Aujourd'hui : Newmarket
October Yearling Sale - Book 4
Aujourd'hui : Baden-Baden
Sales & Racing Festival
Lexington, Kentucky - du 21/10/2019 au 24/10/2019
The October Sale
Kill - du 21/10/2019 au 22/10/2019
Autumn Yearling Sale
Deauville - du 22/10/2019 au 25/10/2019
Vente de Yearlings d'Octobre
Kill - le 22/10/2019
Autumn HIT Sale
Doncaster - le 24/10/2019
Autumn Hit & Yearling Sale
Newmarket - du 28/10/2019 au 31/10/2019
Autumn Horses In Training 2019
Maisons-Laffitte - le 31/10/2019
100% Obstacle

Derby Allemand 2017 pour Shirocco : tout sur Windstoss

06/07/2017 - Focus divers
 Portant la casaque "flashy" et centenaire de Gestut Rottgen, Windstoss remporte le Derby Allemand 2017 à Hambourg et met à l'honneur son père Shirocco, ancien champion international qui  a été recyclé en tant qu'étalon d'obstacle en Irlande.


Windstoss avec Maxime Pecheur

Le succès de Windstoss dans le Derby du dimanche 3 juillet 2017 à Hambourg au nord de l'Allemagne ne démentira pas les liens étroits que les étrangers ont tissé entre l'élevage germanique et l'obstacle, bien que cette discipline ait quasiment disparu du pays. Mais l'image est tenace, car le monde de l'obstacle en Angleterre, en Irlande, et donc aussi en France désormais, estime que les qualités de tenue et de solidité exigées dans le système de course Outre-Rhin, sont idéales pour fabriquer des sauteurs.

D'où l'arrivée très massive des fils et même petit-fils de Monsun en tant qu'étalon en France et en Irlande, où ils aujourd'hui d'autant pléthore qu'ils ont représenté le parfait pendant aux descendants de Sadler's Wells. Dans l'hexagone, on trouve 20 étalons descendants de Monsun, dont 12 fils directs.

 

 

Shirocco, le mère de Windstoss, est un fils de Monsun élevé par le Baron Georg Von Ullman, flamboyant banquier d'affaire, qui a fait sa fortune hippique avec cet étalon miracle bien que tombé rapidement aveugle, et aussi grâce au fabuleux héritage de l'élevage familial à Gestut Schlenderhan, près de Cologne. Confié à Andreas Schutz, Shirocco a remporté le Derby Allemand en 2004, monté par Andreas Suborics, puis à l'automne le Gran Premio Del Jockey-Club à Milan, d'un nez devant Electrocutionnist. Il a été placé chez André Fabre à 4 ans, et remporte la Breeders'Cup Turf de Belmont Park avec Christophe Spoumillon. A 5 ans, il enlève la Coronation Cup, puis un Prix Foy relevé devant Hurricane mais claque d'un tendon dans l'Arc de Triomphe de Rail Link dont il était favori. 

 


Shirocco dans la Breeders'Cup Turf avec Christophe Soumillon.

 

Acquis alors par Cheikh Mohammed Al Maktoum, alors en quête du sang de Monsun, Shirocco débute en Angleterre à Dalham Hall Stud à 10.000 £. A l'exception de la saison 2009 passée en Irlande à Kildangan Stud, il restera dans la maison mère de Newmarket jusqu'au terme du printemps 2013, l'année même où il a concu Windstoss. Ses résultats en plat n'étant pas jugés assez probants, car il n'a donné son 1e gagnant de Gr.1 qu'à l'automne 2014 avec Brown Panther dans l'Irish St Leger, il est recyclé en tant qu'étalon d'obstacle, chez Liam Cashman à Glenview Stud en Irlande, aux côtés de Robin des Champs, Sholokhov, Presenting et Malinas. D'ailleurs, Shirocco a donné une grande championne d'obstacle chez Willie Mullins : Annie Power.

 


Shirocco à Glenview Stud.

 

En 2024, le Gestüt Röttgen célébrera ses 100 ans d’existence et de succès. Dimanche à Hambourg, Windstoss a apporté une victoire marquante pour ce haras allemand qui n’avait plus remporté de Derby allemand depuis 1959 ! Windstoss a apporté un 2e sacre dans ce classique à son entraineur Markus Klug, 3 ans après Sea The Moon et un premier à son jockey Maxime Pecheur dont le père est français et la mère allemande. Les propriétaires du gagnant sont également ses éleveurs. Windtoss était passé aux ventes yearlings mais avait été racheté pour 16.000€. Il n’avait même pas été sélectionné pour les ventes de septembre BBAG mais pour celles d’octobre. D’ailleurs l’agence de vente allemande s’est targuée d’avoir vendu ou présenté les 4 premiers de ce Derby 2017.
 
Qui se cache derrière le nom de Röttgen ? Il s’agit de la famille Mehl-Mülhens, propriétaire des 250 hectares de ce haras près de Cologne. Le fondateur Peter Paul Mülhens a donc créé ce haras en 1924.  Sa fille Maria Mehl-Mülhens a longtemps dirigé le haras, « l’œuvre de toute une vie » comme elle l’a souvent répétée. Morte en 1985, une course porte son nom depuis 1986 qui n’est autre que l’équivalent de la Poule d’Essai des Poulains.
 
 
 
 
Les Mulhens possède la souche maternelle de Windstoss depuis des lustres. A noter que cette souche maternelle était passée par la Hongre, la Pologne et l'Autriche au tournant du 19e et du 20e siècle. La grand-mère Well Know, fille de Konigsstuhl (le père de Monsun), fut la meilleure 2 ans allemande de 1989 avant de conclure 2e des Guinées et des Oaks d'Allemagne à 3 ans. La mère Wellenspiel (Sternkoenig), gagnante de 2 courses, a eu un poulain de Kamsin en 2017 et a été saillie par Protectionnist.
 
A noter que Gestut Rottgen avait déjà été très heureux avec Shirocco, père de Wild Coco, double gagnante de Groupe chez Henry Cecil à 4 ans en 2012 avant d'être vendue 985.000 guinées à des japonais pour qui elle a conclu 2e du Prix Vermeille de Trêve en 2013.