Goodwood - le 31/07/2019
The Goodwood Sale
Le Pin au Haras - le 31/07/2019
National de l'obstacle

Makfi: qui aime qu'un plan se déroule sans accroc ?

04/05/2010 - Zoom sur
La famille Maktoum pouvait quand même savourer le plaisir d'avoir eu raison après la victoire de Makfi dans les 2000 Guinées, d'avoir élevé un champion, d'avoir soigneusement fabriqué son père. Mais tout ce beau plan a juste un subi un petit accroc à l'automne dernier, qui peut faire rire jaune.

 

Même si on n'est pas riche, on peut comprendre qu'il est assez rageant d'investir des millions tous les ans pour acheter des poulains dans l'espoir de gagner les épreuves classiques, et en même temps de voir sur la piste un de ses élèves et anciens pensionnaires remporter sous une autre casaque les 2000 Guinées, une des plus grandes courses du monde, pas plus de 6 mois après qu'on l'ait vendu pour de poignée de livres.

 

Makfi remporte les 2000 Guinées sous une casaque française, qui n'est pas bleue et blanche.

 

C'est ce qui se passe pour Makfi, le vainqueur du Gr.1 de samedi à Newmarket, équivalent français de la Poule d'Essai des Poulains, le prestige de l'histoire en plus, qui est un élève de Shadwell, c'est à dire l'entreprise d'Hamdan Al Maktoum, dont la gestion est pourtant habile. La presse anglaise en fait des tonnes pour remuer le carambar dans la carie. Dans le clan des éleveurs (et vendeurs...), on se flagelle, on se roule dans les épines. En vérité, ce poulain en 2009 n'était pas jugé comme mauvais par son entraîneur Markus Tregonig, mais ce poulain froid et peu démonstratif n'était pas précoce, ses articulations pas encore vraiment soudées. Bref un 2 ans "pas venu", comme on dit à la campagne. Après tout, le même entourage en 2003, le jour de l'Arc de Triomphe avait failli déclarer Mubtaker non-partant pour cause d'une piste jugée beaucoup trop souple pour ce cheval de terrain sec uniquement. Résultat, Mubtaker a semblé longtemps pouvoir battre Dalakhani, n'échouant que de 3/4 de longueurs. Errare humanum est.

 

Cheikh Hamdan Al Maktoum, éleveur mais aussi vendeur de Makfi il y a à peine 6 mois



Il faut savoir que Shadwell passe tous les ans de nombreux chevaux à l'entraînement sur le ring de Newmarket, entre 70 et 80 chaque automne. Dans le tas, il y en a forcément des bons, surtout chez les 2 ans qui se déclarent tardivement. Plus connu dans le registre de l'obstacle, habitué des grandes victoires à Cheltenham, le courtier Hubert Barbe a acquis ce poulain pour le compte de Mikel Delzangles et de ses propriétaires, Mathieu Offenstadt, Alain-Louis Dreyfus et Sylvain Fargeon. L'objectif était d'acheter un fils de Dubawi, alors représenté par sa 1e génération de 2 ans. Le choix s'est porté sur ce neveu d'Alhaarth, acquis pour 26.000 guinées, soit un peu plus de 30.000 €, qui avec un tel pédigrée aurait couté sans doute 50 fois plus cher un an plus tôt en tant que yearling. Au moins, cela va sûrement faire monter les prix des « Shadwell » cet automne à la vente de chevaux à l’entraînement…

 

Dubawi, le père de Makfi, accueilli par Cheikh Mohammed après son succès dans le Prix Jacques le Marois



Du côté de Darley, l'entreprise de Cheikh Mohammed Al Maktoum, le frère d'Hamdan, on fait en revanche la danse de la pluie. En effet, Makfi est un super bingo pour leur jeune étalon Dubawi. Il est le 5e gagnant de groupe différent produit par son père. Dans les bureaux de Newmarket, il a été calculé que depuis 20 ans à la même date anniversaire du 1e mai, jamais un jeune étalon représenté par un 1e génération âgée de 3 ans n'avait atteint un tel score. Ses services sont facturés 20.000 £. Dubawi avait déjà beaucoup donné à son entourage sur les pistes.

 

Dubaï Millennium lorsqu'il était à l'entraînement à Dubaï

 

En effet, c'est un fils du crack si regretté Dubaï Millennium, gagnant entre autres de la Dubaï World Cup 2000, mais mort aussitôt le terme d'une seule et unique saison de monte au mois d'août 2001 ! Dubawi a été son 1e fils gagnant de Gr.1 lorsqu'il a gagné à 2 ans les National Stakes à 2 ans au Curragh. Champion authentique, Dubawi avait ensuite remporté les 2000 Guinées irlandaises devant Oratorio, puis terminé courageux 3e du Derby d'Epsom de Motivator avant de gagner un Prix Jacques le Marois Haras de Fresnay le Buffard de très haute volée, devant Whipper, Valixir et Divine Proportions.

 

Echo of Light, l'autre fils de Dubaï Millennium qui fait la monte.


Lorsque Dubaï Millennium est entrée en grande pompe au haras de Dalham Hall en Angleterre, il n'a sailli environ 100 juments, toutes de très haut niveau. D'ailleurs, la mère de Dubawi, Zomaradah a remporté les Oaks d'Italie (Gr.1), mais aussi les EP Taylor Stakes (Gr.2) et le Premio Lydia Tesio (Gr.2). Quand il est mort, Cheikh Mohammed a lancé ses chasseurs de tête pour tenter d'acheter toutes les juments pleines qui n’étaient pas déjà à lui. Parmi celles-ci, Allez Les Trois, la mère d'Anabaa Blue, qui a avorté peu après sa vente dans le Kentucky, victime de l'épidémie qui a décimé l'élevage pendant un an dans cette région à cause des chenilles des cerisiers en fleurs...Finalement, Dubawi restera le seul gagnant de Gr.1 issu de Dubaï Millennium. Mais le sang de ce dernier est également transmis par un autre fils, Echo of Light. Acheté pour 1,4 millions de dollars sur le ring, ce dernier a gagné le Prix Daniel Wildenstein (Gr.2) en 2006 et stationne en Irlande à Kildangan Stud, chez Cheikh Mohammed, pour 4000 €. Un prix d'ami.