Robin des Prés

19/01/2009 - Zoom Etalon
On l'appelle Coolmore Stud Bretagne. A l'instar de son homologue irlandais, le Haras de la Haie Neuve, animé par Alain Regnier, entretient un département obstacle, composé de...1 étalon, Robin des Prés, qui fait feu de tout bois actuellement en France et en Angleterre.  

Il a longtemps été dans l'ombre de son jeune frère Robin des Champs. Un peu moins bon en course, un peu moins grand, un peu moins beau, un peu moins tout quoi...

Il avait peut-être trop couru pour faire rêver. Sous la coupe de Guillaume Macaire, ce fils de Cadoudal a eu en effet une carrière très atypique, après des débuts en plat à 2 ans soldés par une 3e place à Machecoul, puis une série de 13 courses à 3 ans. Robin des Prés a pris la 3e place du Prix Ferdinand Dufaure (Gr.1) derrière Valdance mais n'a jamais gagné de groupe ni listed. Il a tout fait, des haies, du steeple, mais aussi du plat puisqu'il a gagné à 5 ans le Grand Prix de Pompadour avant de conclure sa carrière à 6 ans avec une victoire à Montluçon Neris en steeple.

 



Pour le moins eclectique, Robin des Prés a été acheté par Alain Regnier à la fin de sa carrière. Il a toujours bien tourné, avec un cinquantaine de juments depuis ses débuts en 2001, y compris lors de ses 2 saisons passés chez Anthony Baudouin qui s'installait alors dans la Calvados.

Contrairement à lui-même, les produits de Robin des Prés sont très tardifs, alors qu'il donne des sujets compacts, de taille suffisante sans plus, qui pourrait passer pour précoces au modèle.

Robin des Prés a produit trois très bons sauteurs, en France Orgères, outre Manche Marodima et Patman du Charmil.

Et c'est au moment où il est enfin débarrassé de l'ombre de son grand-frère Robin des Champs, exporté, que Robin des Prés se déclare vraiment. La preuve le week-end du 18 janvier, juste avant le début de la saison de monte.

Samedi 17, lors de la grande réunion d'Ascot, il a donné un gagnant de Gr.2 sur le steeple, Panjo Béré, un élevè maison. Vendu dans le pré par Alain Regnier à Robert Fougedoire, Panjo Béré est un fils d'Honeymoon Suite (Double Bed), une soeur de The Trollop et Raikabag Junction qui a couté seulement 30.000 francs à Deauville et qui a produit par ailleurs Quick Béré, double vainqueur de quinté. Panjo Béré a été acquis par ceux qu'on appelle "les anglais" après un succès à réclamer pour sa 4e sortie à Fontainebleau au printemps 2007.

 



Mais Robin des Prés s'est aussi distingué à travers la 2e place de son fils Petit Robin derrière le phénomène Master Minded dans le Victor Chandler Chase (Gr.1), la tête d'affiche de la journée. Il a été élevé par le maréchal ferrand du Haras de la Haie Neuve, Gilles Le Bihan, qui l'a vendu à Loïc Manceau, pour qui il a remporté ses deux sorties à Pau tout début 2007, avant d'être l'objet d'une offre convaincante.

A Pau, justement, Robin des Prés a conclu son week-end en fanfare grâce à son fils Quentin des Prés, vainqueur en haies. Entraîné par l'homme fort de l'Est Philippe Lefevre, l'AQPS Quentin des Prés est né et a été élevé en Corse, des suites de l'installation sur l'Ile de Beauté de Jean-Pierre Masselin, entrepreneur dans le textile fluo au nord de Paris. M. Masselin, qui possédait déjà l'arrière-grand-mère de Quentin des Prés, a déménagé avec ses chevaux, dont La Soie Royale, AQPS pleine de Robin des Prés.

 

Voir la fiche


Voir aussi...