Aujourd'hui : Kill
November Foal Sale Part. 1
Aujourd'hui : Deauville
Autumn sale
Kill - du 21/11/2019 au 22/11/2019
November Breeding Stock Sale 2019
Kill - le 22/11/2019
November Foal Sale Part 2
Newmarket - le 25/11/2019
December Yearling Sale
Newmarket - du 27/11/2019 au 30/11/2019
December Sale - Foals
Newmarket - du 02/12/2019 au 05/12/2019
December Mare Sale

Le retour de Saeed Bin Suroor, la percée de Thunder Snow

31/10/2016 - Grands destins
L’entraineur Saeed Bin Suroor n’avait plus remporté de Gr.1 depuis mars 2015. Après le passage d'un virus dans son écurie de Newmarket, l'entraineur de Thunder Snow a remis les pendules à l’heure. Son poulain a remporté le Critérium International de toute une classe monté par Christophe Soumillon qui revêtait pour l’occasion la casaque Godolphin. Ce Gr.1 est par ailleurs le premier en Europe du jeune étalon Helmet.

Il y avait Thunder Snow et les autres dans ce Critérium International 2016 ©APRH

 

Comme beaucoup d’entraineurs anglais et français, Saeed Bin Suroor a été victime d’un virus ; plutôt ses chevaux qui, dans son écurie de Newmarket, ont entre autre été touchés par des problèmes respiratoires. Si l’on en croit les dires des professionnels, 2016 a été la pire année en termes de virus depuis 30 ans. Mais l’homme fort de Godolphin a remis les pendules à l’heure, du moins a limité la casse en cette fin de saison.

 

Lui qui a fêté ses 50 ans le 10 octobre dernier n’était pas présent aujourd’hui à Saint-Cloud. Saeed Bin Suroor est actuellement en Australie où il prépare Beautiful Romance et Secret Number pour la Melbourne Cup qui se disputera le 1er novembre prochain.

 

 

Saeed Bin Suroor ©DR

 

Saeed Bin Suroor n’avait plus remporté de Gr.1 depuis le 28 mars 2015 quand son protégé Prince Bishop a gagné la Dubai World Cup. Quelques jours plus tôt, un autre de ses pensionnaires, un autre ancien français African Story, avait fait sien le Gr.1 Al Maktoum Challenge. Il s’agissait là de ses uniques victoires au plus haut niveau en 2015. 2016 a été vierge de succès à ce niveau jusqu’à ce jour et le succès de Thunder Snow. En 2014, il a fallu compter que sur deux victoires de Gr.1. On prend les mêmes et on recommence : African Story avait remporté la Dubai World Cup et Prince Bishop l’Al Maktoum Challenge. En 2013, il y a eu 4 succès de Gr.1 (Hunter’s Light, Sajjhaa et Farhh). En 2012, 3 avec Colour Vision (Ascot Gold Cup), Campanologist et Hunter’s Light. Un seul succès en 2011 avec Campanologist. En 2010 a été plus prolifique avec 7 victoires de Gr.1 grâce notamment à Poet’s Voice et Rio de la Plata

La journée de l’écurie des frères Maktoum a bien commencé ce dimanche 30 octobre 2016 à Saint-Cloud. Jollify, une fille de Manduro et Jomana âgée de 3 ans, a remporté une course « » pour l’entrainement d’André Fabre. Une heure plus tard, c’est la poulain de 2 ans Thunder Snow qui a brillé pour la casaque bleue roi. Ce poulain avait été monté pour l’occasion par Christophe Soumillon ; cela faisait 8 ans que le jockey belge n’avait plus porté cette casaque. Sa première association dans un Gr.1 pour Godolphin avait été enregistrée dans le Prix du Jockey-Club 2000 avec Broche. Déjà entrainé par Saeed Bin Suroor, le poulain s’était placé 5ème du classique.

 

Christophe Soumillon a remporté son 6ème Gr.1 de l'année ©APRH

 

Thunder Snow est issu d’un croisement 100% « Darley ». Son père Helmet est né en Australie en 2008 pour « Cheikh Mo ». Entrainé par Peter Snowden, ce coursier avait remporté 3 Gr.1, deux à 2 ans et les Caulfield Guineas à 3 ans dans un temps record. Lui-même issu d’un croisement signé Darley étant un fils d’Exceed And Excel et un petit-fils de Singspiel, Helmet a été rapatrié en Europe en 2012 pour disputé les Queen Ann Stakes à Royal Ascot. Mais il ne s’est placé que 7ème derrière l’ogre Frankel. L’année suivante, Helmet a intégré le haras à Kildangan Stud en Irlande (Darley) à 10.000€ la saillie. Depuis, il a alterné avec Dalham Hall Stud (Darley Angleterre) et l’Irlande sans compter sa carrière d’étalon shuttle avec l’Australie.

