Aujourd'hui : Kill
November Breeding Stock Sale 2019
Demain : Kill
November Foal Sale Part 2
Newmarket - le 25/11/2019
December Yearling Sale
Newmarket - du 27/11/2019 au 30/11/2019
December Sale - Foals
Newmarket - du 02/12/2019 au 05/12/2019
December Mare Sale
Doncaster - le 06/12/2019
December Sale

Les listes électorales du SYNDICAT DES ÉLEVEURS pour France Galop 2015

19/10/2015 - Focus divers
 " Nous sommes la grande maison de l'élevage française, une maison ouverte à tous ". Directeur du Syndicat des Eleveurs, Camille Vercken livre ci-dessous les listes de l'association centenaire pour les prochaines élections de France Galop, avec interview d'Aliette Forien, Loïc Malivet et Jean Biraben.


 

Communiqué de Presse du Syndicat des Eleveurs

Le 19 octobre 2015 à Boulogne-Billancourt
Syndicat des Éleveurs, Élections à France Galop
 
LE SYNDICAT DES ÉLEVEURS DÉVOILE SES LISTES
 
Le Syndicat des éleveurs a choisi de révéler sa liste nationale et ses listes régionales pour les prochaines élections de France Galop. Aliette Forien, Loïc Malivet et Jean Biraben expliquent les axes de la campagne qu’ils s’apprêtent à mener.
 
Jour de Galop. – Vous dévoilez aujourd’hui votre liste nationale et vos listes régionales pour les élec- tions de France Galop. Quel est le message que vous voulez faire passer à travers ces candidats ?
 
Aliette Forien: " Le message que nous avons voulu faire passer est celui d’une équipe soudée très représentative de la diversité de l’élevage en 2015 en France et qui poursuit depuis toujours une volonté de défendre l’intérêt général de l’élevage, et non pas les singularités de chacun. Que l’on soit éleveur avec ou sans sol, de plat ou d’obstacle, issu de toutes les régions d’élevage en France, les prochaines échéances à venir à France Galop sont capitales et leurs conséquences impacteront durablement notre activité et celles des prochaines générations d’éleveurs. C’est de manière fédérée qu’il faut aborder ces problèmes. Le Syndicat des éleveurs est la seule force capable d’apporter cette puissance représentative."
 
 
N’y a-t-il pas un vrai besoin de renouveau au sein de France Galop ?
 
Loïc Malivet : " Comme vous l’a expliqué Aliette Forien, notre liste a l’avantage de présenter des candidats rompus aux rouages de France Galop mais aussi, et c’est capital, de nouveaux profils qui ont un avenir certain dans nos institutions et auxquels nous confieront des responsabilités dans des commissions et des instances à France Galop. Nous vous proposons une équipe qui connaît bien les dossiers en cours et qui sera opérationnelle dès le lendemain des élections pour agir et prendre les bonnes décisions. Proposer une liste composée uniquement de néophytes, c’est prendre un risque certain dans la mise en route des décisions capitales à prendre."
 
Quels sont les principaux axes de votre campagne électorale ?
 
Jean Biraben. : " Notre campagne est fondée sur des piliers concrets et réalisables ! Il n’y a plus de place, dans le contexte actuel, pour les discours démagogiques ou les pro- positions irréalisables. Si nous voulons pérenniser le secteur économique des courses, nous devons nous appuyer sur une réelle expertise des dossiers. Une expertise que le Syndicat possède depuis plus d’un siècle. "
 
Avec notre "bon sens terrien" d’éleveurs, nous avons identifié 4 leviers sur lesquels il est possible d’agir :

  1. Aménager la fiscalité pour stopper l’asphyxie progressive des socioprofessionnels : le Syndicat doit notamment être soutenu dans son projet fondamental de demander main- tenant fermement l’application du taux réduit pour les foals et yearlings. Nous avons les chiffres, il faut agir d’urgence.

  2. Replacer l’éleveur au cœur de France Galop, à la place qu’il mérite. Programme, patterns, ratings, la question de la sélection et de la valorisation de nos courses à l’international doit être au centre des décisions prises à France Galop.

  3. France Galop doit taper du poing sur la table à Bruxelles, cela fait trop longtemps que son silence nous pèse et que nous sommes assis sur une bombe à retardement.


  4. Priorité aux propriétaires ! Ils sont notre oxygène, ne les laissons pas mourir à petit feu.?
Notre programme électoral complet est disponible sur le site http://election2015.syndicatdeseleveurs.fr.
 
 
Quel regard portez-vous sur les nouvelles listes qui sont apparues dans le paysage électoral ?
 
Aliette Forien : " Heureusement qu’il y a débat d’idées dans le cadre de ces élections ! Chacun a le droit de faire valoir ses propres revendications. Je fais confiance aux éleveurs dans leurs choix car ils ont toujours une approche pragmatique des problèmes. Nous nous sommes réunis mercredi dernier avec l’ensemble des membres du Comité du Syndicat, et tous nous avons réitéré nos vœux pour un monde de l’élevage uni et solidaire face aux enjeux de demain.
Jean Biraben. – Le Syndicat des éleveurs a toujours été et demeure la maison de tous les éleveurs; la porte sera toujours ouverte. Ce n’est qu’en nous regroupant que l’on réussira à concrétiser nos idées."
 
 
 
 
Contact : cvercken.eleveurs@orange.fr / antoine.eleveurs@orange.fr
 
Vous trouverez ci-après le détail de la liste nationale et des listes régionales.