Doncaster - du 17/09/2019 au 18/09/2019
September Hit & Yearling Sale
La Teste - le 19/09/2019
Grand Show Anglo
Fairyhouse - du 24/09/2019 au 25/09/2019
September Yearling Sale
Arcadia, Californie - le 25/09/2019
Santa Anita Fall Yearlings
Fairyhouse - le 26/09/2019
September Yearling Sale Part II
Timonium, Maryland - du 30/09/2019 au 01/10/2019
Midlantic Fall Yearlings

L'Irish Derby d'Harzand : quand le passé rejoint le présent

27/06/2016 - Grands destins
Harzand a rejoint Orby, le premier double vainqueur, en 1907, du Derby anglais et irlandais. Il a été également le premier sujet entrainé en Irlande vainqueur à Epsom. Il était la propriété de son éleveur new-yorkais expatrié en Irlande en 1895. Lors de son retour dans son pays natal, Richard Croker emmène dans ses bagages deux étalons et une poulinière. Par Xavier BOUGON.

Richard Croker est à l'origine de la naissance de Mumtaz Mahal, représentée ci-dessus. "The Flying Filly" comme on l'a surnommait à son époque a ensuite tant donné à l'élevage de S.A. Aga Khan ©DR

 

Mumtaz Mahal descend de l’un des étalons importé par Richard Croker

Richard Croker, dit le «Boss» est un propriétaire américain de New-York dont les pensionnaires sont entrainés à Manhattan Stable. Mais un beau jour de 1895, il débarque en Irlande afin de «fuir» son pays d’adoption où, semble t-il, il n’est plus désiré. Arrivant donc d’outre-atlantique avec «armes» et bagages, il n’a pas idée du trésor qu’il emmène avec lui.

Parmi le cheptel ayant embarqué dans le bateau figurent deux mâles, Dobbins et Americus, qui débuteront leur carrière d’étalon en Irlande, une toute jeune pouliche, nommée Rhoda B. et quelques autres provenant de différents achats.

 

- Dobbins (Mr Pickwick), âgé de 4 ans, avait été l’un des meilleurs chevaux de son pays à 2 et 3 ans. Il l’avait acheté yearling à New-York pour $ 20.200 lors de la dispersion de Frank Ehret en novembre 1892.

- Americus est un poulain né en Californie mais élevé dans le Kentucky, baptisé Rey del Carredes. Richard Croker l’achètera $ 40.000 après un succès américain. Dans un élan de patriotisme, il le renomme dès son arrivée en Angleterre. Il prendra place au haras où son influence sera primordiale pour l’élevage de Son Altesse Aga Khan. Il ira, en 1905, à la rencontre de Palotta (une fille de Gallinule) qui donnera naissance à America Girl. Elle deviendra la grand-mère d’une certaine Mumtaz Mahal.

 

Orby, le premier irlandais, vainqueur du Derby d’Epsom

 

Orby ©DR

 

Rhoda B est encore yearling quand elle arrive de New-York. Richard Croker venait de s’en rendre acquéreur, pour $ 1.000. Elevée par le colonel Milton Young, elle est la fille du célèbre Hanover.

Une fois sa carrière sur la piste terminée, elle rejoindra le haras. Si Richard Croker est indésirable aux States, il n’est pas le bienvenue à Newmarket. C’est ainsi qu’il s’expatrie en Irlande, son pays natal (né en 1843 dans le Comté de Cork) où il achète le haras de la famille McGrath (Glencairn Stud près de Leopardstown).

 

Glencairn Castle a été construit au milieu du 18ème siècle mais fut considérablement modifié à l'arrivée de Richard Croker ©DR

 

Après avoir été saillie par le champion du duc de Westminster Orme (fils d’un autre champion Ormonde), Rhoda B donnera naissance en 1904 à Orby. Notons qu’Orme est déjà le père de Flying Fox.