 

Helmet en janvier 2015 à Kildangan Stud lors de l'Irish Stallion Trail

 

Thunder Snow est donc issu de la première génération de Helmet. A ce jour, il est le père de 16 vainqueurs individuels en Europe et de quatre chevaux de Stakes : Mur Hiba et Eqtiraan en Europe et Archives en Australie. Thunder Snow est le quatrième et son premier vainqueur de Gr.1. Une étape importante dans la carrière d’une jeune étalon. Lisa-Jane Graffard qui travaille pour Godolphin nous a expliqué après la victoire de Thunder Snow : « Helmet gagne ici son premier Gr.1. Il vient d’une famille européenne exportée en Australie. Nous avions eu et continuons d’avoir beaucoup de succès avec Exceed And Excel. Il était donc logique de rapatrier Helmet ici en Europe pour sa carrière d’étalon. »

Côté maternel, Thunder Snow est le quatrième produit black-type consécutif de sa mère Eastern Joy en autant de produits en âge de courir. Bien maman ! Elevée par Darley, née en 2006, Eastern Joy n’avait couru qu’à 4 reprises à l’âge de 3 ans. Gagnante pour ses débuts à Vichy puis placée à Longchamp, Toulouse et Bordeaux, cette pouliche n’a pas pu faire aussi bien que sa sœur West Wind elle aussi entrainée par Henri-Alex Pantall. Cette dernière avait remporté le Prix de Diane 2007 pour l’homme de Beaupréau.

 

West Wind, la tante de Thunder Snow, gagnante du Prix de Diane ©DR

 

Ihtimal a été le premier produit d’Eastern Joy. Cette fille de Shamardal avait gagné les May Hill Stakes (Gr.2) et s’était placée 3ème du Fillies Mile (Gr.1). Ensuite est venu une autre pouliche, une fille de Cape Cross cette fois nommée Always Smile. Celle-ci était gagnante de Listed et s’était placée à deux reprises de Gr.1 (Falmouth Stakes et Sun Chariot Stakes) en 2016. Une troisième femelle est ensuite venue au monde. First Victory (Teofilo) est devenue la troisième pouliche black-type de sa mère Eastern Joy après avoir remporté les Oh So Sharp Stakes (Gr.3).

La grand-mère de Thunder Snow, Red Slippers, a été élevée par Swettenham Stud aux Etats-Unis. Conservée dans un premier temps par ses éleveurs, la famille Sangster et placée chez Luca Cumani, elle sera vendue à Cheikh Mohammed Al Maktoum après sa première victoire à Ascot au mois de septembre de ses 2 ans. Quelques jours plus tard, toujours aux bons soins de Luca Cumani, elle tente sa chance dans le Prix Marcel Boussac mais en vain. A 3 ans, en 1992, elle remporta néanmoins les Sun Chariot Stakes (Gr.2) plus une Listed. Sa place était assurée au haras étant, qui plus est, une fille de Nureyev et sœur de Balanchine et Romanov.

Note : Balanchine avait elle aussi été achetée à la famille Sangster par "Cheikh Mo" avant de gagner les Oaks et l'Irish Derby.

Thunder Snow met également en lumière la position flatteuse de père de mères de Dubai Destination. Elevé par Calumet Farm aux Etats-Unis, acheté yearling pour 1.5 millions de dollars, Dubai Destination avait été entrainé par David Loder, l’entraineur de Godolphin qui officiait un temps à Evry. Lauréat des Champane Stakes en 2001 à l’âge de 2 ans en battant Rock Of Gibraltar puis gagnant des Queen Anne Stakes à 4 ans, ce fils de Kingmambo était rentré étalon à Dalham Hall en 2004 à £25.000 la saillie. Il a terminé à £7.000 le saut en 2009 à Darley puis est parti pour l’Irlande en 2010 à Glenview Stud. Bien que n’ayant plus de nouvelles depuis 2014, son nom ressort depuis plusieurs mois grâce à sa position de père de mères. On le retrouve dans les pedigrees des champions Postponed et Golden Horn sans oublier notre cheval de Gr.1 du jour Thunder Snow. En père direct, il a néanmoins « sorti » de bons éléments comme Top Trip, aujourd’hui étalon en France.