Fairyhouse - du 27/06/2018 au 28/06/2018
Derby Sale
Bécon-les-Granits - le 01/07/2018
Vente de stores présentés à l'obstacle
Deauville - du 02/07/2018 au 04/07/2018
Vente d'Eté
Hippodrome de Corlay - le 05/07/2018
Vente à l'amiable

Les nouvelles actions de la Fédération des Eleveurs en 2017

07/02/2017 - Focus divers
 La Fédération des Eleveurs a pris de nombreuses décisions et orientations à l'occasion de sa dernière réunion de comité qui s'est déroulée le 1e février 2017. Lire le communiqué détaillé ci-dessous.
 
LA FÉDÉRATION DES ÉLEVEURS AU TRAVAIL
 
Réuni le 1er février, le Comité a adopté les orientations suivantes :
 
  • Au cas où les contraintes budgétaires de France Galop devraient amener à une baisse des allocations en 2018, celle-ci devrait être uniforme pour toutes les catégories de courses et pas question d’ajouter à cela une réduction des primes à l’éleveur ou au propriétaire puisque celles-ci, indexées sur les allocations, seront déjà impactées.
     
  • Le dialogue est ouvert avec les autres associations (Génération Galop, AQPS) pour travailler ensemble sur les sujets d’actualité. La situation économique l’exige et appelle à plus de transversalité.
     
  • Deux « matinées au haras », occasions privilégiées de sensibiliser les décideurs politiques et administratifs à nos activités, seront organisées cette année, la première le 30 juin chez Alain Chopard dans le sud-ouest, la seconde à l’automne dans un haras du centre-est à déterminer.
     
  • La Fédération demande le renforcement des contrôles des dates d’exportation des jeunes chevaux (foals et yearlings avant le 30 juin) pour éviter le contournement des règles relatives à la qualification pour les primes françaises.
  • De l’épisode des « boutons » qui a gêné la monte 2016 avec des étalons arrêtés plusieurs jours ou semaines, on doit retenir deux enseignements :
  1. La transparence n’a pas toujours été de mise et c’est inacceptable.
  2. Les juments et les étalons sont parfois mal préparés à la saillie avec des précautions sanitaires qui laissent à désirer. La Fédération communiquera à ce sujet avec ses adhérents dans les jours qui viennent.
  • La réunion mondiale des éleveurs tenue en janvier au Cap a débattu entre autres des trois questions suivantes :
  1. Le génome équin : il est composé de 22 000 gènes et il faudrait le déchiffrer chez 40 000 chevaux pour en tirer des conclusions sérieusessur les potentialités; par contre sa connaissance est utile pour éviter des maladies comme l’hydrocéphalie.
  2. La vigilance reste de mise à l’égard de la peste équine qui sévit en Afrique du Sud même si l’utilisation d’un vaccin nouvellement agréé permet de savoir si un cheval positif l’est en conséquence du vaccin ou de la maladie elle-même.
  3. Le Bien Être Equin, sujet d’actualité mondiale et sur lequel sont menées des réflexions et des actions réelles.
  • Les systèmes de veille sanitaire volontaire comme le RESPE sont de plus en plus performants et permettent de réagir rapidement.
     
  • La pression sur les producteurs de vaccins sera renforcée et constante pour éviter des ruptures d’approvisionnement comme on en a déploré.
     
  • Un cheval atteint de piroplasmose doit être traité et re-traité régulièrement.
     
  • Les recherches sur le Rhodococcose doivent être amplifiées. Une lettre en ce sens a été adressée au Conseil Scientifique des Haras, à Hippolia et à l’IFCE.
     
  • L’Assemblée Générale aura lieu comme précédemment le lendemain des ventes d’août à Deauville et sera suivie d’un débat sur les problème juridiques relatifs aux prises en pension, aux transports et autres actes courants de l’élevage. Eleveurs, propriétaires et entraîneurs seront les bienvenus.
     
  • Les réunions du Comité se décentralisent ! Celle tenue en décembre dernier à Deauville sera renouvelée le 12 décembre 2017, dernier jour des ventes, et une autre se tiendra à la Teste le 5 septembre, veille des ventes.
     
  • Une journée de rassemblement et d’information sera organisée pour les éleveurs de Bretagne.
     
  • Le Gala de l’Elevage est bien reconduit le weekend des ventes de décembre à Deauville mais selon une formule novatrice.
     
  • Une réflexion est menée pour mieux honorer nos éleveurs gagnants, quel que soit le niveau de la course remportée.
     
  • La Route des Etalons de Normandie, les présentations du Lion d’Angers et des autres régions sont des moments forts de rencontres et convivialité. La Fédération continuera à y apporter son concours logistique et financier.Enfin, le Comité a salué l’arrivée de Constance Popineau le 13 février. Avec son arrivée, sera lancé l’audit décidé l’automne dernier et qui doit mieux orienter encore les actions de la Fédération pour la satisfaction de ses membres et de ceux qui ne l’ont pas encore rejointe.

 



Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)