Aujourd'hui : Cheltenham
Cheltenham April Sale
RDA Building, Canterbury Agricultural Park - le 29/04/2019
South Island Sale
Punchestown - le 02/05/2019
Punchestown Sale
Newmarket - du 02/05/2019 au 03/05/2019
Guineas Breeze-Up Sale & Horses in Training Sale
Château-Gontier - le 04/05/2019
Point to Point : la course aux clochers
Deauville - le 11/05/2019
Breeze-Up

Arzal : le coup de foudre d'Etienne Leenders

08/04/2016 - Focus divers
  " Quand je l'ai vu au Show AQPS du Lion d'Angers, il m'a sauté aux yeux. Malgré son pédigrée, j'ai eu le coup de foudre et je l'ai acheté tout de suite", explique Etienne Leenders, qui a ainsi déniché à 2 ans Arzal, vainqueur du Gr.1 d'ouverture du meeting d'Aintree.


Arzal, encore un AQPS qui s'impose dans un Gr.1 en Angleterre.

Depuis le début de l'année 2016, les AQPS connaissent une réussite extraordinaire des 2 côtés de la Manche. Après un festival de Cheltenham particulièrement faste, les ex demi-sang enchainent sur le meeting d'Aintree grâce à Arzal, un AQPS de l'Ouest qui a remporté le Gr.1 d'ouverture, à 6 ans sur le steeple-chase.

 
Avant d'être acheté pour aller chez Harry Whittington en Angleterre, Arzal a débuté sa carrière chez Etienne Leenders, un grand adepte des AQPS et des concours qui a donc repéré ce poulain à 2 ans au Show AQPS du Lion d'Angers 2012. "Il avait beaucoup de présence. En résumé c'était un monsieur. Son pedigrée n'avait rien de spécial mais j'ai vraiment été attiré par le physique. Je ne connaissais pas l'éleveur personnellement, mais il avait des références. A l'entrainement, Arzal n'avait pas assez de vitesse et il était trop tardif pour débuter à 3 ans, mais c'était un excellent sauteur." Deux fois 2ème en tout début d'année de 4 ans en 2014 à Maure-de-Bretagne et Argentan, il a été vendu et exporté dans la foulée.
 
 

Etienne Leenders, l'oeil du tigre !
 
 
Issue de la 2ème génération de son père Vendangeur, Arzal met en avant celui qui fut le 1er fils de Galileo à faire la monte en France mais qui, au contraire de la plupart des éléments de cette lignée mâle, n'était jusqu'alors pas sorti de l'anonymat. Après ses 2 premières de saison de monte bien maigres en nombre pour les Haras Nationaux à Châteaubriand, il est parti à Cercy La Tour d'où il a donné quelques bons vainqueurs de sa génération des "B", comme Barra ou Bise de Mer. Mais avant la sortie des ses bons produits, il a été vendu aux Bréviaires en novembre 2013, où il a fait le top price à 18.000 €, et fait la monte désormais de façon privée à l'élevage de Kerser à Bazas en Gironde chez Kerstin et Serge Drevet. Il a sailli 3 juments en 2015 dont l'excellente Saphina de Kerser.
 
Associé à Anna Racape, l'éleveur Dominique Gouin est installé à Coesmes en Ile-et-Vilaine. La famille Gouin avait déjà connu les sommets en AQPS avec Algan. Ils n'ont pas gardé la mère Ghostaline pour sa qualité en course, car celle-ci fut extraordinairement mauvaise, n'ayant pris d'une 4ème place en 14 tentatives, en digne fille de Ghost Buster's, ex étalon au HN du Lion d'Angers qui fut un désastre au haras. Ghostaline a pourtant bien reproduit. 10 ans avant Arzal, elle avait donné Miescisko (Signe Divin) qui fut le dernier bon cheval du regretté Claude Rouget qui lui a fait gagner 6 courses consécutives. Vendu à Sean Mulryan et passé à l'époque chez Arnaud Chaillé-Chaillé, Miescisko avait gagné le Prix Dandolo à Enghien mais s'était tué peu après à Cagnes/Mer.
 
 

Vendangeur au Haras de Cercy