Aujourd'hui : Kill
November Foal Sale Part. 1
Aujourd'hui : Deauville
Autumn sale
Kill - du 21/11/2019 au 22/11/2019
November Breeding Stock Sale 2019
Kill - le 22/11/2019
November Foal Sale Part 2
Newmarket - le 25/11/2019
December Yearling Sale
Newmarket - du 27/11/2019 au 30/11/2019
December Sale - Foals
Newmarket - du 02/12/2019 au 05/12/2019
December Mare Sale

Anjou Loire Challenge 2015 : Roselaine et la grande famille Chaignon

12/05/2015 - Focus éleveurs
A 10 ans, la brave jument de cross Roselaine fera sa 1e tentative dans l'Anjou Loire Challenge, la course la plus longue du monde, le jeudi 14 mai 2015 au Lion d'Angers. Son mentor Gilles Chaignon a gagné sa toute 1e course d'entraineur avec sa grand-mère Jupe de Laine il y a 35 ans !

Roselaine a retrouvé la victoire à 9 ans, le 27 décembre 2014, sur le cross de Pau en terrain lourd. (photos DR)

Alors surnommé " la vapeur" en raison de son calme imperturbable, une qualité qui ne l'a jamais quitté, le tout jeune Gilles Chaignon, fils du légendaire Roger Chaignon, le roi de l'obstacle de l'époque à Dragey, se lance à son propre compte en 1980. Il récupère une toute première jument AQPS, Jupe de Laine, réputée méchante et âgé de 4 ans, auprès d'Henri de Lageneste, le père de Nicolas de Lageneste au Haras de Saint-Voir. Malgré ce défaut majeur, Jupe de Laine, tout de même fille de Vieux Château, deviendra une bonne jument d'obstacle, gagnante de 6 courses dont 4 sous la selle de Gilles Chaignon lui-même, qui était fort bon cavalier, et qui l'a gardé poulinière. 35 ans plus tard, l'entraineur de Dragey s'est fait une réputation notamment grâce à la vaste desendance de cette Jupe de Laine qui s'est transformée en formidable matrone et sera représentée dans l'Anjou Loire Challenge 2015 avec sa petite-fille Roselaine (Sleeping Car), âgé de 10 ans.

Jean-Victor Chaignon, le fils de Gilles au centre, nous présente Joslaine et une partie de sa descendance :

  • Aille Love Brion (Maille Pistol) pas mal de problèmes de santé, mieux vaut ne pas s'étendre...
  • Tonight In Brion (April Night) gagnant à Nantes pmu placé à Pau enfin un cheval correct.
  • Vapeur De Brion (Robin Des Prés) placé en steeple et en cross à Pau et qui j'espère va courir au Lion le 1er Mai s'il est prêt.
  • Le foal est par Archange d'Or (il est superbe mais la photo est prise d'un peu loin) il devrait s'appeler Frere Volant en référence à mon frère qui de par son métier va beaucoup se déplacer (il est au States je sais pas si tu es au courant) oui je fais des noms farfelus du genre Clique Adroite, Chat Pitre, Electro Bell ou Effet Clochette entre autre, peut-être que ce sera l'objet d'un autre article un jour... !
  • Ultraballe (Le Balafré) bonne jument placée à Enghien et gagnante au Lion l'an dernier avec D.Cottin, elle va bientôt faire sa rentrée peut-être à Auteuil.
  • Be Maille Love (Maille Pistol) qui a des problèmes de santé mais dont on peut retenir les débuts 3ème au Lion et la 2ème place à Pornichet.

Jupe de Laine a donné une cascade de très bons vainqueurs, dont Ciel de Brion, Ian de Brion, Extra Balle II et bien sûr son tout premier produit qui fut sans doute le meilleur, une fille de Pot d'Or nommée Solaine, gagnante de 6 courses dont le Grand Cross de Pau en 1991.  Bien qu'ayant couru jusqu'à 10 ans, Solaine deviendra à son tour une poulinière remarquable, avec 2 champions de cross, le petit Hawkso et le grand Lifesize (tellement placide par nature que le personnel l'avait surnommé Louis XVI !), Roselaine, Solkap mais également Mylaine, la mère de Sergent Collins qui vient de remporter le 8 mai le Grand Cross du Lion d'Angers.

 

Solaine, lors de sa victoire dans le Grand Cross de Pau avec Pascal Marsac.

 

D'autres filles de Jupe de Laine ont très bien produit, notamment Union Jack (par le pourtant obscur Mister Jack), mère de 6 produits tous vainqueurs dont les classiques Djeddah et Extra Jack, ou autre First Wool, repartie à Saint-Voir puis au Haras de la Reconce pour donner Onde de Choc, Roi de France et Vicomte Alco. N'oublions pas aussi Extra Balle II (Shafoun), qui a donné Pibale et Situpassabrion, Djamena, la mère de Quat'Car et Numérique.

Pas bousculée en début de carrière par Gilles Chaignon (photo ci-contre), homme de nature patiente, Roselaine a débuté directement sur le steeple de Méral puis a pris quelques petites places à 4 ans avant de décrocher sa 1e victoire en fin d'année de 5 ans sur le cross d'Argentan, devant Kashento d'Hommée (Maresca Sorrento), un futur vainqueur du Grand Steeple-Chase du Lion d'Angers . Elle a ensuite gagné sa 2e course en cross à Lignières en 2012 puis a accumulé les accessits avant d'enfin retrouver le succès le 27 décembre 2014 à Pau, dans le terrain lourd. Tombée dans le Grand Cross de Pau, elle vient de faire une sage rentrée (5e) au Lion d'Angers dans le Prix Henri Bourgeonneau, épreuve de référence puisque remportée par Posilox devant Kapville et Phakos, trois poids lourds de l'Anjou Loire Challenge 2015.

 

Hawkso, sur le cross de Pau

Lifesize, surnommé "Louis XVI", a été sacré champion de France de Cross.


Le roi Brion lors de sa victoire dans le Prix Maréchal Foch 2005, monté alors par un jeune gentleman-rider prometteur : Jonathan Plouganou !


On en parle dans l'article