Tiger Groom à la crème anglaise ... et irlandaise

20/12/2018 - Zoom sur
Diger Daudaie, Daly Tiger et Seven de Baune, ses trois fils de Tiger Groom âgés de 5 ans ont tous les trois gagné ces derniers temps en Angleterre. L’histoire d’amour continue entre l’étalon du Haras de la Baie Tiger Groom, la perfide Albion et la verte Erin.
 
 
Ils répondent au nom de Diger Daudaie, Daly Tiger et Seven de Baune. Les trois chevaux de 5 ans ont respectivement été élevés par Mathieu Coutin, Chantal et Michel Jamin ; Claude Ménard ; Bernard Hallopé et l’Ecurie du Domaine de Baune. Ces trois chevaux ont un autre point commun, celui de n’avoir jamais couru en France. Diger Daudaie est entraîné par Charlie Longsdon et compte désormais deux victoires en trois courses dont la dernière à Newcastle le 13 décembre dernier ; Daly Tiger est un représentant de la casaque Gigginstown chez Noel Meade et reste sur son succès à Punchestown le 28 novembre dernier. En 5 courses, il compte désormais 2 victoires et est engagé dans deux Gr.1 irlandais. Enfin, Seven de Baune, engagé dans le Ballymore Novices’ Hurdle (Gr.1) pendant le meeting de Cheltenham reste sur son succès à Ludlow de 22 longueurs soit sa deuxième victoire en 4 sorties pour ce représentant de Ian Williams.
 
André-Jean Belloir, qui stationne Tiger Groom depuis 2017 a souligné : « Tiger Groom me fait penser à mon autre étalon Crillon. Il a des statistiques assez impressionnantes n’ayant sailli qu’un nombre limité de juments jusqu’à présent. Nous lui avons confié quatre filles de Crillon de notre élevage en 2018 : Afrika Baie, une sœur d’Uno Baie ; les gagnantes Cookie Baie et Costa Baie ainsi que Miss Lypha, une sœur Kadyphard, un gagnant du Prix Gaston Branère, une Listed à Auteuil. J’invite tous les éleveurs à venir le voir au haras quand ils le souhaitent. Il sera disponible à 3.000€ en 2019, c’est un rapport qualité-prix indiscutable. Le fait qu’il était déjà très bon en courses ne le disposait pas à 100% de réussir en tant qu’étalon mais il l’a fait, c’est incontestable. »
 
Père des gagnants de Gr.1 Ar Mad et Teejay Flying, Tiger Groom a donné en 2018 le 4 ans Arkalon, gagnant de Gr.2 à Milan et propre frère de la regrettée Azura du Kalon, lauréate du Prix Bournosienne (Gr.3) en 2014. Son autre fils Cheb de Kerviniou, déjà gagnant à Auteuil à 5, 6 et 7 ans, s’est encore placé en 2018 de bonnes courses sur la Butte Mortemart comme le 25 novembre dernier en prenant la 3ème place du Prix Jean Laumain. Arkalon est donc né en 2014, année durant laquelle Tiger Groom a été exporté en Angleterre à Vauterhill Stud pour y faire la monte avant de revenir en France sous l’impulsion de cinq éleveurs du Centre dont George Richardot, Daniel Jandard et Alban Rousselière qui l’ont d’abord confié à la Ferme de Jalogny en Saône-et-Loire puis au Haras de la Baie en Bretagne où il avait d’ailleurs commencé sa carrière d’étalon avant de s’installer un temps au Haras de la Courlais. Depuis sa pause anglaise, pas étonnant si vous n’avez pas vu ses 3 ans en France en 2018, Tiger Groom a sailli en moyenne 35 juments ces quatre dernières  années. L’un de ses 2 ans, Groom Boy, est déclaré à l’entraînement chez Gabriel Leenders.
 
 
Tiger Groom n'aura pas en 2019 de génération de 4 ans née en France

On en parle dans l'article