2
Newmarket - le 25/11/2019
December Yearling Sale
Newmarket - du 27/11/2019 au 30/11/2019
December Sale - Foals
Newmarket - du 02/12/2019 au 05/12/2019
December Mare Sale

Martinborough, le seul fils de Deep Impact en France

05/04/2018 - Zoom sur
 Cas très particulier en France, car il est le seul fils du crack étalon nippon Deep Impact, Martinborough est arrivé en 2017 au Haras de Grandcamp. Soutenu par Jean-Philippe Dubois, ce descendant de la matrone Glorious Song est ouvert à des foals sharing cette année.

 
Martinborough au Haras de Grandcamp.


Au Japon, Deep Impact, qui fut lui-même un crack sur les pistes qui a tout gagné à 3 et à 4 ans, s'est imposé dès sa première génération comme le meilleur successeur au haras de son défunt père Sunday Silence, qu'il a remplacé à Shadaï Farm. Mieux que ça, il domine très largement les débats aujourd'hui, étant capable d'afficher parfois des jumelés voire des trios vainqueurs des grands classiques japonais comme dans le Derby de Tokyo en 2016. Malgré son petit gabarit, Deep Impact père de la crack Gentildonna (unique double lauréate de la Japan Cup), culmine aujourd'hui à un prix de saillie oscillant entre 250 et 300.000 €  (selon le cours du yen), ce qui fait de lui l'étalon le plus cher du monde avec Galileo en Irlande, Dubawi en Angleterre et Tapit aux Etats-Unis. Il n'a eu que très peu de produits nés en Europe. Citons tout de même Akihiro, gagnant du Prix des Chênes pour les Wertheimer, et bien sûr Beauty Parlour, la dernière championne des Wildenstein, lauréate de la Poule d'Essai des Pouliches. On a aussi vu quelques avions japonais dans l'hexagone, comme A Shin Hikari (Ispahan) ou Makahiki (Prix Niel). Notons qu'il est aussi père de Saxon Warrior, lauréat du RacingPost Trophy (Gr.1) en 2017 à Doncaster.

 


Deep Impact à Shadaï Farm

 

En quête de ce sang précieux et rarissime en dehors du Pays du Soleil-Levant, Jean-Philippe Dubois, Guy Chérel et Eric Lhermite ont déniché à la source nippone ce fameux Martinborough, double gagnant de Gr.3 sur 2000 m. Doté d'un modèle plus imposant que son père, il provient d'une origine maternelle importée à grand frais des Etats-Unis et très bien connue des 2 côtés de l'Atlantique. En effet, sa 3ème mère n'est autre que la matronne Glorious Song, la soeur du crack américain Devil's Bag (ensuite père du taureau Taïki Shuttle, le mémorable vainqueur du Jacques le Marois), est devenu la mère de deux étalons marquants, Singspiel (4 Gr.1 dont la Japan Cup), et Rahy, le père de Giant's Causeway. Dans la cousinade, pour ne citer que les meilleurs, on trouve aussi Mezzo Soprano (Prix Vermeille, Gr.1), Campanologist (3 Gr.1 en Ger et Ity), ainsi que Danon Chantilly (NHK Mile, Gr.1). La mère de Martinborough poursuit l'oeuvre familiale. Outre Martinborough lui-même et son propre frère Frère Jacques (Gr.3), cette Halwa Song est aujourd'hui la 2ème mère de 3 gagnants de Gr.1 : Verxina, Vivlos (Dubai Turf) et enfin Cheval Grand qui n'est autre que le tenant du titre dans la Japan Cup 2017 !

 


Martinborough lors de l'une de ses 2 victoires de Gr.3.

 

Arrivé en France juste avant la saison de monte 2017 après une quarantaine difficile, Martinborough a tout de même sailli 71 juments, comme l'explique Jean-Phlippe Dubois. " Nous avons choisi ce cheval car on cherchait un fils de Deep Impact en priorité, vu la réussite de cet étalon au Japon et sa rareté en Europe. Il a sailli des juments avec des profils mixtes, c'est à dire des poulinières de plat mais aussi d'obstacle, y compris quelques AQPS. J'attends 8 à 9 foals de lui ce printemps, pour sa 1ère génération, et je lui remets une dizaine de juments à la saillie. Nous sommes même ouverts à des propositions de foals sharing avec des juments qui présenteraient un bon profil." A bon entendeur...

 

 


On en parle dans l'article