Aujourd'hui : newmarket
October Yearling Sale - Book 3
Demain : Newmarket
October Yearling Sale - Book 4
Demain : Baden-Baden
Sales & Racing Festival
Lexington, Kentucky - du 21/10/2019 au 24/10/2019
The October Sale
Kill - du 21/10/2019 au 22/10/2019
Autumn Yearling Sale
Deauville - du 22/10/2019 au 25/10/2019
Vente de Yearlings d'Octobre
Kill - le 22/10/2019
Autumn HIT Sale
Doncaster - le 24/10/2019
Autumn Hit & Yearling Sale
Newmarket - du 28/10/2019 au 31/10/2019
Autumn Horses In Training 2019
Maisons-Laffitte - le 31/10/2019
100% Obstacle

Les Leenders mettent le pied à l'étrier de Bourgueil au Lion d'Angers

02/05/2016 - Focus divers
 " Voici le cheval de l'Anjou Loire Challenge 2017 ! " Grégoire Leenders anticipe sur l'avenir avec sauteur très prometteur, Bourgueil, qui fait briller l'écurie de groupe Le Pied à l'Etrier au Lion d'Angers dans le cross Prix Henri de Cholet.


Bourgueil (à droite), s'impose dans le Prix Henri de Cholet - Haras du Lion face à New Starter.

Loin de rester les 2 pieds dans le même sabot, malgré ses 35 années déjà passés dans la colonne des entraineurs, Etienne Leenders a participé à la création d'une écurie de groupe, le Pied à l'Etrier, dont le nom porte symboliquement vers l'avenir. Désormais associé à son fils Grégoire, Etienne Leenders a ainsi vu la jeune casaque briller au Lion d'Angers, dans un cross, le Prix Henri de Cholet, sponsorisé par le Haras du Lion.

 


Grégoire Leenders, entraineur de Bourgueil : " voila notre cheval pour l'Anjou Loire Challenge 2017"

 

Malgré une frayeur au 1e passage de la banquette, où Sébastien Zuliani a failli passer par la fenêtre, l'AQPS Bourgueil a cette fois été récompensé de ces efforts car le mois dernier, il a bien franchi en tête sur le poteau sur le même hippodromes mais a été disqualifié car tout le peloton, ou presque, s'était trompé de parcours... Bourgueil porte le nom d'un excellent vin de Saumur (que c'est bon le Bourgueil Vieilles Vignes !) et a trouvé très logiquement sa place en Anjou. Fils de Saddler Maker (encore lui !) et Quistis, une AQPS classique en plat, Bourgueil a été élevé dans la Nièvre par Hervé d'Armaillé. " Je l'ai trouvé au Concours de Cercy" explique Etienne Leenders. " Personne n'en voulait car il était trop petit." Cela ne l'a pas empêché de finir 3e de sa section (sur 5 concurrents seulement) puis de se montrer sérieux sur le steeple à 4 ans en 2015. Il a passé un cap cette année sur le cross et présente le profil parfait du futur cheval de grands cross pour gagner Craon et l'Anjou Loire Challenge, deux courses où Etienne Leenders revendiquait déjà une réussite extraordinaire avant dy' aligner les succès avec le roi Chriséti.

 


François Thomas (à gauche comme toujours), remet la couverture du Haras du Lion à certains membres de l'Ecurie Le Pied à l'Etrier.

 

Bourgueil pourrait donc devenir le 1e champion d'obstacle d'une écurie de groupe. Le Pied à l'Etrier a été crée en 2015 par une équipe d'amis, sous la présidence de Christine Leenders : " Nous sommes partis ensemble avec Paul Terpereau et Jean-Philippe Vinet, propriétaire et amis de longue date. Nous étions une 20aine de personnes au départ mais le succès faisant, on a rouvert le capitale pour atteindre aujourd'hui une 30aine d'associés. Il est important de signaler que cette écurie n'a pas de salariés. Chacun y a son rôle. Paul Terpereau gère l'administration. Jean-Philippe Vinet s'occupe de la communication et du site internet (www.ecurie-piedaletrier.fr) et Etienne est le seul à s'occuper des chevaux. Nous avons pensé qu'au début d'une telle aventure, il faut que les actionnaires voient très rapidement un cheval sur un hippodrome. C'est pour cela qu'il faut prendre soit des réclamers soit des chevaux qu'on a déjà dans l'écurie. En l'occurrence, Etienne a choisi 2 AQPS, Bourgueil et Balnilla, qui a gagné en septembre dernier à Ploermel. Outre Bourgueil et Balnilla, Le Pied à l'Etrier détient Blanc et Jaune (3 places en 4 sorties), Fille d'Avril, " brave mémère" de 8 ans offerte par Paul Terpereau et qui vient de s'imposer dans un handicap à Fontainebleau et enfin la 2 ans inédite Tinarilou, une fille de Tin Horse.

Résultat : de l'ambiance dans les tribunes et une 10aine de personnes sur la photo du vainqueur. Ca fait du bien.