Entrainé par le Colonel Frederick McCabe, il enlève le Derby anglais avec sur le dos, le compatriote de Richard Croker, Johnny Reiff (frère de Lester, vainqueur du Derby en 1901). Il est reçu comme un héros à Dublin avant de confirmer dans le Derby irlandais. Il faudra attendre près de 60 ans pour le même exploit.

 

Au haras, Orby va donner naissance, pour Richard Croker à Grand Parade, vainqueur du Derby 1919, après l’avoir vendu. N’oublions pas non plus, la victoire de Diadem dans les 1000 Guinées de 1917, ses deux victoires dans la July Cup et sa seconde place dans les Oaks.

 

Rhoda B donnera naissance, l’année après celle d’Orby, à Rhodora (St Frusquin, vainqueur des 2000 Guinées), gagnante des 1000 Guinées et des Dewhurst Stakes. Rhoda B ira à trois reprises à la saillie de l’étalon-maison, Clonmell (Florizel) que Richard s’étant rendu acquéreur.


Notes

Richard Croker est né dans le Comté de Cork (en Irlande) en 1843 puis ses parents émigrent aux USA, il n’a pas encore deux ans. Politicien et homme d’affaires dans le monde de la finance, il s’intéresse au Turf et s’associe à Michael Dwyer qui embauche l’entraineur Hardy Campbell. L’année suivant le départ de Richard, Hardy remportera le Kentucky Derby avec Ben Brush pour les couleurs de son ancien associé, Mike Dwyer.

Pour l’anecdote, Richard Croker est le troisième propriétaire américain vainqueur du Derby d’Epsom après Pierre Lorillard (associé à James Keene sur Iroquois) et William H. Whitney. En 1914, Herman Duryea (éleveur au Haras du Gazon) inscrit son nom avec Durbar. Quarante ans plus tard, Never Say Die l’emporte avec comme propriétaire, l’américain, Robert Sterling Clark. Depuis, John Willmer Gallbreath est vainqueur avec Roberto en 1972.

 

- Rhoda B a été vendue par le Colonel Milton Young, éleveur à McGrathiana Stud (Lexington), l’ancienne propriété de Hal Price Mc Grath. Ce dernier, décédé en 1881, est le propriétaire-éleveur d’Aristides, le premier gagnant du Kentucky Derby en 1875. Milton Young revendra le haras en 1908 et sera renommé Coldstream Stud. Avant de vendre le haras pour seulement $ 80.000, il y avait fait naître Donau, vainqueur du Kentucky Derby en 1910 et y avait hébergé l’étalon Hanover.

 

Aristides, le premier vainqueur du Kentucky Derby en 1875 ©DR

 

Rappelons pour info, les 17 autres lauréats des deux Derbies :

Santa Claus, Nijinsky, Grundy, The Minstrel, Shirley Heights, Troy, Generous, Commander In Chief, Galileo, High Chaparral, Camelot, Australia (fils de Galileo). Nijinsky, Grundy, The Minstrel, Troy, Generous et Galileo ont ajouté les King George VI and Queen Elizabeth St. la même année.

Pour sa part, Son Altesse Karim Aga Khan est le propriétaire de cinq doubles vainqueurs : Shergar (vainqueur également des King George VI), Shahrastani (fils de Nijinsky), Kahyasi, Sinndar. Son élève, Alamshar, qui avait gagné l’épreuve irlandaise devant son compagnon de couleurs, Dalakhani (le privant ainsi d’un doublé avec le Prix du Jockey Club), avait dû se contenter de la 3ème place dans le Derby anglais de Kris Kin.

Le père de Harzand, Sea The Stars, avait gagné le Derby anglais mais avait dû déclarer non partant dans le Derby irlandais dans lequel figuraient six O’Brien sur onze partants (Fame and Glory en était le vainqueur).

 

 

Après Australia, Harzand est le 18ème auteur du doublé Derby d'Epsom - Irish Derby ©DR

Harzand sera maintenant préparé pour le prochain Prix de l'Arc de Triomphe ©DR


On en parle dans l'article