Doncaster - du 27/08/2019 au 28/08/2019
Premier Yearling Sale
Doncaster - le 29/08/2019
Silver Yearling Sale
Baden-Baden - le 30/08/2019
Jährlings Auktion
La Teste - du 03/09/2019 au 04/09/2019
Vente de Yearlings
Le Lion d'Angers - le 05/09/2019
Show AQPS Ouest

Holy Roman Emperor, de retour sur le trône

14/08/2019 - Zoom sur
Grâce à la victoire de son fils Romanised dans le Prix Jacques le Marois, Holy Roman Emperor remonte sur un trône dont il a été obligé de descendre en 2007 pour jouer le rôle de remplacent d'urgence. Père d'un seul étalon en Europe, Morandi qui stationne en Normandie, mais aussi d'un crack en Nouvelle-Zélande, ce tout petit cheval toujours à la cour de Coolmore Stud, vit une drôle d'histoire avec Hong Kong...


Holy Roman Emperor

 

Lauréat des Irish 2000 Guinées (Gr.1) en 2018 avant d'aligner plusieurs échecs, Romanised a justifié que son entourage lui conserve sa confiance, son propriétaire hongkongais au nom imprononçable Robert Ng, et son entraineur Ken Condon, installé à Kildare en Irlande. Ce dernier fait d'ailleurs d'une extraordinaire fidélité puiqu'il a gagné le Gr.1 deauvillais avec William James (Billy Lee), un jockey de second plan en Irlande avec qui il avait déjà sellé son tout 1e gagnant en 2002 !

Romanised venait d'annoncer son retour en forme en gagnant dernièrement les Minstrel Stakes (Gr.2) au Curragh et s'est imposé à Deauville avec beaucoup d'autorité face à Shaman et Line of Duty. Il se distingue comme le meilleur produit de son père, en tout cas dans l'hémisphère nord où enfin il trouve un cheval très facilement identifiable pour devenir son porte-drapeau au top niveau. Car Holy Roman Emperor avait déjà fait des vedettes...un peu partout ailleurs.

 

 

Tout petit cheval d'1,59 m, Holy Roman Emperor a été un champion à 2 ans, double vainqueur de Gr.1 dans les Phoenix Stakes en Irlande puis dans le Jean-Luc Lagardère. Il a aussi conclu 2 fois 2e des Dewhurst Stakes (Gr.1) et des National Stakes (Gr.1), devancé par le même Teofilo. Mais on n'aura jamais su si ce robuste compétiteur aurait été capable de gagner des Guinées oi une Poule d'Essai car en mars de ses 3 ans, il a connu un départ précipité vers le haras sans pourtant subir aucun problème de santé.

Au mois de mars 2007, ça grince des dents dans la cour des étalons de Coolmore Stud. Alors qu'il vient de rentrer étalon en grande pompe après avoir remporté 4 Gr.1 dont les 2000 Guineas et les Queen Elizabath II Stakes à 3 ans, George Washington se révèle stérile ! Il faut lui trouver un remplaçent d'urgence pour ne pas perdre tous les juments inscrites à son carnet de bal. Lui aussi fils de Danehill, avec une mère américaine par un coursier de légende (Secretariat pour Holy et Alysheba pour George), Holy Roman Emperor est le candidat qui lui ressemble le plus au sein de l'effectif de John Magnier et il se retrouve donc, sans avoir rien demandé, à la place de son aîné dans le boxe d'étalon. Quand à George Washington, il fait le chemin inverse et reprend l'entrainement, puis connait une fin sinistre en mourrant en course dans le Breeders'Cup Classic.

 

 

D'emblée, Holy Roman Emperor a fait la double saison, une fois au Brésil, mais principalement en Australie. Après Morandi (Critérium de Saint-Cloud, aujourd'hui son seul fils étalon en Europe au Mont Goubert), Homecoming Queen (1000 guineas) et Well Timed (German Oaks), Romanised est son 4e gagnant de Gr.1 en Europe. Egalement né dans l'hémisphère nord, en Irlande, le très atypique champion sprinter Rich Tapestry a débuté sa carrière à Hong Kong puis a beaucoup voyagé et même remporté un Gr.1 aux Etats-Unis dans le Santa Anita Sprint Championship. C'est toutefois dans l'hémisphère sud, en Australie, en Nouvelle-Zélande et à Hong Kong, qu'Holy Roman Emperor s'est rendu le plus célèbre. Il y a donné 2 cracks, Designs of Rome qui a été sacré cheval de l'année 2014 à Hong Kong, et Mongolian Khan qui a tout gagné en Nouvelle-Zélande, où il fait aujourd'hui partie des jeunes étalons les plus en vue à Windsor Park Stud. Et n'oublions pas qu'il a donné 2 stars en Inde, Smashing et Be Safe qui ont respectivement remporté les Oaks et le Derby à Bombay.

 


Designs of Rome à Hong Kong, battant notamment Cirrus des Aigles.


Mongolian Khan, le crack de Nouvelle-Zélande, a également remporté la Caulfileld Cup en Australie.

Depuis 2018, en Australie, Holy Roman Emperor stationne dans le nouveau haras de Aquis Farm crée en 2015 par le milliardaire hongkongais Tony Feung dans le Queensland. Sur le ring d'Arqana, Holy Roman Emperor s'est distingué par la vente spectaculaire de sa fille Parvaneh, double gagnante de groupe en Allemagne, pour 1 million d'euros à James Delahooke en décembre 2016. Le succès de Romanised tombe à point nommé pour Holy Roman Emperor, qui aura 6 produits à la prochaine vente d'août, dont une nièce de Shirocco présentée par Normandie Breeding.

Note :

Holy Roman Emperor signifie le chef du Saint Empire Romain Germanique, fondé en l'an 800 par Charlemagne, et qui a duré pas moins de 1000 ans, jusqu'à la défaite de Francis II face à Napoleon à la bataille d'Austerlitz en 1806.


On en parle dans l'article