Aujourd'hui : Fairyhouse
February NH Sale
Newmarket - du 30/01/2020 au 31/01/2020
February Sale
Kill - du 04/02/2020 au 05/02/2020
February Sale
Lexington, Kentucky - du 10/02/2020 au 11/02/2020
Kentucky Winter Mixed
Deauville - du 11/02/2020 au 12/02/2020
Vente Mixte de Février

L'histoire de DNA : Mr Prospector, le mutant

16/01/2020 - Chefs de race
 L'un des plus grands étalons de tous les temps, Mr Prospector, était en réalité un cheval mutant ! En effet, une mutation génétique qui aurait dû faire de lui un animal dégénéré l'a finalement transformé en un super héros sauveur du monde du pur-sang. Thierry Grandsir (DNA Pedigrée) vous conte son destin avec force, détails et explications scientifiques !

Mr Prospector, le cheval génétiquement mutant !
 
 
Il est fréquent de croiser, autour des rings de vente de yearlings, des acheteurs ayant pour but de dénicher une pouliche susceptible de devenir plus tard une grande poulinière. Il est par contre beaucoup plus rare de rencontrer un investisseur qui, scrutant les mâles, recherche parmi eux un futur Chef de Race. C’était pourtant bien l’objectif annoncé de Abraham I. « Butch » Savin, aux ventes de Keeneland en 1971.
 
Butch Savin avait demandé un mois plus tôt à son entraîneur Jimmy Croll d’étudier le catalogue dans ce sens. Une liste de dix poulains lui fut présentée, un lot réduit à seulement deux unités après inspection. L’élu fut Mr Prospector, avec une enchère gagnante à $220,000 (top price).
 
 
 
 
 
 
Raise a Native, le géniteur de ce yearling, avait été sacré Champion des 2 ans aux USA avec quatre victoires en autant de sorties durant sa saison de juvenile : des débuts victorieux sur 600 m (!) fin février, puis un succès sur 1000 m acquis par 8 longueurs en temps record (57’’80) avant de remporter aisément deux Stakes, également en temps record. Accidenté en juillet (victime d’un claquage à l’entraînement), il ne verra plus un champ de course et transmettra à la fois sa vitesse prodigieuse mais aussi sa grande fragilité à nombre de ses produits, dont Mr Prospector.
 
De fait, la carrière de course de Mr Prospector connut bien des aléas : inédit à 2 ans pour cause de sore shins (suros), il fut ensuite victime d’une fêlure d’un canon après cinq sorties à 3 ans et d’une fracture d’un sésamoïde conjuguée à une blessure à un genou à 4 ans. Mais lorsque tout allait bien, Mr Prospector était tout simplement un avion supersonique : ses trois premières sorties se sont soldées par autant de victoires, avec un total de 28 longueurs et le record des 1200 m de Gulfstream Park à la clé. Sa quatrième tentative, décevante, dissuada malheureusement son entourage de l’aligner au départ du Kentucky Derby pour y affronter un certain … Secrétariat.
 
 
 
 
Orienté sur le sprint à 4 ans, Mr Prospector remporta encore quatre succès dont deux Stakes (respectivement par 6 et 5 longueurs dont un en temps record), et ne fut devancé que par le Champion Forego dans le Carter Handicap (Gr.2). Il ne sera donc que gagnant de Listed, en un temps où le programme américain n’offrait aucune course de Gr.1 aux sprinters.
 
Qu’importe, le projet visant à faire de Mr Prospector un étalon était plus que jamais d’actualité pour Butch Savin, qui l’installa dans son haras en Floride, à Aisco Farm. Sans y rencontrer la crème de la jumenterie américaine, le jeune reproducteur décrocha le titre de tête de liste des premières productions puis, l’année suivante, celui de tête de liste des pères de 2 ans !
 
Logiquement transféré dans le Kentucky après une syndication à $500,000 la part, Mr Prospector fera la monte jusqu’à l’âge de 29 ans sans jamais faillir à sa tâche (43 juments pleines sur 47 saillies à cet âge !). Tête de liste des pères de gagnants à deux reprises et tête de liste des pères de mères durant sept années consécutives, ses statistiques parlent pour lui : 80% de partants, 60% de vainqueurs (dont un tiers à 2 ans), 15% de gagnants de Stakes et 46 lauréats de Gr.1, sur dirt comme sur gazon !
 
 

Mr Prospector
 
 
Indiscutable Chef de Race et particulièrement efficace en inbreeding (seul Northern Dancer lui est supérieur en la matière), Mr Prospector a érigé une lignée mâle d’anthologie, relayée par ses fils Carson City, Conquistador Cielo (père de deuxième mère de Siyouni), Fappiano (d’où Unbridled’s Song), FortyNiner (d’où DistortedHumor), Gone West (d’où ElusiveQuality et Zafonic), Gulch, Kingmambo, Machiavellian (père de mère de Shamardal), Miswaki (père de mère de Galileo), Seeking the Gold (d’où Dubawi), Smart Strike, Woodman
 

Une réussite à peine croyable lorsque l’on étudie son pedigree : son père Raise a Native a produit le Champion Alydar et le père du Champion Affirmed, deux étalons calamiteux. Sa mère Gold Gigger, lauréate de Gr.3, émane certes de la même famille maternelle que Seattle Slew, mais tous ses descendants mâles ayant connu les joies du haras suscitèrent de très amères déconvenues. Sauf un :Mr Prospector… 

Au modèle, difficile de considérer Mr Prospector comme un Chef de Race : une tête assez commune et oreillarde, un ensemble carrossier et médiocre de rayons, large de hanches et plat de poitrail, sans oublier des aplombs panards et des petits pieds. Alors d’où vient la magie de sa génétique ?
 
C’est finalement un génomicien américain qui découvrit le pot aux roses : en analysant le génome des produits de Mr Prospector, il s’aperçut que les meilleurs étaient tous porteurs d’un gène mutant, absent chez les plus modestes. Il baptisa ce gène le SNP Mr P (prononcer snipMisterPi)…Un SNP est un petit maillon d’une chaîne d’ADN. Il suffit qu’une simple molécule protéique soit accidentellement remplacée par une autre pour qu’une mutation apparaisse.
 
Ces mutations génétiques sont rares chez le pur-sang, et généralement la cause de dégénérescences physiques ou de désordres mentaux. Mais le SNP Mr P, lui, aura été à l’origine d’une réelle amélioration de la race pure : vous ne serez donc pas surpris d’apprendre que les 12 derniers vainqueurs du Derby portent, chacun et au moins une fois, le nom de Mr Prospector dans leur pedigree !