Fairyhouse - du 24/09/2019 au 25/09/2019
September Yearling Sale
Arcadia, Californie - le 25/09/2019
Santa Anita Fall Yearlings
Fairyhouse - le 26/09/2019
September Yearling Sale Part II
Timonium, Maryland - du 30/09/2019 au 01/10/2019
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 01/10/2019 au 02/10/2019
Orby Sale
Saint-Cloud - le 03/10/2019
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 03/10/2019
Sportsman's Sale
Saint-Cloud - le 05/10/2019
Vente de l'Arc

Wicklow Brave dans la légende : gagnant de Gr.1 en plat et en obstacle

30/04/2017 - Grands destins
 Vainqueur du Champion Hurdle de Punchestown le 28 avril 2017, Wicklow Brave entre dans le cercle ultra-restreint des vainqueurs de Gr.1 tant en plat qu'en obstacle. Le pensionnaire de WIllie Mullins, monté par son fils Patrick, avait en effet gagné l'Irish St Leger au Curragh l'an dernier.

 

Quelques mois après avoir perdu plus de 60 chevaux dont bon nombre de champions avec le départ de l'écurie Gigginston Stud, Willie Mullins parvient tout de même à remporter le titre de champion des entraineurs en Irlande au dépend de Gordon Elliott, qui a justement reçu beaucoup de chevaux provenant de chez le maître. Il obtient de nouveau titre in extremis, notamment grâce au succès en fin de meeting de Wicklow Brave, monté par son propre fils unique Patrick Mullins, qui n'était que le 3e choix de l'écurie dans le Champion Hurdle de Punchestown, derrière Vroum Vroum Mag et Arctic Fire. Il faut dire que le fils de Beat Hollow, avec une mère par Rainbow Quest était jusque là un très bon sauteur, 2 fois 3e de Gr.1, mais pas un avion comme les 2 autres. Mais ce Wicklow Brave est rentré dans l'histoire car il avait offert l'an dernier à son entraineur son 1e Gr.1...en plat ! En effet, le petit-fils de Cantilever, une lauréate de notre Prix de Royaumont (Gr.2) a débuté chez Mullins dans des bumpers et a toujours alterné avec bonheur le plat et l'obstacle. Jusque là en dessous des meilleurs stayers, il a renversé la table le 11 septembre 2016 au Curragh, sous la selle de Frankie Dettori, lorsqu'il s'est imposé dans l'Irish St Leger devant Order Of Saint George, 3e de l'Arc de Triomphe à sa sortie suivante, et Trip To Paris, vainqueur un an plus tôt de l'Ascot Gold Cup !

 


Les Mullins père et fils, Willie et Patrick, jubilent après la victoire inattendue de Wicklow Brave dans le Champion Hurdle de Punchestown.

 

Willie Mullins avait ensuite tenté l'aventure dans la Melbourne Cup en Australie, une épreuve dont il a fini 2e avec Max Dynamite en 2015, mais le cheval y a subi un échec complet. Sa dernière sortie à Cheltenham n'annonçait rien de bon. Et pourtant...

 

 

De mémoire de Xavier Bougon, qui est solide, une toute petite poignée de chevaux ont déjà réussi l'exploit accompli par Wicklow Brave la veille de la clotûre du meeting de Punchestown 2017 : gagner Gr.1 dans en plat et en obstacle. La dernière fois remonte en effet à une 30aine d'années. Il s'agit de Royal Gait, un sujet au destin hors du commun. Né en Angleterre, le fils de Gunner B débute en Espagne, y gagne tout puis arrive en France chez John Fellows, toujours sous la casaque ibérique de P. Arias. A 4 ans, en 1987, Royal Gait remporte le Prix du Cadran (Gr.1) au printemps puis le Royal Oak (Gr.1) à l'automne. A 5 ans, il est scandaleusement disqualifié de sa victoire dans la Gold Cup d'Ascot pour avoir soi-disant provoqué la chute d'un rival qui s'écroulait pourtant de lui-même car à bout de force à l'entrée de la ligne droite. Puis il disparait de la circulation pendant 3 ans ! Il passe chez Sir Henry Cecil puis reparait à 8 ans, en haies le 26 décembre 1991 chez James Fanshawe sous une nouvelle casaque, celle de...Cheikh Mohammed Al Maktoum ! Trois mois plus tard, Royal Gait, âgé de 9 ans, enlève de haute lutte le Champion Hurdle de Cheltenham, un Gr.1.

D'autres excellents chevaux de plat se sont essayés sur les obstacles souvent avec bonheur. François Doumen a gagné le Grand Prix d'Automne (Gr.1) à Auteuil avec Laveron, un ancien lauréat du St Léger Allemand, Gr.2 à Dortmund. Alternant tout le temps le plat et les haies, Kasbah Bliss a frôlé l'exploit. Il a gagné le Cadran à 9 ans en 2011 après avoir gagné en haies au niveau Gr.2 et conclut 2e de Gr.1 à Cheltenham dans le Long Distance Hurdle. Bien avant, Wild Risk a gagné Gr.1 en obstacle dans la Grande Course de Haies d'Auteuil en 1944 et 1945 mais pas en plat. Il a gagné une bonne course, le Prix Edgard Gillois puis est deux fois second du Prix Jean Prat (futur Vicomtesse Vigier) et 4e du Grand Prix de Deauville. Il est devenu un grand étalon dans les deux discipines.

 


Le Paillon

 

Donc, pour retrouver le doublé de Gr.1, il faut remonter à 1955 et Nistralin, un des meilleurs 3 ans de sa génération en plat puisque vainqueur du Prix Lupin, et passé aussitôt sur les obstacles pour remporter à l'automne le Prix Cambaceres. Il confirmera dans la discipline en terminant 2e de la Grande Course de Haies d'Auteuil.

Mais le cheval ayant  accompli jumelé de Gr.1 le plus incroyable est évidemment Le Paillon. A 5 ans, en 1947, il est renvoyé  du hars où il avait commencé sa carrière d'étalon car ses jarrets désastreux l'empêchaient de se cabrer pour saillir. De façon inexpliquable, cette infirmité ne l'empêche pas de sauter et il est dressé sur les haies par son entraineur William Head. Doué, il remporte la Grande Course de Haies d'Auteuil après avoir conclu 2e de la Champion Hurdle de Cheltenham en mars. Puis il revient en plat pour gagner le Grand de Deauville, et finalement, tout cela dans une seule année...le Prix de l'Arc de Triomphe !