Fairyhouse - du 24/09/2019 au 25/09/2019
September Yearling Sale
Arcadia, Californie - le 25/09/2019
Santa Anita Fall Yearlings
Fairyhouse - le 26/09/2019
September Yearling Sale Part II
Timonium, Maryland - du 30/09/2019 au 01/10/2019
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 01/10/2019 au 02/10/2019
Orby Sale
Saint-Cloud - le 03/10/2019
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 03/10/2019
Sportsman's Sale
Saint-Cloud - le 05/10/2019
Vente de l'Arc

Harzand pour S.A. Aga Khan dans le Derby d'Epsom 2016 !

04/06/2016 - Grands destins
La casaque et l’élevage de S.A. Aga Khan a brillé dans le Derby d’Epsom 2016 grâce au poulain Harzand ! Le fils de Sea The Stars a apporté un cinquième triomphe au célèbre éleveur-propriétaire mais aussi un premier « Derby » à l’entraineur Dermot Weld et au jockey Pat Smullen. Une fois n’est pas coutume, la mère de Harzand ne fait plus partie de l’effectif de poulinières de la bannière verte à épaulettes rouges.

Harzand et Pat Smullen ont fait briller la casaque verte, toque verte, épaulettes rouges de S.A. Aga Khan dans le Derby d'Epsom 2016 ©DR

 

L’édition 2016 du Derby d’Epsom a été survolée par un avion du nom de Harzand. Né le 6 mars 2013 et élevé en Irlande, ce poulain n’avait débuté « que » par une cinquième place à Gowran Park en septembre 2015, sa seule sortie à l’âge de 2 ans. Gagnant de son maiden à Cork fin mai pour sa réapparition cette année, Harzand avait remporté les Ballysax Stakes (Gr.3) à Leopardstown, l’une des nombreuses préparatoires au Derby d’Epsom qu’il a donc remporté de toute une classe.

 

Alors qu’il avait déjà pris l’avantage à 400 mètres du disque final, le fameux « bout de bois » cher à Federico Tesio, Harzand a été attaqué par Idaho puis par US Army Ranger au passage des 200 mètres. Mais face à ces assaillants qu’il battra dans cet ordre : US Army Ranger et Idaho, deux fils de Galileo, Harzand a finalement passé le disque final avec 1 ½ longueur d’avance.

Federico Tesio disait « Les pur-sang existent car leur sélection dépend, non pas d’experts, non pas de techniciens ni de zoologistes mais d’un bout de bois, le poteau d’arrivée du Derby d’Epsom ». Harzand illustre à merveille cette phrase devenue culte. Il est lui-même un fils du champion Sea The Stars, gagnant de ce Derby d’Epsom 2009. Cet étalon si recherché aujourd’hui avait également été battu pour ses débuts en courses à 2 ans quand il fut 4ème au Curragh. La suite de son immense carrière dont son succès dans le Prix de l’Arc de Triomphe est encore gravée dans nos mémoires.

Note : Urban Sea, la mère de Sea The Stars et Galileo, est présente dans 12 des 16 pédigrées des participants au Derby d’Epsom 2016 !

 

Le Prince Aga Khan a ramené lui-même son nouveau champion Harzand dans l'enclosure du gagnant ©DR

 

Harzand a offert la cinquième victoire dans le Derby d’Epsom au Prince Karim Aga Khan après Sinndar en 2000, Kahyasi en 1988, Shahrastani en 1986 et le fameux Shergar en 1981 toujours détenteur du record d’écart de longueurs à l’arrivée : 10. Son Altesse a égalé le nombre de victoires de son grand-père, l’Aga Khan III, qui avait gagné le Derby avec Blenheim en 1930, Bahram en 1935, Mahmoud en 1936, My Love en 1948 (la copropriété de ce dernier était partagée avec Léon Volterra) et Tulyar en 1952.

L’origine maternelle de Harzand remonte au propriétaire anglais, le Major Lionel Brook Holliday, éleveur de Vaguely Noble et de sa sœur Vive La Reine, la cinquième mère de Minding, lauréate des Oaks 2016. Après les achats des effectifs Dupré, Boussac et avant celui de Jean-Luc Lagardère, S.A. Aga Khan s’est emparé de celui du fils de Lionel Brook en 1986 dont faisait partie Hazy Idea, la troisième mère de Harzand.

 

Dermot Weld à gauche et le jockey Pat Smullen ainsi que toute l'équipe est aux anges ©DR

 

Gagnante de 5 de ses 9 sorties dont les March Stakes (Listed) 1970 montée par Lester Piggott, Hazy Idea fut entrainée par Dick Hern (cf. Highclere, Brigadier Gerard, Nashwan, Ela-Mana-Mou, Alhaarth et beaucoup d’autres champions). Elle fut aussi une arrière petite-fille de Netherton Maid, une deuxième des Oaks d’Epsom en 1947 pour la casaque et l’élevage du Major Holliday qui élevait sous le nom de Cleaboy Stud.

