Doncaster - du 24/04/2019 au 25/04/2019
Breeze Up Sale
Cheltenham - le 26/04/2019
Cheltenham April Sale
RDA Building, Canterbury Agricultural Park - le 29/04/2019
South Island Sale
Punchestown - le 02/05/2019
Punchestown Sale
Newmarket - du 02/05/2019 au 03/05/2019
Guineas Breeze-Up Sale & Horses in Training Sale
Château-Gontier - le 04/05/2019
Point to Point : la course aux clochers

Zieten à la retraite: on ne saura donc jamais

26/11/2009 - Mercato
Alors qu'il va sur ses 20 ans, Zieten tient une forme resplendissante. S'il est mis à la retraite, c'est tout simplement parce que ses problèmes de fertilité se sont à ce point aggravés qu'il ne remplit plus une jument. Sa production a été aussi réduite en nombre qu'élevée en qualité. Il aurait pu devenir un très grand étalon, mais on ne le saura jamais.

 

Il est entré au haras en fanfare en 1995 à 5 ans. Tout se présentait bien pour ce champion de la vitesse et de la précocité entraîné par André Fabre. Ayant battu les anglais sur leur terrain à 2 ans, ce qui n'est pas un mince exploit, sur les 1200 m des Middle Park Stakes (Gr.1), il est resté invaincu en 5 courses à 2 ans. Ensuite, il a remporté le Prix de Fontainebleau (Gr.3), mais après été battu dans la Poule d'Essai des Poulains sur 1600 m, il a poursuivi une riche carrière au top niveau du sprint mondial.

 

Zieten au Haras du Logis



Fils de Danzig et de l'excellente Blue Note, lauréate du Prix Maurice de Gheest, elle-même issu du fameux Habitat, Zieten n'avait que sa petite taille (1,58 m) contre lui. Et encore, on a connu des petits chevaux qui produisaient bien, du genre Northern Dancer, ou plus près de nous, le minuscule In The Wings qui ne dépassait pas 1,55 m au garrot.

Au haras, Zieten a cartonné avec sa 2e génération née en 1997. Il a en effet affiché le jumelé gagnant des Cheveley Park Stakes (Gr.1) à Newmarket avec Seazun et Torgau. Il a eu aussi Zieiting, encore une pouliche, gagnante de listed en France.

 

Arrivée des Cheveley Park Stakes (Gr.1) en 1999: Zieten affiche le jumelé gagnant avec Seazun et Torgau


Un père de pouliches


Zieten avait en effet ce talent très étonnant et surtout rare de produire des femelles dures, précoces et rapides, surtout quand elles étaient toutes petites ! Ainsi sa meilleure pouliche française, la ponette Zinziberine, a gagné le Critérium de Maisons-Laffitte (Gr.2) et le Prix Eclipse (Gr.3) à 2 ans.

Peu à peu, sa fertilité déjà faible à la base n'a cessé de diminuer. Malgré un nombre de chevaux à courir très réduit, inférieur à 150 éléments en Europe entre 1996 et 2007, Zieten a fait une cascade de gagnants, dont 27 sujets à l'arrivée de black-type. Mais il n'a eu que 6 produits en 2007, 1 en 2008 et 2 en 2009. Pas une jument n'a été pleine cette année.  Ce printemps, il a eu une femelle de Byre Bird et un mâle de Kristina, co-élevé par Sonia Delaroche et Julian Ince, le patron du Haras du Logis où il a fait sa carrière. Ce poulain nommé Zen In Love est inscrit aux ventes de décembre de Deauville avec le n°440 (voir son pédigrée).

 

Zen In Love, le tout dernier mâle de Zieten né en 2009, qui passe aux ventes de Deauville.



Aura-t-il un descendant étalon ?

La descendance de Zieten en lignée mâle n'est pas assurée, puisque son meilleur poulain Ostankino, gagnant du Prix Maurice de Nieuil (Gr.2), est mort à l'entraînement en 2006. Mais peut-être une de ses filles donnera naissance à un futur étalon. On peut penser à Zinzibérine, dont le fils de 2 ans Zanzibari a gagné cet été le Prix de Cabourg (Gr.3) à Deauville.

 

Zanzibari lors de sa victoire dans le Prix de Cabourg (Gr.3) cet été à Deauville