Subotica trouve sa dernière maison dans l'Indre

11/02/2010 - Mercato
Ancien champion des pistes, vainqueur du Prix de l'Arc de Triomphe, Subotica finira sa carrière d'étalon chez un vétérinaire de l'Indre. Il a désormais 22 ans.

 

Vainqueur de haute lutte face à User Friendly du Prix de l'Arc de Triomphe 1992, mais aussi du Grand Prix de Paris et du Prix Ganay, Subotica a connu une carrière d'étalon qui n'a pas été à la hauteur de son talent montré en compétition. Malgré le soutien que lui a longtemps apporté son regretté propriétaire Olivier Lecerf, et ses débuts en grande pompe au Haras du Mézeray, il a descendu peu à peu les marches de notoriété.

 

Subotica lors de sa victoire dans le Prix de l'Arc de Triomphe 1992

 

Passé un an au Haras des Sablonnets, ce fils de Pampabird a ensuite été acheté tardivement par les Haras Nationaux, qui l'ont envoyé à Cercy la Tour dans la Nièvre, puis à Sartilly dans la Manche, puis à Strasbourg dans l'Est, et enfin aux Bréviaires, en novembre 2009, lors d'une vente publique, où il a trouvé preneur, en la personne d'Eric Lambert. Ce dernier a racheté cette année une ancienne station des haras nationaux, dont sa commune ne voulait plus.

 

Subotica



Ainsi, à l'âge de 22 ans, Subotica va effectuer une nouvelle saison de monte au Haras de Chaillac dans l'Indre, chez son acquéreur Eric Lambert. "Avec une telle carrière de course, Subotica mérite d'avoir une fin de vie honorable. D'autant plus qu'il a tout de même donné de très bons chevaux en plat et en obstacle."  Subotica est père d'une gagnante de Gr.1 (Kotkita), d'un gagnant de Gr.2 (Sun Storm) sur les obstacles sans oublier 4 gagnants de listed en plat (Sweet Defense, Bleu Nuit, Ess Express, Aravis). "Je suis vétérinaire rural mixte. Avec les vêlages, l'hiver jusqu'au milieu du printemps est une saison très chargée et je n'ai guère le temps d'emmener mes propres juments à la saillie à 100 kms, car ma région est isolée." Ancien permis d'entraîner, Eric Lambert s'est désormais lancé dans l'élevage avec 7 ou 8 poulinières. Déformation professionnelle, il apprécie surtout tenter de faire remplir des juments à problèmes. "Sans faire aucune promotion pour l'instant, j'ai déjà eu une 10aine de demandes de saillies extérieurs pour Subotica."

 

Meilleur produit de Subotica, Kotkita a remporté le Prix Cambacérès (Gr.1)



Par ailleurs, Eric Lambert, qui avait eu comme étalon le brave Loukoum au début des années 90, a récupéré un autre étalon pour la saison 2010, le vieux The Shadow. Ce fils de Kaldoun issu de l'élevage Van Zuylen, très solide coursier vainqueur de 7 courses dont 1 listed et un quinté sous 64 kilos, The Shadow est le père de Kaldouko et revient à 22 ans des Bouches du Rhone.