Fairyhouse - du 25/09/2018 au 26/09/2018
September Yearling Sale Part 1
Fairyhouse - le 27/09/2018
September Yearling Sale Part II
Maryland - du 01/10/2018 au 02/10/2018
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 02/10/2018 au 03/10/2018
Orby Sale
Saint-Cloud - le 04/10/2018
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 04/10/2018
Sportsman's Sale
Saint-Cloud - le 06/10/2018
Vente de l'Arc

Toronado : le vent toujours dans le dos

14/09/2018 - Zoom sur
Il y a des chevaux comme ça, à l'image de sportifs humains...qui réussissent tout ce qu'il font et à chaque fois du premier coup sans peine apparente. Toronado fait partie de cette mince frange de la population équine. Car après une carrière de course soldé par 2 succès de Gr.1, il obtient des résultats remarquables en tant que jeune étalon, avec sa pemière génération de 2 ans.  Tout cela sans que personne ne dusse le porter sur ses épaules.


Toronado au Haras de Bouquetot.
 

AVANT-PROPOS :

Dès le lendemain de la 1e publication de cet article, le 14 septembre 2018, Toronado a signé le 1e doublé de sa jeune carrière avec deux lauréats de 2 ans le même jour. Entrainé par Mark Johnston en Angleterre, Eesha's Smile est restée invaincue pour sa 2e sortie à Bath. En Allemagne, son autre fils Revelstoke s'est imposé sur les 1300 m de Mulheim.

ARTICLE (14/09/208)

Le début du mois de septembre 2018, sans que cela fasse un grand battage médiatique, a marqué un tournant dans la carrière d'étalon de Toronado. Après la 2ème place de son fils El Ingrato dans la Listed de Craon, le Critérium de l'Ouest, ses produits signent 3 victoires en 2 jours les 6 et 7 septembre. Deux brillent en Angleterre, Praxidice à Carlisle et Almufti à Kempton, tandis qu'un autre s'impose dans une course convoitée pour les 2 ans à Lyon-Parilly. Nommé avec à propos Mon Ouragan, ce pensionnaire de Jean-Claude Rouget appartient à Laurent Dassault. On reste dans les airs avec des avions de chasse.

 


Almufti à Kempton Park.

 

Ainsi, avec cette passe de 3, Toronado se hisse vers les sommets des classements, même au niveau européen face à la redoutable concurrence anglaise et irlandaise dans le registre des 2 ans, avec pas moins de 10 vainqueurs pour 31 partants. Non seulement son pourcentage de réussite est élevé, avec une quantité suffisamment nombreuse pour que la statistique soit significative, mais la qualité est aussi au rendez-vous. Gagnant à Goodwood fin juillet, Watan a terminé 2ème des Acomb Stakes (Gr.3) en août à York. Par ailleurs, Baylagan a terminé 3ème du Critérium du Béquet (Listed) à La Teste. Solide, ce pensionnaire de Simone Brogi avait offert sa première victoire d'étalon à son père très tôt au printemps, en avril au Lion d'Angers, en battant un des représentants de Mathieu Palussière qui faisait pourtant une razzia sur les premières courses de 2 ans en France.

 


Toronado

 

Comme un signe du destin, c'est donc dans l'hexagone que Toronado a brisé la glace, alors qu'il a débuté sa carrière d'étalon au National Stud de Newmarket en Angleterre, jusqu'à son arrrivée à Bouquetot en 2018. En effet, il défend la bannière d'Al Shaqab qui est très attaché à notre pays, comme l'ensemble de la famille Al Thani et du Qatar, beaucoup plus francophile par nature que les autres princes arabes qui ont influé la vie du galop mondial depuis 4 décennies, souvent très anglophiles. L'installation d'étalon de 1er choix et de 1ère main en Normandie, comme Olympic Glory avant Toronado, le développement général de la cour d'étalon de Bouquetot, le stationnement en France de la crack Trêve, ont beaucoup fait pour le changement d'image de la France quant à son élevage de pur-sang très haut de gamme. S'il est né en Irlande, Toronado a été élevé par le courtier français Paul Nataf et a été présenté à Arqana (vendu yearling 55.000 € à Mandore) par le Haras d'Omméel, a couru une fois en France.

 

 

Toronado est un cheval qu'on n'oublie pas. Il restera marqué à tout jamais dans la mémoire de son entraineur, Richard Hannon Junior, puisqu'il a été son 1e champion l'année où il a pris seul les rênes de l'écurie après avoir été pendant des années assistant de son père, le légendaire Richard Hannon Senior. Invaincu à 2 ans, dont une victoire dans le Gr.2 Champagne Stakes à Doncaster, Toronado est resté exempt de défaites suite à sa rentrée victorieuse à 3 ans dans les Craven Stakes (Gr.3) de Newmarket en battant Havana Gold.
 
 
 
 
Placé des Guinées et des St James’s Palace Stakes, Toronado a pris sa revanche sur Dawn Approach dans les Sussex Stakes (Gr.1) à Goodwood en battant également son ainé Declaration Of War. Pour sa rentrée à 4 ans, il signe sa seconde victoire de Gr.1 dans les Queen Anne Stakes en battant l’américain vainqueur de Gr.1 Verrazano et le français Anodin. Après deux autres places de Gr.1, seulement battu par Kingman dans les Sussex stakes et Charm Spirit, dans le Prix du Moulin de Longchamp, il rentre au haras. Un an plus tôt, Toronado a tout de même été élu meilleur miler d’Europe avec un rating de 131 à 3 ans selon Timeform. Ses 1ers yearlings se sont vendus jusqu'à 160.000€ et 155.000€ (Arqana Août), 325.000GNS, 170.000GNS (Tattersalls Octobre) en 2017.
 
 
Il ne lui faut plus désormais qu'un gagnant de groupe à 2 ans, ce qui ne devrait plus tarder vu la qualité montrée par les premiers partants, pour passer l'hiver 2018-2019 comme l'un des tous meilleurs étalons de 1e génération non seulement en France mais plus largement dans toute l'Europe.
 
Note : précoces mais pas limités aux sprints, les produits de Toronado sur le panel de distance le plus large disponible à cet âge, à la mi-septembre de 2 ans, c'est à dire de 1100 m à 1600 m.

 

 

On en parle dans l'article


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)