 

Sa Majesté la Reine Elisabeth II d'Angleterre a remis les trophées à Son Altesse le Prince Karim Aga Khan. Parlent-ils d'élevage ensemble ? ©DR

 

En 1989, Hazy Idea a donné naissance à Hazaradjat, une fille de Darshaan, grand-mère de Harzand. Cette dernière a fait souche pour les Aga Khan Studs. Gagnante à 2 et 3 ans, elle fut la mère de trois black-type. Il y a eu Hazarista (Barathea), lauréate des Blue Wind Stakes (Gr.3), 3 ème des Irish Oaks et des Yorkshire Oaks (Gr.1) ; Hidden Brief, une placé du Prix Petite Etoile (Listed) pour Lordship Stud et précédemment Hazariya. Cette dernière, par Xaar, est née en 2002 en Irlande.

Entrainée par John Oxx, Hazariya était gagnante de Gr.3 (Athasi Stakes) et de Listed. Sa seule sortie dans un Gr.1 a été sa dernière puisqu’elle a été victime d’une fêlure du canon dans les Irish Oaks 2005 ; une édition enlevée par sa compagne de casaque Shawanda. Au haras à Sallymount Stud, haras voisin de Gilltown où sont hébergées les juments Aga Khan, Hazariya a très bien produit, même avant la « sortie » de son fils Harzand. Il y a eu la gagnante de Gr.3 Harasiya (Pivotal), la lauréate de Listed Hazafara (Daylami) ainsi que la placée de Listed Haziyna (Halling).

Mais les Aga Khan Studs sont vendeurs avant toute chose comme l’avait signalé le Prince au moment des ventes de Shawanda et autre Sarafina. Chaque année, de nombreuses poulinières ou pouliches sortant de l’entrainement sont proposées sur les rings de vente. C’est ainsi qu’en novembre 2014 à Goffs, après avoir donné un mâle de Shamardal la même année aujourd’hui nommé Haripour, Hazariya faisait partie de la sélection des poulinières à vendre. Pleine de Fastnet Rock, elle avait été achetée 480.000€ par Oliver St Lawrence pour Newsells Park Stud. L’année suivante, une pouliche est née pour son nouvel entourage.

 

Voilà à quoi ressemble un lauréat du Derby d'Epsom yearling. Un poulain comme les autres ! Harzand est à droite ©AgaKhanStuds

 

Sans oublier Dermot et Pat !

A 67 ans, Dermot Weld est une figure emblématique du turf mondial puisque cet irlandais a gagné des Gr.1 partout dans le monde : en France, 2 éditions du Prix de l’Abbaye de Longchamp (Committed) et un Prix Royal-Oak (Vinnie Roe), en Allemagne, à Hong Kong (HK Mile 1991), en Italie (le Derby en 1992), aux Etats-Unis (3 American Derby, Les American Oaks, les Belmont Stakes, les Secretariat, …).

En Australie, Dermot Weld s’est fait connaitre en étant le premier entraineur « étranger » à gagner la mythique Melbourne Cup. En 1993, il avait remporté la course grâce à Vintage Crop. 9 ans plus tard, il avait emmené Media Puzzle au succès. Cette dernière victoire lui a valu un rôle au cinéma, du moins son nom est apparu ! Dermot Weld a en effet été incarné sur le grand écran par l’acteur irlandais Brendan Gleeson dans le film The Cup retraçant l’édition 2002 de la Melbourne Cup.

 

C'est au tour de Dermot Weld de recevoir son trophée. L'homme a également connu les honneurs dans les Gr.1 en obstacle lors de ses victoires dans l'Irish Grand National, le Triumph Hurdle, Irish Champion Hurdle, la Punchestown Gold Cup, ... ©DR

 

Sacré à 21 reprises meilleur entraineur d’Irlande, Dermot Charles Kenneth Weld est né le 29 juillet 1948. Marié à Mary Therease, avec laquelle il a deux fils, il a monté sa première course à 15 ans. Tête de liste des amateurs en 1969, 1971 et 1972, il enchaine avec sa première licence d’entraineur la même année.

Gagnant de son premier classique avec Blue Wind dans les Oaks d’Epsom en 1981 (la pouliche gagnera plus tard les Irish Oaks), Dermot Weld a aujourd’hui gagné son premier Derby d’Epsom et son 25ème classique en comptabilisant ses victoires dans l’American Derby (3 victoires), les American Oaks et les Belmont Stakes.

Installé à Rosewell House au Curragh, il a été le metteur au point de Refuse To Bend, Bethrah, Grey Swallow, Vintage Crop, Vinnie Roe, Voleuse de Cœurs, Emulous, Chinese White, Rite Of Passage, Winchester … ainsi que de Free Eagle (Prince of Wales’s Stakes 2015) et de Fascinating Rock (Champion Stakes 2015 – Tattersalls Gol Cup 2016). Son premier jockey n’est autre que Pat Smullen, sept fois Cravache d’Or en Irlande qui, à 39 ans depuis le 22 mai dernier, a lui aussi signé une première victoire dans le Derby d’Epsom.

 

Pat Smullen soulève son premier trophée de Derby d'Epsom. Avec Harzand, ils nous donnent rendez-vous dans l'Irish Derby ©DR


On en parle dans l'article