Aujourd'hui : Deauville
Vente d'Elevage
Ascot - le 09/12/2019
Ascot December Sale
Timonium, Maryland - le 10/12/2019
Midlantic December Mixed & Horses of Racing Age
Kill - du 11/12/2019 au 12/12/2019
December National Hunt Sale
Cheltenham - le 13/12/2019
Cheltenham December Sale

Analyse : un vrai petit chelem pour les 2 ans tricolores

21/11/2013 - Statistiques
Attention, article un tantinet cocorico. Souvent dominés par les visiteurs dans les beaux tournois français depuis le début du siècle, nos jeunes poulains et pouliches ont en 2013 renvoyé anglais et irlandais à leurs chères études. France Sire analyse ici les palmarès 2001-2013 des 5 Groupe I et 2 Groupe II français dédiés aux 2 ans pour essayer de comprendre cette (temporaire ? durable ?) inversion de tendance. (Source : www.ecsso.fr)
 
Lauréat du Critérium de Maisons-Laffitte, le dernier Gr.1 du programme français, Prince Gibraltar (C. Soumillon), pensionnaire de Jean-Claude Rouget, ponctue en beauté une saison 2013 exceptionnelle pour les 2 ans entrainés en France, et surtout dans le Sud-Ouest. (PHOTO www.aprh.fr)
 
Ici, c’est chez nous !
 
Total des résultats obtenus dans les courses majeures françaises* dédiées aux 2 ans 
 
Année
Vainqueur du match France-Visiteurs sur l’ensemble des sept tournois majeurs dédiés aux 2 ans
Score
2013
France
6-1
2012
VISITEURS
4-3
2011
France
6-1
2010
VISITEURS
7-0
2009
VISITEURS
4-3
2008
VISITEURS
5-2
2007
France
4-3
2006
VISITEURS
7-0
2005
VISITEURS
4-3
2004
France
5-2
2003
France
7-0
2002
VISITEURS
4-3
2001
VISITEURS
5-2
 
* Les 7 courses principales pour 2 ans en France en 2013 :

Prix Morny : No Ney Never (W. Ward - USA)
Prix Jean-Luc Lagardère : Karakontie (J. Pease - Chantilly)
Prix Marcel Boussac : Indonésienne (C. Ferland - La Teste)
Critérium de Saint-Cloud : Prince Gibraltar (JC Rouget - Pau)
Critérium International : Ectot (E. Lellouche - Chantilly)
Prix Robert Papin : Vorda (P. Sogorb - La Teste)
Critérium de Maisons-Laffitte : Kiram (JC Rouget - Pau)
 
Au rugby, perdre à Twickenham ou en Irlande, est une chose concevable. En revanche se prendre une raclée au Stade de France provoque en général une révolution et, le plus souvent, la remise en service de la guillotine. Aux courses, on ne tranche pas les têtes des entraîneurs ou des jockeys (en tout cas pas sur la place publique), mais l’on n’aime pas, pour autant, recevoir des corrections de la part de nos voisins. Très accueillants avec leurs homologues anglais ou irlandais (jusqu’à servir de paillassons en 2006 et 2010), nos 2 ans n’ont réussi qu’une seule fois à devancer les visiteurs (2007, cru Zarkava/Natagora) dans l’ensemble de nos belles épreuves au cours de la période 2005-2010. Beaucoup moins charitables depuis trois ans, les Bleus ont en revanche remis les pendules à l’heure en 2011 et 2013, passant à chaque fois tout près du grand chelem (l’américain No Nay Never sauvant l’honneur du « Reste du Monde » cette année dans le Morny). Deux faits sont remarquables lorsque l’on scrute le bilan de ces trois dernières années.
 
 
 
 Jean-Claude, Christophe, Philippe et les autres
 
Berceau du rugby hexagonal, le Sud-Ouest va-t-il pareillement devenir le centre de gravité des courses françaises ? La question mérite en tout cas d’être posée au regard des résultats obtenus par nos 2 ans depuis 2011. Sur les trois dernières années, la majorité des G1/G2 dédiés à cette classe d’âge ont été enlevés par des sujets préparés dans cette région. Chef de file de l’entraînement palois, le sans complexe « demi d’ouverture » Jean-Claude Rouget a visiblement créé des émules, aspirant dans son sillage quelques jeunes professionnels ambitieux. Mentor de Dabirsim, Christophe Ferland s’est encore illustré cette année au plus haut niveau avec Indonesienne. Installé depuis peu et jouissant d’une flatteuse réputation, Philippe Sogorb n’aura pareillement pas mis beaucoup de temps à faire étalage de son savoir-faire. L’homme de Vorda a déjà franchi son premier Everest personnel cette année grâce à sa championne (victoire dans les Cheveley Park Stakes) et, assurément, n’en restera pas là. VOIR LA VICTOIRE DE VORDA DANS LES CHEVELEY PARK STAKES (GR.1).
 
Le Best-Of 2011-2013 des 2 ans entraînés dans le Sud-Ouest (victoires enregistrées en France)

Année
Cheval
Victoire
Entraîneur
2013
PRINCE GIBRALTAR
Critérium de Saint-Cloud (Gr.1)
ROUGET
2013
INDONESIENNE
Prix Marcel Boussac (Gr.1)
FERLAND
2013
KIRAM
Critérium de Maisons-Laffitte (Gr.2
ROUGET
2013
VORDA
Prix Robert Papin
 
SOGORB
2012
MORANDI
Critérium de Saint-Cloud (Gr.1)
ROUGET
2012
PENNY’S PICNIC
Critérium de Maisons-Laffitte (Gr.2)
GUILLEMIN
2011
DABIRSIM
Prix Morny (Gr.1)
FERLAND
 
2011
DABIRSIM
 
Prix Jean-Luc Lagardère (Gr.1)
FERLAND
 
Et il est où, Aidan ?
 
Si la montée en puissance du Sud-Ouest est une explication possible des excellents résultats 2011-2013 des 2 ans français, la faillite récente des protégés d’Aidan O’Brien en est une autre. Au cours de la séquence 2005-2010, l’entraîneur irlandais a fourni neuf lauréats de Gr.1 en France (soit près de la moitié des succès acquis par les « visiteurs »). Depuis lors, l’homme de Coolmore n’a pas sellé un seul gagnant dans les belles joutes hexagonales pour 2 ans. Le fighting spirit n’est-il plus ce qu’il était ? Il y a quelques années encore, celui-ci n’hésitait pas à engager plusieurs partants dans les tournois français « for 2 yo » (4 dans le Critérium de Saint-Cloud 2008, jumelé Fame and Glory/Drumbeat à la clé), l’entraîneur de Rock de Gibraltar est aujourd’hui beaucoup moins présent. Aidan O’Brien a-t-il encore le réservoir et l’essence pour engager ses troupes sur tous les fronts ?  
 
Nombre total de partants d’Aidan O’Brien dans le Prix Jean-Luc Lagardère, Marcel Boussac, Critérium de Saint-Cloud et Critérium International
 
Année
Nb de Partants
2013
3
2012
1
2011
1
2010
5
2009
7
2008
6
2007
5
2006
7
2005
3