Aujourd'hui : Deauville
Vente d'Elevage
Demain : Ascot
Ascot December Sale
Timonium, Maryland - le 10/12/2019
Midlantic December Mixed & Horses of Racing Age
Kill - du 11/12/2019 au 12/12/2019
December National Hunt Sale
Cheltenham - le 13/12/2019
Cheltenham December Sale

Tirwanako signe son 1er gagnant

28/01/2013 - Zoom sur
Une première production pourtant réduite en nombre mais déjà un gagnant, l’aventure Tirwanako, une famille maternelle du produit gagnant qui s’est rendue célèbre. Voilà ce qui vous attend dans cette lecture.
Une saillie à 800€ qui dit mieux ?
 
Cette année, Tirwanako (Sin Kiang) fera en effet la monte à 800€ HT poulain vivant. Un prix imbattable, que dis-je une bouchée de pain dans le monde des étalons pur-sang. Lui qui est noipan, robe assez rare pour être souligné, est gagnant de Listed, le Grand-Prix du Conseil Général des Alpes Maritimes en 2007. Nous y reviendrons tout à l’heure. Noipan signifie "Noir Pangaré". 
 
 
Tirwanako en compétition
 
Tirwanako a été élevé par Jean-Michel Queron au domaine Mongiron en Gironde. Jean-Luc Pelletan a été son entraineur au début puis à la fin de sa carrière. Entre temps, le cheval a été « exporté » puisqu’il a transité entre l’Allemagne, la Suisse et l’Italie alors qu’il était entrainé par Carmen Bocskai en Suisse entre Fribourg et le lac de Neuchâtel et pour qui Tirwanako s’est placé à 3 fois de Listed sans oublier une autre place dans un Gr. 3 à Baden-Baden, le Betty-Barclay Rennen sur 3200m (Bussoni s’imposait). Pour l’anecdote, il portait à ces occasions la casaque de P. Baumgartner, homonyme d’un certain parachutiste Felix Baumgartner.
 
Haras du Favry, hôte de Tirwanako
 
Au cours de sa carrière, Tirwanako aura couru à 21 reprises pour décrocher 5 succès et 13 places. Il a commencé la monte au Haras du Favry. En 2013, Philippe Ladroue accueille un nouveau venu, Lord du Sud (1500€ HT poulain vivant). Prince Kirk partira dans les jours qui viennent en Champagne-Ardennes.
 
Mais bien d’autres étalons sont passés à Favry, en Saône-et-Loire, à l’instar de Leeds (Law Society) qui profite désormais de sa retraite; BachirEquerry (ces derniers sont cette année chez Jean-Claude Campos au Haras des Brousses où se trouve également Heliostatic) ou encore Sacro Saint, le demi-frère de Saint des Saints par Kendor, qui est cette année chez Sébastien Monteil en Corrèze (1000 € PS et 800€ AQPS poulain vivant).
 
 
Philippe Ladroue, lors d'une présentation d'étalons
 
Pour la première année de monte de Tirwanako, seuls 5 produits ont été déclarés vivants (selon France-Galop) dont deux sont à l’entrainement. La première, Lena Moon, compte une seule sortie : 4e du Prix Beaurepaire à Auteuil en novembre dernier, entrainée par Jean-Luc Pelletan également copropriétaire avec Magalen Bryant. Le second, Vauban Laugil, est donc le tout premier gagnant de son père. Vauban Laugil a été élevé par la famille Lherpinière au Haras de Visais dans le département de l’Indre, où sont également stationné les étalons Alanadi et Tikzane.
 
Mélange d’AQPS et de sang noble
 
Mais pourquoi me direz-vous? Commençons d’abord par la mère de notre sujet. Capucine de Baudan, gagnante sur le steeple de Dax, une fille de deux AQPS : Italic et Ranouchka de Ray. Italic fut connu comme étant le père des inoubliables champions Al Capone II et The Fellow. Un étalon AQPS élevé et appartenant à Bernard Cyprès.
 
 
The Fellow, gagnant de la Cheltenham Gold Cup 1994.
 
 
Ranouchka de Ray, sœur de Jaen (15 succès en plat et obstacles) et aïeule de Vauban Laugil, fut elle aussi une AQPS mais issue d’un croisement dit à l’envers. Son père, le bien nommé Crin Noir II, était en effet un selle français tandis que sa mère Anouchka fut elle un pur-sang, et quel pur sang !
 
En effet, cette Anouchka fut le premier foal d’une championne : Dushka. En 1958, elle remporte non seulement le Grand-Prix de Baden et le Prix Pénélope mais aussi et surtout le Prix de Diane ! Il s’agit là de la famille 16-g dont est également issue Lacovia (Majestic Light) qui, 28 ans plus tard, en 1986, fera le doublé Prix Saint-Alary et Prix de Diane pour la casaque Oldham et l’entrainement de François Boutin. Vauban Laugil a donc comme illustre trisaïeule, la célèbre Dushka.